05/02/2011

Safari urbain du 5 février: réchauffement constitutionnel

5 fév photo seule.jpgLe safari urbain de la Constituante a commencé à Vésenaz ce matin sur le coup de 9h suivi par les caméras de la TSR. L'accueil fut frisquet pour ne pas dire glacial. Les habitants de l'opulente banlieue colognote et collongeoise étaient encore rares devant le magasin Manor.

La plupart pénètrent dans le temple de la consommation par le parking tandis que nos constituants faisaient le pied de grue sur la rue. Le thèrmomètre marque -1 degré. Quelques-uns font une incursion dans le centre commercial et parlemente avec le gérant. Il a bien voulu que le bus à impériale gare sur son terrain, mais il n'entend pas voir des politiciens distribuer des tracts à ses chalands.

Un seul et unique habitant de la région s'est déplacé pour accueillir les constituants. Etienne Membrez, ancien directeur du TCS. Aucune autorité, aucun élu de la région n'a montré le bout de son nez. Ce n'est pas faute d'avoir été invité, se défend le secrétariat de la Constituante devant l'étonnement de certains. Quelques communes dont Bardonnex et Vandoeuvres ont répercuté l'information de la Constituante en adressant un tous ménages à leurs habitants.

Tout autre est l'accueil de Carouge et du Grand-Saconnex.

Photos et vidéos: cliquez sur lire la suite. Voir aussi le blog Planète Photos


La seule commune qui mérite le nom de ville après la Ville de Genève a délégué deux de ses magistrats pour recevoir les constituants sur le parvis de l'église Sainte-Croix-Joseph [merci FB]. Il y a foule au marché et les partis ont dressé des stands de part et d'autre de la voie du tram. Madame la maire, Jeannine de Haller, s'empare d'un micro - celui du stand PDC - et délivre un discours de circonstance. Très apprécié des ouvriers de la loi fondamentale des Genevois. Le soleil se fait printanier. La bonne humeur est au rendez-vous. D'aucun se prennent à rêver que l'année se passe comme cette journée: glacial au départ, chaud à l'arrivée.

Peut-être cet optimisme renaissant tient-il à l'absence des élus du "front du refus". Aucun UDC, un ou deux AVIVO ont consacré leur samedi à promouvoir le travail de la Constituante.

Sur le coup de midi, le bus rouge 159 reprend son péripre. Prochaine étape le Molard. Les constituants y seront-ils accueillis par les autorités de la Ville?. Non. Là aussi des stands moins nombreux et plus clairsemé tentent d'intéresser les citoyens. Les constituants armés de la dernière lettre de la Constituante et d'une enveloppe dans laquelle on trouve l'avant-projet et les 27 questions posées aux Genevois peinent à trouver preneur. J'en ai abordé cinq et quatre ne votaient pas à Genève, remarque la toujours jovial Béatrice Luscher dans son manteau rouge. Le socialiste Maurice Gardiol ne perd pas courage. Il remonte les Rues basses.

Quel aura été l'accueil à Balexert puis au Grand- Saconnex? Des autorités communales se sont-elles déplacés pour saluer les constituants? Nous en saurons sans doute en lisant l'un ou l'autre blog de quelques- uns.

Ajout 1: Merci à Fabienne Bouvier qui nous signale dans un commentaire que "la conseillère administrative du Grand-Saconnex, Madame Elizabeth Böhler-Goodship, a très chaleureusement accueilli l'arrivée du bus de la Constituante et a tenu compagnie aux constituants tout au long de cette dernière halte dans le quartier du Pommier".

Ajour 2: Haykel Ezzeddine n'a pas manqué le rendez-vous. Dans Planète Photos, il nous livre une longueu galerie photos ainsi que cette anecdote et un commentaire: Pour leur première sortie à part la panne mécanique de leur bus à la Place du Molard et qui a obligé certains élus à prendre le tram pour respecter leur prochain rendez-vous à Vernier, les constituants ont été ravis et heureux de cette journée ensoleillée qui les a rapprochés des genevois. A la place du Marché à Carouge et à la Place du Molard, j’ai remarqué que Michel Chevrolet roulait beaucoup plus pour lui que pour le projet collectif de la Constituante, les élections pour la mairie de Genève semblent l’intéresser davantage!

5 fév 1.jpg
Au Molard, le socialiste Cyril Mizrahi (au centre à gauche) tempère la colère de Pierre Vanek (au centre à droite). Le militant de Solidarités estime que le questionnaire est biaisé notamment en ce qui concerne la question sur l'énergie nucléaire. En bas à gauche, une classe d'étudiantes italiennes bloque le bus à impériale de la Constituante à son entrée sur la place du Molard. Juste pour faire une photo.
5 fév 2.jpg
Le soleil est de la partie à Carouge. Discours officiel de la maire, sourire des constituants. Interviews. En haut à droite Catherine Focas de la Tribune de Genève. En bas Patrick-Etienne Dimier du MCG.


B
5 fév 3.jpg
La libérale Béatrice Luscher toujours enthousiaste. Le Vert Olivier Perroux a été surpris par l'accueil positif des Genevois. Bon nombre sont confiants et ont une bonne opinion de l'avant-projet. Au centre, le constituant Michel Chevrolet était en campagne électorale. A droite la maire de Carouge Jeannine de Haller. En bas à droite le co-président sortant Jacques-Simon Eggly.
5 fév 5.jpg

Etienne Membrez, rencontré à Vénenaz. Au centre à gauche, Pierre Hilptpold ancien maire de Carouge favorable à la fusion des communes (sauf la sienne) et à la conservation de la Ville de Genève en l'état. A droite, Marcel Schmutz, candidat UDC à Carouge. En bas, Sandro Pistis, député MCG et Alain Juget d'A Gauche toute, également candidats à Carouge.








Commentaires

Cher Monsieur Mabut,

Pour vous répondre, seules les autorités carougeoises ont accueilli notre bus, merci encore à elles pour cet accueil sympathique et leur intérêt pour la consultation!

Bien à vous,

Écrit par : Cyril Mizrahi | 05/02/2011

Me voici obligée de contredire Cyril Mizrahi, pour informer que la conseillère administrative du Grand-Saconnex, Madame Elizabeth Böhler-Goodship, a très chaleureusement accueilli l'arrivée du bus de la Constituante et a tenu compagnie aux constituants tout au long de cette dernière halte dans le quartier du Pommier. Dans la foulée, je contredirai aussi mon ami Mabut, tout en le remerciant pour son reportage : l'église catholique carougeoise s'appelle Sainte-Croix!

Écrit par : Fabienne Bouvier | 05/02/2011

Mes excuses aux CA du Grand-Saconnex présents, que je n'ai apparemment malheureusement pas eu l'occasion de rencontrer. Une prochaine fois j'espère.
Bien à vous,

Écrit par : Cyril Mizrahi | 07/02/2011

Les commentaires sont fermés.