07/10/2010

Le vert Perroux se moque de Longet, les jeunes socialistes dénoncent un assassinat, la droite convoque la presse à 10h

perroux lettre du 6 octobre.jpgN'en jetez plus la cour est pleine! Absente des médias durant de longs mois, la com de la constituante explose. Malheureusement pas en bien. Profitant de cet automne sans enjeux politiques, chacun y va de sa recette. Pour la première fois, la Tribune de Genève consacre sa page 3 à l'assemblée sous le titre: "La Constituante a quelques mois pour sauver sa peau". Voir la page *

Le président des socialistes propose de dissoudre la constituante, mais n'osera pas le faire. Dans sa lettre datée du 6 octobre, le constituant vert Olivier Perroux s'en gausse. Pas question de quitter le navire. Pourtant la tentation de jouer la chaise vide est grande chez certains. La question sera débattue demain par le comité des Associations dont les trois élus qui tirent la langue.

Plus potaches, les jeunes socialistes, alertés "de la forte radioactivité sur l'emplacement de la Salle du Grand Conseil, théâtre d'un crime à l'arme nucléaire", veulent "élucider les motifs et les coupables de cet incident tragique". On est heureux de savoir que cet assassinat n'est qu'un incident. Eux au moins ils bougent. Que pensent les jeunes libéraux radicaux de la Constituante? Le duo présidentiel Genecand Gaillard a-t-il divorcé?

Quant à la droite, restée coite ou presque jusqu'à présent, elle convoque la presse à 10h ce matin pour présenter « Deux articles constitutionnels pour sortir Genève de la pénurie de logements ». De quoi réparer la bourde du 23 mai qui a provoqué le retrait des constituants de gauche? Je doute cependant qu'elle ne déplace les foules. Quand donc va-t-elle se mettre à l'heure des médias audiovisuels?


Sur le logement précisément, le socialiste Alberto Velasco a trouvé dans le journal Le Temps un espace en page Débats pour exposer son credo sous le titre "Se loger à Genève relève de la dignité". A ses yeux, le droit au logement doit pouvoir être réclamé devant un tribunal. C'est bien ce que craint la droite qui reste aveuglément assise sur le droit de propriété. Le constituant socialiste n'a hélas pas adressé sa contribution à la Gazette de la Constituante.

Toujours sur la question du logement, le socialiste Maurice Gardiol relaie dans son blog Résistance et ouverture l'appel conjoint de Caritas et du Centre social protestant "Pour qu'un droit à un niveau de vie suffisant et un droit au logement soient inscrits dans la Constitution genevoise".

"(...) Disposer d'un logement pour soi et sa famille constitue un élément vital pour toute personne, écrivent Dominique Froidevaux, directeur Caritas Genève, et Alain Bolle, directeur Centre Social Protestant Genève. Trop souvent, s'agissant notamment de personnes qui n'ont plus l'énergie de se défendre, les évacuations forcées conduisent à des situations de misère, de complet désarroi, d'éclatements familiaux et de dés insertion. Il est en particulier incompréhensible que des personnes qui ont réussi à rattraper un arriéré de loyer soient néanmoins évacuées de force, alors même que leur relogement n'est pas assuré. (...) "

Que pensent les démocrates-chrétiens de cet appel?

Claude Demole de GE-Avance, non plus, n'a pas envoyé sa lettre. Le Temps la publie également dans ses éditions d'hier. Le "patronal", qui défend les propriétaires et refusent que les Genevois puissent marcher le long du lac conformément au droit fédéral, se pose en vrai démocrate. Sous-entendu, Longet n'en est pas un puisqu'il a l'outrecuidance de manifester son désaccord avec le vote de l'assemblée constituante sur le nucléaire.

" Le stratagème qui consiste à prétendre que le projet de Constitution est mort-né en raison du rejet d'une certaine société voulue par les forces de gauche, commence vraiment à faire long feu. La droite élargie continuera à faire son travail en conscience et avec asiduité. Et le peuple tranchera en 2012."

Le constituant GE-Avance ne dit pas pourquoi durant une année dans les cinq commissions qui ont préparé les 740 thèses actuellement en débat des votes consensuels ont la plupart du temps été acquis. Une erreur stratégique de la droite ou l'aveu de son incompétence?

Et l'UDC Pierre Scherb de conclure provisoirement sur son blog:  "Quelle surprise la gauche va-t-elle ainsi encore nous réserver ? En vérité, ses pleurnicheries et autres mouvements de mauvaise humeur ne surprennent pas. La seule surprise serait la reprise de la séance de cette après-midi dans la sérénité pour aboutir à un projet de constitution acceptable par tous les Genevois.  Laissons-nous donc surprendre."

* et 24 Heures une demi-page.

 

La lettre d'Olivier Perroux

Tralala
A peine l’Assemblée constituante semble prendre un peu de vent faisant gonfler s es voiles, que déjà on veut sa mort. Le président du parti socialiste demande que le Grand Conseil vote une loi mettant fin à l’exercice. D’autres, de gauche comme de droite, réfléchissent à un sabordage. Au milieu de se fatras, des voix s’élèvent pour dire qui « je vous avais bien dit », qui « de toutes manières j’y suis juste pour dénoncer la droite », qui « je n’y crois pas depuis le départ », qui « tout es foutu », qui « tout es joué », qui « tout tout tout ».
Tralala.
Longet, acrobate de l’inutile, est un marrant qui a bien préparé son coup, tant le résultat sur le nucléaire était probable et pressenti depuis des semaines. Le plus drôle est qu’il dénonce entre autres choses les positions prises sur les districts qui viennent de ses propres rangs ! Quel artiste. Il sait le coup injouable, alors il ose une déclaration fracassante. Le monde peut respirer, les socialistes font de l’opposition.
Tralala.
« On reconnait un bon capitaine quand il y a de l’orage. Tout le monde peut naviguer par temps calme. » Parole de sagesse, qui met en lumière la deuxième ligne de fracture qui s’est opérée jeudi dernier. On connaissait le fossé gauche-droite. Désormais, il faut compter également avec un front entre ceux qui ne veulent pas d’un nouveau projet de constitution, ou plus du tout, quand bien même en ont-ils voulu un jour, et ceux qui tiennent à aller de l’avant, espérant que la raison finisse par l’emporter.
Des deux fractures, c’est la deuxième, paradoxalement attendue, qui se révèle la plus dangereuse, parce qu’elle monopolise les débats. Depuis l’élection de l’assemblée en automne 2008, on sait que cette institution est composée en partie de gens qui n’en veulent pas. Hélas, leurs détracteurs, sur lequel devrait s’appuyer le futur texte, s’égarent. Que l’arbitre des débats soit systématiquement les extrêmes est tout sauf une bonne nouvelle. Que les forces du centre, de droite comme de gauche, continuent à s’affronter et le processus mourra effectivement en quelques semaines. Qu’elles sachent prendre le leadership et effectivement tout reste à faire.
Pour ma part l’enjeu est clair. Nous sommes dans un orage, mais je reste sur le pont et je défie quiconque de venir m’en déloger. « Naïf ». J’assume. Les derniers à m’avoir collé cette étiquette sont les juges militaires qui m’ont condamné à 9 mois. Alors…. Tralala.

Commentaires

Cher Monsieur,

Je suis étonné que vous ignorez ostensiblement mon blog http://pierrescherb.blog.tdg.ch sur lequel je suis intervenu plusieurs fois au sujet de la Constituante et la "crise" qui la secoue.

Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 07/10/2010

Cher Monsieur Mabut,

Notre couple va bien et nous vous remercions de venir aux nouvelles!

Chez les Jeunes Libéraux-Radicaux genevois, nous avons la chance d'avoir au sein de la constituante des représentants (Céline Roy et Murat Alder notamment) avec qui nous pouvons régulièrement discuter et débattre. Dans l'ensemble nous pouvons saluer une grande partie des propositions qu'ils ont votées mais nous regrettons simplement l'abaissement du nombre de signatures nécessaires pour l'initiative ainsi que le referendum.

Si nous ne nous prononçons pas régulièrement sur ce sujet c'est tout simplement car les travaux ne sont pas terminés et qu'il y aura encore des négociations ainsi que d'autres séries de vote! Ce qui est donc voté en ce moment pourrait ne plus être dans le projet final sur lequel nous devrons nous prononcer! Partant de cela crier au loup maintenant est ridicule.

Sur cette question de "crime nucléaire", je me permets tout d'abord de joindre l'article complet sur l'énergie adopté par l'assemblée constituante le 30 septembre:

Ch. 501.4 Energie
501.41.a Le canton et les communes assurent un approvisionnement suffisant en
énergie.
501.41.b Le canton et les communes étant responsables d’un approvisionnement
énergétique correspondant aux besoins de la population elles mettent en place
des politiques permettant l’accroissement des énergies renouvelables et les
économies d’énergies.
501.41.c Le canton et les communes veillent à ce que les énergies renouvelables soient
utilisées de préférence à toute autre forme d’énergie.
501.42.a 1. L’Etat collabore aux efforts tendant à se passer de l’énergie nucléaire.
2. L'installation de centrales nucléaires, de dépôts de déchets radioactifs et d'usines de retraitement est soumise au référendum obligatoire.

Cela afin d'avoir une base de discussion commune.

Cet article me semble largement meilleur que le précédent (pour moi on devrait même enlever le referendum obligatoire dans le prolongement des décisions précédentes de l'assemblée) tant il ne fait aucun doute que le referendum sur la construction d'une Centrale nucléaire sur le coteau à Dardagny n'aurait aucun mal à obtenir des signatures, dont la mienne.

L'interdiction du nucléaire est ridicule tant que nous devons nous approvisionner en France. La seule façon pour nous de sortir du nucléaire actuellement serait de réduire drastiquement notre consommation. L'analyse faite à ce propos par Pierre Kunz est tout à fait pertinente! http://pkunz.blog.tdg.ch/

J'espère avoir ainsi répondu à vos interogations?

Au plaisir de vous lire,

Adrien Genecand

Écrit par : Adrien Genecand | 07/10/2010

Cher Monsieur Mabut,

Je vous remercie de m'avoir ajouté dans votre blog.

Cordiales salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 09/10/2010

Pourquoi la co-Présidente des jeunes néolibéraux ne signe pas la réponse ?

Écrit par : Charly Schwarz | 09/10/2010

Les commentaires sont fermés.