02/12/2010

M-18 pour la Constituante

croisée des chemins.jpgM moins 18 mois pour la Constituante. Les Genevois devraient voter sur le projet de loi fondamentale pour le canton en juin ou en septembre 2012. L'heure du bilan à mi-législature a donc sonné pour la Constituante qui a achevé mardi l'examen des 740 thèses sorties du travail des cinq commissions thématiques. On trouvera ici la liste des dernières thèses adoptées.

"Elle est à la croisée des impasses", écrit Soli Pardo sur son blog Substratum. Il est le seul constituant, à ma connaissance, à ce jour, à avoir commencé le bilan de deux ans de travaux. L'auteur de ce blog s'est permis un premier bilan encore incomplet sur son blog personnel Vu du Salève. [cliquez sur les liens pour accéder aux pages citées]


L'ex-président UDC, récemment rallié au MCG, mais siégeant toujours à côté de ses vieux copains ne prend pas des gants: "Ouf, l'Assemblée constituante a terminé son pensum en plénum ! Le stérile affrontement entre la gauche et la droite a accouché d'une sorte de souris de laboratoire, plus hybride que mutante, ne créant qu'une unanimité, celle des critiques. Le premier avant-projet de Constitution sera, après que la Commission de rédaction en ait peaufiné le texte, soumis à la population pour "consultation", ce qui ne fera rien avancer."

Les libéraux ont publié sur leur blog un communiqué sans saveur portant uniquement sur la dernière séance: "Au terme de cette dernière séance, et malgré de longs débats, la question des districts reste pendante et plus ouverte que jamais. Il conviendra de tenir compte de l’avis de la population à ce sujet –par le biais de la consultation– et pouvoir soumettre, l’année prochaine, de nouvelles propositions à l’Assemblée."

Sur son blog, sous le titre "Des coquilles vides pour Genève !", Cyril Mizrahi, le porte-parole des socialistes se contente lui aussi pour l'heure d'une analyse de la séance du 30 novembre au cours de laquelle les constituants ont vidé de sens le projet de création de quatre à douze districts sensés regroupés puis se substituer aux 45 communes actuelles. Un projet pourtant longuement préparé durant l'été et qui augurait d'une nouvelle forme de collaboration entre la gauche et la droite.

"Le groupe socialiste pluraliste, écrit l'avocat Mizrahi, voyait un intérêt certain dans la formulation d'une proposition de modèle qui renouvèle la carte du territoire à l'issue de ce premier tour de débat. Il aurait fortement souhaité pouvoir soumettre à la consultation une proposition complète avec un regroupement des communes au sein des districts pour exercer les tâches des communes de manière plus équilibrée par rapport à la Ville de Genève. L'Assemblée constituante a donc échoué dans sa tâche de force de proposition, à ce stade de nos travaux."

Je n'ai pas repéré sur les blogs d'autres prises de position à l'issue de la dernière séance. A venir sans doute. Le Vert Olivier Perroux a publié dans sa lettre la proposition des Verts qui recommande d'encourager la fusion des communes pour atteindre l'objectif d'une réduction de leur nombre.

17:34 Publié dans Actualités, Démocratie participative, Les constituants | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.