14/02/2011

Yvette Jaggi et la Constituante genevoise

jaggi.jpg"Un public malheureusement clairsemé, pour une conférence passionnante!" Tel ne sera pas, espérons-le, le constat que tirera Pierre Kunz jeudi ou vendredi dans son blog Je la connais la musique [et ] de la conférence d'Yvette Jaggi à l'ING. Le constituant radical et président de l'Institut national genevois accueille en effet l'ex coprésidente socialiste de la Constituante vaudoise ce mercredi à 20h au numéro 1 de la Promenade du Pin pour la seconde fois en six ans.

On saura peut-être pourquoi les Genevois n'auraient pas dû écouter les sirènes - j'en étais - qui les ont engagés à voter massivement oui le 24 février 2008 à la révision totale de leur Constitution.


Le constat liminaire de ce billet est tirée d'un compte-rendu publié par le professeur Andreas Auer sur le site de l'association "Une nouvelle constitution pour Genève. Yvette Jaggi avait donné une conférence passionnante le 28 novembre 2005, dans les locaux de l'ING. Depuis les rangs de cette noble association se sont tellement clairsemés qu'elle s'est tout simplement mise en dormance au soir de l'élection de notre Constituante. Quelle prince charmant saura la réveiller?

Le lendemain de la conférence de la socialiste vaudoise à l'ING, jeudi 17 février donc, les habitants de la communes de Genève sont invités officiellement dans la salle des assemblées de la salle communale de Plainpalais à rencontrer les constituants. ça commence à 19h30 par un apéritif dinatoire. En jeu: la grande consultation de l'avant-projet résumé ou réduit à 27 questions. A ce propos j'incruste en pied de ce billet une interview vidéo que Haykel Ezzeddine de Marguerite Contat-Hickel a posté sur le blog le plus imagé de Genève Planète photos.

On peut répondre au questionnaire en ligne sur le site de la Constituante: pas plus de 15 minutes nous assure l'institut Link qui chapeaute techniquement le sondage.

Les prochains rendez-vous de la Constituante sont agendés

  • Mercredi 2 mars Onex, buvette de la salle communale, route de Chancy 131
  • Jeudi 3 mars Versoix, Maison du Charron, rue des Moulins 5
  • Mercredi 9 mars Chêne-Bougeries, salle communale Jean-Jacques
    Gautier, route du Vallon 1
  • Jeudi 10 mars Meyrin, Ferme de la Golette, rue de la Golette 32

A la lecture de l'article de Prof Auer de 2005, qui relate également la conférence d'Alex Dépraz, adjoint du service responsable de la mise en oeuvre de la nouvelle constitution vaudoise, on mesure tout ce qui a manqué à la Constituante genevoise pour vaincre le scepticisme des citoyens du bout du lac. Je n'en citerai que trois ici:

  • L'élection de février 1999 (1000 candidats pour 180 élus) élit 40% de femmes et beaucoup de nouveaux politiciens
  • La constituante a commencé ses travaux par plusieurs sessions de formation à l'Université
  • L'attitude du Conseil d'Etat fut décisive, il s'était d'emblée déclaré en faveur de la nouvelle constitution.

Aucun de ces trois points ne sont réunis à Genève.

 

23:57 Publié dans Actualités, Débats publics, Démocratie participative | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.