08/10/2010

La Constituante rétablit l'égalité des sexes

twitter kasser alder oct 10.pngLa Constituante prend du retard. Elle n'a pas pu entamer comme l'espérait le coprésident Eggly le chapitre du logement et n'a plus qu'une séance en octobre, le 21. et trois, peut-être quatre en novembre.

Malgré quelques escarmouches - la gauche proposant d'inscrire dans la Constitution la traversée du lac en mouette, ce qui a réjouit l'UDC Pardo dont le parti a déposé un projet de loi pour créer un bac - la séance d'hier fut celle d'un certain apaisement si l'on en croit l'échange de gazouills sur Twitter entre Murat Alder et Louise Kasser.

Le radical poste sur le coup de 23 heures hier soir ce message: #CstGE FLASH : sous l'impulsion des Radicaux, la Constituante rétablit l'inscription explicite du principe d'égalité des sexes dans la Constitution et lui ajoute le droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale.

L'élue verte lui répond @ C'est un bon début! J'espère que vous continuerez sur cette lancée qd il s'agira de remettre ça dans les droits fond!


L'amertume et un certaine lassitude se lisent cependant sur de nombreux visages, à gauche comme à droite. L'image du bac à sable suggérée par le coach Nicolas Chauvet sur son blog n'est malheureusement pas fausse. Les juristes et politologues devraient s'interroger sur la dynamique des assemblée parlementaires et proposé des solutions de conciliation lorsque les débats dérivent. Faut-il donner un coach à la Constituante?

"Plutôt que de nous avoir proposé des cours d'informatique - sans grands effets puisque les amendements continuent de pleuvoir sous forme manuscrite - on aurait mieux fait de dispenser des cours de droit constitutionnel. Trop de nos collègues veulent insérer dans la Constitution des règles qui doivent figurer dans la loi.", me disait un élu.

C'est là un des grands malentendus de l'Assemblée. La gauche plus que la droite a fait évoluer le droit constitutionnel ces dernières années en faisant voter des dispositions souvent très détaillés. Tel est le cas de l'article sur l'énergie nucléaire. Le but n'était pas tant de bétonner la législation que de faire passer une politique qu'elle craignait que le parlement dont la majorité est plus souvent à droite qu'à gauche ne détricote.  Elle ressent donc légitimement le biffage de l'article 160E comme un échec insupportable, d'autant que ses militants se sont démenés pour faire passer le projet.

La droite ferait bien de prendre la mesure de cette situation. On peut vaincre un adversaire, mais il faut prendre garde à ne pas l'humilier.

twitter photo envoyée par kasser.jpgA propos de l'égalité des sexes, la droite en a fait un communiqué ce  matin à 0h17. Louise Kasser, qui n'en perd pas une, a posté cette image peu avant via Twitter. La caucus de GE-Avance.

L'Assemblée constituante rétablit l'égalité des sexes
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Lors de sa séance plénière du 7 octobre 2010, l'Assemblée constituante a traité les thèses de la Commission thématique n° 5 "Rôle et tâches de l'Etat, finances" relatives à l'économie et à l'emploi.

Le tollé suscité fin mai dernier par l'inscription d'un principe général d'égalité des personnes en lieu et place du principe d'égalité des sexes a démontré que ce dernier n'est malheureusement pas une encore une évidence au XXIème siècle.

C'est pourquoi le groupe Radical Ouverture a proposé l'amendement suivant dans le cadre des thèses relatives à l'emploi :

"L'homme et la femme sont égaux en droit. Ils ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale".

À la quasi-unanimité, l'Assemblée constituante a approuvé cet amendement.

Par cet amendement, l'Assemblée constituante démontre son attachement au principe d'égalité des sexes.

Les groupes GE'avance, MCG, PDC et Radical Ouverture espèrent ainsi avoir définitivement mis un terme aux reproches infondés de certains milieux.

Michel CHEVROLET, GE'avance
Patrick-Etienne DIMIER, MCG
Béatrice GISIGER, PDC
Murat Julian ALDER, Radical Ouverture

Commentaires

Je suis très étonné de la pratique de Louise Kasser qui publie une photo qui non seulement viole la sphère privée de l'enceinte du Parlement mais qui en plus viole celle des personnes en réunion!

J'aurai désormais encore plus de peine à croire les Verts lorsqu'ils nous parlerons de la protection de la sphère privée des personnes et celles des données personnelles.

Je m'attendais à nettement mieux de la part d'une ancienne présidente de notre Assemblée.

Pour ce qui est de réaffirmer notre attachement à l'égalité homme-femme, une fois de plus il est démontré que nous tenons nos promesses. Nous avons, dans un premier temps, élargi le principe de l'égalité à l'ensemble des personnes qui composent notre société. Dans un deuxième temps, nous l'inscrivons dans les faits, c'est la première application de l'amendement de Mme Engelberts. Nous avons affirmé que cet ajout aurait des répercussions très rapidement, l'amendement radical en est la première démonstration.

C'est aussi la démonstration que le tumulte des derniers jours ne pourra pas masquer très longtemps encore le vide sidéral du discours passéiste de nos adversaires.

Écrit par : Patrick Dimier | 08/10/2010

Cher Patrick,

J'ai lu ici http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/Guerre_de_tranchee_a_la_Constituante_genevoise.html?cid=28486820

le commentaire que je prends la liberté - j'espère ne pas violer le droit d'auteur - de reproduire ici pour plus de commodité:

"lovsmeralda, Switzerland
Permettez ce commentaire d'une vielle loubarde,en effet depuis que ces messieurs s'affichent ostensiblement sur des sites ou blogs ,comment voulez-vous ensuite qu'ils paraissent crédibles aux yeux de ceux lisant toutes leurs guerres via internet,les anciens politiciens se préservaient,protégeaient leur vie intime,alors imitez les ,et les choses reprendront leurs cycles normal,mais ce n'est qu'un conseil,je peux vous rassurer d'avance votre égo sera toujours aussi brillant si ce n'est davantage"

JF Mabut, Facebook et Twitter nous enjoignent à travailler en transparence, c'est bien. Mais prenons garde de ne pas nous donner en spectacle.

Informons la population sur nos propositions (par ex: http://cyrilmizrahi.blog.tdg.ch/archive/2010/10/07/constituante-les-amendements-socialistes-en-matiere-d-econom.html), voire sur les indemnités que nous percevons, pour faire taire les rumeurs, comme l'a fait Florian Irminger, par ex. En commentant les travaux sur Facebook et Twitter, nous prolongeons aussi le débat en toute transparence, pour autant que nous le fassions sans attaques personnelles et de façon correcte.

Personne n'est à l'abri de se donner en spectacle, ni moi, ni toi en attaquant Louise Kasser comme tu le fais, ni d'autres collègues dont je tairais le nom qui publient, ou publiaient, des photos de séances non publiques sur Facebook.

Il est vrai que ces nouveaux médias demandent un apprentissage pour les élu-e-s.

Bien à toi,
Cyril Mizrahi, constituant

Écrit par : Cyril Mizrahi | 08/10/2010

Qu'avez-vous donc à nous cacher, finalement ?

Écrit par : Jerome | 08/10/2010

Cher Patrick,

Je te remercie pour ton message.

La photo que j'ai prise n'est aucunement le caucus GeAvance! Les observateurs attentifs pourront y reconnaître d'autres têtes. Il s'agit d'un moment informel qui s'est déroulé hier soir juste à côté de la buvette, où les gens vont parfois pour discuter d'aspects particuliers du débat ou se désaltérer avant les procédures de votes, qui requièrent souvent une grande attention.

Ma légende "Le débat ne se fait pas forcément dans la salle" avait plutôt une visée humoristique... En effet, si les membres de l'Assemblée constituante passent beaucoup de temps en séance (une fois par semaine entre 14h et 23h), ils passent également du temps à discuter, à échanger, parfois à négocier. Ces discussions se font au téléphone, par mail, de vive voix, et c'est une partie intégrante du travail politique que nous faisons. Et c'est cette ambiance-là que j'ai voulu retransmettre. Je n'aurais jamais pris une photo d'une séance de commission par exemple, sachant comme toi les règles qui sont les nôtres à ce niveau. Et une photo étant ce qu'elle est, elle ne dit pas non plus les propos qui sont échangés.

Les nouveaux médias ont ceci d'intéressant qu'ils amènent de nouveaux questionnements, posent de nouveaux enjeux et nous font réfléchir sur nos fonctionnements, notamment en matière de sphère privée et de transparence, mais aussi en termes d'outils propres à certaines générations. J'expérimente dans ce domaine, comme d'autres le font aussi, à la Constituante ou ailleurs. J'espère que tu respectes ma démarche d'apprentissage.

La prochaine fois, appelle-moi pour boire un café avant de publier ton commentaire, nous pourrons discuter de vive voix - c'est tellement plus agréable!

Cordialement,
Louise

Écrit par : Louise Kasser | 08/10/2010

Constituante: « Michel Kunz m'a tuer et Christian Pardo, m'enterre ! »

Écrit par : charly schwarz | 08/10/2010

Les commentaires sont fermés.