21/09/2010

Le mille-feuille « polycentrique » : sera-t-il le choix de l’assemblée Constituante ?

La notion de polycentrisme est fortement associée à celle de réseau urbain multipolaire. La nuance réside dans le fait que le polycentrisme met davantage l'accent sur une distribution politique du pouvoir, envisageant la constitution de centres munis de fonctions décisionnelles, tandis que la multipolarité met en avant l'existence de plusieurs espaces de plus grande densité urbaine exerçant une attraction sur leur voisinage.

La commission 4 exprime dans son rapport un large désir de sauvegarder la commune afin d’assurer au-delà de la composante identitaire, des relations de proximité entre administration et la population.

Toutefois, la commission à étudier 4 modèles :


  1. structure territoriale des 45 communes n’est pas modifiée.
  2. subdivision de la Ville de Genève et des grandes communes.
  3. Fusions des communes en Communautés urbaine et de campagne
  4. regroupement en districts communaux

Si la majorité de la commission a préféré l‘approche du Modèle 1, permettant un développement à partir du nombre actuel.

Les « socialistes & pluralistes », emmenés par Roberto Barranzini souhaitent imposer une strate entre les communes et le canton ; le district.

Ils semblent être suivi par les «libéraux & indépendants» qui réclament 4/8 districts…mais comment les financer ?

 

Les commentaires sont fermés.