01/10/2010

Réactions en chaîne: la gauche profite de son avantage médiatique

Vanek_Pierre.jpgCe qui va tuer la Constituante, si ce n'est déjà fait, c'est moins l'attitude de vierge effarouchée qu'adopte la gauche chaque fois qu'un vote lui déplaît que l'incroyable incapacité de la droite à expliquer ses votes et sa stratégie.

On en avait déjà eu la démonstration lors de la session de mai sur l'égalié des sexes - remplacée par le principe plus large d'égalité des personnes - et la suppression, plus surprenante, du droit au logement dans la liste des droits fondamentaux.

Le biffage de l'interdiction de l'énergie nucléaire remplacé par le recours obligatoire au vote populaire pour tout projet de centrale ou de dépôt radioactif fait péter les plombs des élus conservateurs des droits acquis démocratiques et sociaux.

Pierre Vanek, du haut de la tribune du public, a lancé à l'issue du vote: "Vous pouvez arrêter vos travaux la Constitution est foutu!". Les élus de gauche vont-ils démisssionner et porter la responsabilité de l'explosion en vol de la Constituante? Sans doute pas!


Sur les blogs comme dans ses communiqués de presse, les élus de gauche tente de faire accroire que Genève donne son feu vert au nucléaire. Cette inteprétation manifestement abusive du vote d'hier soir a d'autant plus de chance de trouver un écho dans l'opinion publique que la droite peine à faire entendre sa voix. Cette les députés libéraux à la Constituante viennent-ils (enfin) de publier un blog dans lequel il publie un communiqué de presse sous le titre explicite "Nucléaire: le peuple aura le dernier mot".

Mais cette irruption dans l'arène médiatique est tardive et encore peu visible. Est-il encore temps que, faute de leaders assez sages et crédibles sur les bancs des constituants, les présidents de l'Entente genevoise clarifient leur position et trouvent les mots simples et les formules qui font mouche pour expliquer au bon peuple, qui même à droite ne comprend plus très bien où l'on en est, où va la Constituante? On peut hélas en douter.

Voici pour l'heure quelques liens vers les réactions qui nous sont parvenues ou que nous avons glânées dans les blogs à ce sujet.

A droite, à part le communiqué libéral publié à ce vendredi matin à 0h46 alors que les rédactions des journaux avaient bouclé leurs éditions trois heures avant, je n'ai repéré en cette fin d'après-midi que la réaction de Jean-Marc Guinchard de GE-Avance qui signe un billet : Constituante: au loup...!!

Quant à la presse, Philippe Bach du Courrier titre son commentaire Les masques tombent. Le journaliste reprend un des arguments phares de la gauche selon lequel les articles votés récemment par le peuple sont quasi sanctuarisés et intouchables (sauf exeptions, notamment l'article pronant le libre choix du mode de transport): Cela donne raison, poursuit le journaliste, à ceux qui, dès le départ, avaient plaidé contre ce processus de refonte de la charte fondamentale du canton. Dans la Tribune, Marc Bretton recueille l'avis du président du parti socialiste René Longet qui veut rien moins que dissoudre la Constituante.

décaillet hiroshima.pngla constituante pour les nuls.jpgA noter enfin ces deux images trouver dans la périphérie immédiate de la Constituante. A gauche (si j'ose dire) le point de vue de Pascal Décaillet. A droite, l'image que diffuse via Twitter la benjamine de la Constituante, Louise Kasser, qu'on n'a par ailleurs pas entendu dans le débat sur le nucléaire - les femmes sont d'ailleurs plutôt absentes des débats, question de nombre sans doute, il y a aussi beaucoup d'hommes cois. [cliquer sur les images pour les agrandir

Commentaires

Chic! On aura comme ça quelques occasions de plus d'aller aux urnes (!), ça nous manquait. Une fois pour la construction , opuis une autre pour l'entreposage et on remettra le couvert quelques années plus tard.
Enfin, la chasse reste interdite, on pourra continuer à se promener sans se faire plomber les fesses, juste irradier un peu, peut-être. C'est plus lent...

Écrit par : Azrael | 01/10/2010

Il aurait été plus simple de refuser la présence des partis politiques à l'assemblée constituante, ou d'exiger une majorité des 2/3 !

Écrit par : Charly Schwarz | 01/10/2010

Il aurait surtout été plus sage d'accorder aux étrangers et aux 16-18 ans le droit d'élire la Constituante, de laisser à celle-ci la possibilité de proposer plusieurs projets, et de ne pas lui donner quatre ans pour pondre ce qui ne nécessite que quelques mois...

Écrit par : Pascal Holenwegp | 01/10/2010

On peut dire que Genève a la droite la plus bête du monde.

Écrit par : Déblogueur | 01/10/2010

Dans cette affaire, un peu de nuance et de bon sens ne nuirait pas. Permettez-moi dans le but de contribuer à un débat plus honnête et plus réaliste d'inviter chacun à entendre d'autres points de vue que celui des acharnés anti-nucléaires. Par exemple sur le blog "Je la connais la musique".

Écrit par : Pierre Kunz | 03/10/2010

Constituants - Démissions

Menaces de démissions…….
Menaces de « couler » la future Constitution…..
(Avant de connaître son contenu !!)

Que des blogeurs anonymes (quel courage) vomissent sur les travaux de la Constituante,
on prend note. Moins compréhensible sont les réactions de certains membres de cette assemblée. Frustré de ne pas avoir réussi à faire passées leurs propositions, ils mettent
en cause l’utilité, la raison d’être, de cette assemblée
voulu par 80 % des Genevoises et Genevois
Si vous avez perdue la foi, démissionnez.
Laissez votre place à celles et ceux qui prennent le mandat du peuple au sérieux.

Non, cher Olivier Perroux, la Constituante a encore des allumettes ! Nous sommes à la 1ère
lecture. Les Partis et Groupes ont pris position et marqués leur territoire. C’est comme ça
qu’on procède lors de négociations d’un contrat. Et il s’agit bien d’un contrat qui règlera les
relations entre le peuple et les autorités.
La consultation de la population va nous donner des renseignements qui orienteront les
travaux de la 2ème lecture (2ème allumette !) et éventuellement ceux de la 3ème (3ème allumette).
Aucun Parti n’a des velléités suicidaires, nous allons avoir le temps nécessaire pour trouver
des compromis bien helvétiques.
« Le sage supporte, aequo animo, les coups de l’adversité »

Ludwig Muller, Constituant

Écrit par : ludwig muller | 04/10/2010

Ce qui me semble intéressant, dans ce texte, c'est le constat de l'incapacité de la droite et du centre à diffuser leurs idées et leurs principes dans les médias.
La mainmise de la partie gauche de l'échiquier politique sur les médias qui comptent est hallucinante. Jusqu'à Wikipedia jusqu'à ce matin, l'article sur la traversée du lac semblait avoir été rédigé par un chargé de communication vert foncé: l'existence des votes favorables à la traversée y était carrément passé sous silence. De petites mains magiques ont depuis corrigé la chose (c'est ce qu'il y a de bien avec Wikipedia) et fourni une information plus complète et moins orientée...
Le problème de la droite responsable et du centre, c'est que ses partisans n'ont pas de temps à perdre à communiquer. Ils ont tort, parce que le terrain est de ce fait occupé par les extrêmes et les conservatismes

Écrit par : Wiki ment | 04/10/2010

Les commentaires sont fermés.