28/01/2010

Pan sur la Liaf!

DSC04136.JPG

Invitées par la Constituantes à Plan-les-Ouates pour discuter de leurs relations avec l'Etat, les associations du canton de Genève - quelque 120 militants surtout dans le domaine social, un peu moins dans les secteurs culturel, environnemental et sportif - ont dénoncé ce jeudi soir le caractère mercantile et monstrueusement bureaucratique de la loi sur les indemnités et les aides financières (LIAF) récemment mise en œuvre.

Ce code des subventions - Genève est l'un des derniers cantons à s'en doter - fait dépendre l'octroi des aides publiques de la signature d'un contrat de prestations. Une politique qui est perçue par nombre d'associations comme une violation de leur autonomie et un changement radical du modèle traditionnel de gestion fondé sur la confiance. Désormais il faut rendre des comptes à l'Etat payeur. Et ça passe mal.

Elles réclament que la Constitution leur octroi une véritable reconnaissance, des soutiens matériels transparents et permanents et instaure une structure de dialogue permanente - pourquoi pas un parlement des associations - leur assurant d'être entendues et d'être associées  à l'élaboration des politiques ou des infrastructures publiques.

NB: Le compte-rendu ci-dessous est brut de saisie en direct, merci de votre indulgence

Lire la suite

21/01/2010

Louise Kasser lance un concours de préambule via Twitter. Et Chevrolet ne reste pas en rade

twitter 21 janv 10.png

Voilà qui détonne doublement avec la séance un peu compassée, mais intéressante, de la Constituante de ce jour dont on lire la compte rendu saisi en direct ici, , et .

Alors que l'assemblée venait par 36 voix contre 27 de refuser de lancer un concours public de rédaction d'un préambule pour la Constitution de 2012, la benjamine Louise Kasser relève le défi via Twitter et le net.

En cliquant sur la vignette ci-contre, on l'agrandit et peut lire le message que l'élue des Verts adresse à ses abonnés. Je lance un concours: Petit Prince... Dessine moi un préambule! Vos propositions sont les bienvenues! louise.kasser@constituante.ge.ch

Vous pouvez consulter Twitter de Louise Kasser ici et celui de la Tribune de Genève là http://twitter.com/tdgch.

Et participer au concours Kasser du préambule de la Constitution de Genève! Entre le modèle suisse et le modèle bolivien, Genève trouvera sans doute sa voie et les mots pour dire son esprit.

A noter que le candidat Pierre Bayenet avait déjà évoqué la constitution bolivienne dans son blog lors de la campagne électorale.

JFM Twitter http://twitter.com/jfmabut

Lire la suite

L'esprit de Genève plane sur la Constituante

gardiol en plénière.JPGUne société peut-elle vivre sans loi? Certes non. Et peut-elle vivre sans éthique? Non plus. D'où, plaide le constituant socialiste Maurice Gardiol, ancien modérateur de la compagnie des pasteurs et des diacres de l'église protestante, la nécessité de doter la constitution de 2012 d'un préambule. [cliquer sur l'image pour l'agrandir] Très branché - un exemple pour ses  collègues? - le constituant socialiste a posté sur son blog le texte de son intervention.

Le débat est ouvert. Rapidement, les avis penchent majoritairement pour un préambule. A noter l'intervention de Nils de Dardel (Solidarités) qui cite le préambule de la Constitution bolivienne et plaide pour que les valeurs d'hospitalité soient mentionnéee dans la Constitution de 2012.

Par 54 oui et 11 non - un vote indicatif - la Constituante donne mandat à sa commission 1 (principes généraux) présidée par le socialiste Maurice Gardiol d'étudier un préambule. Par 36 non contre 27 oui, les Constituants refusent encore d'organiser un concours de rédaction du préambule auprès des jeunes, comme le proposait Yves Lador des Associations de Genève.

A la fin des travaux, la présidence donne lecture de quelques propositions individuelles un brin populistes, dont celles-ci:

  • Soli Pardo (UDC) propose l'interdiction des forfaits fiscaux.
  • Michel Chevrolet (Genève Avance) demande que les rives du lac soit l'affaire exclusive du canton,
  • Thomas Bläsi (UDC) demande un accès libre aux rives du lac conformément au droit fédéral.

Lire la suite

Au nom de Dieu tout puissant!...

dieu c'est la terre.png"Pour favoriser l'épanouissement de chacun dans une société harmonieuse qui respecte la Création comme berceau des générations à venir, soit ouverte au monde et s'y sente unie, mesure sa force au soin qu'elle prend du plus faible de ses membres, et conçoive l'Etat comme l'expression de sa volonté, le peuple du Canton de Vaud se donne la Constitution suivante : "

Tel est le préambule de la Constitution vaudoise de 2003.

Quel sera le préambule de la Constitution genevoise de 2012? On ne le saura pas cet après-midi. Mais l'on saura si la Constituante de Genève opte pour ou contre le principe d'un préambule.

Tel est le plat de résistance de la première session plénière de l'année 2010.  Pour le reste on procédera à l'élection des présidents trimestriels de l'Assemblée appelés à remplacer les quatre de l'année dernière et l'on entendra avec intrérêt un rapport de la commission 3 sur la gouvernance du canton. La séance est publique.

Lire la suite

22/09/2009

Bonne nuit twitter journalistes!

twitter floriani83 logo.pngIl est 23 heures. La constituante a sans doute interrompu l'examen du rapport de la commission 5 sans l'achever. Le twitter journaliste et constituant Florian Irminger a quitté ses 71 collègues à 22 heures, car il s'envole demain pour Tbilisi et Baku. Préalablement il a publié cinq micro-textes sur Twitter qu'on découvrira ci-dessous.

Le Print journaliste de la Tribune Eric Budry a lui abandonné la partie à l'heure du dîner. Impossible en effet de communiquer depuis la galerie de la presse avec le système rédactionnel de la Tribune. Est-ce dû au fait que le secrétariat de la Constituante s'est vu contraint de reprendre intégralement la gestion de la salle qui jusqu'à présent était gérée par le Service du Grand Conseil (et dûment facturée)?

Aucun constituant blogueur n'a fait oeuvre de chroniqueur sur son blog de cette première assemblée qui selon nos informations ne restera pas dans les annales. En revanche j'ai repéré quelques messages sur Facebook, notamment ceux de la benjamine Louise Kasser dont le look juvénile a changé.

A noter que Louis Kasser s'est inscrite aujourd'hui sur Twitter (louisekasser) où elle a emboîté le pas à son camarade de parti Verts. Ses gazouillis sont différents de ceux de Florian. Joli duo! (JFM)

Lire la suite

Le français langue officielle des Genevois

Le français, la langue officielle : « Une inovation décoiffante », dit-on derrière moi… et Les armoiries sont-elles vraiment un héritage, un symbole, auquel il convient de donner rang constitutionnel…? Tels sont les sujets dont débattent les constituants peu avant 18h30 selon le site Twitter du constituant Florian Irminger, qui, en première genevoise, chronique en direct le débat de l'Assemblée. Ce serea d'autant plus précieux que Léman Bleu cessera tout à l'heure de retransmettre en direct les débats qui continueront néanmoins d'être enregistrés.

A noter que, toujours selon Twitter/floriani83, le conseiller d'Etat Robert Cramer assiste au débat.

21/09/2009

« La police peut-elle promouvoir la paix ? Et si oui, de quelle façon?»

police geneve intervention.pngCertains voudraient désarmer la police. D'autres, au contraire, l'armer de taser, car la dissuasion est facteur de paix: qui vis pacem para bellum. Qu'en est-il de la police genevoise. Qu'en est-il de la Constitution genevoise? La Journée mondiale de la paix est l'occasion rêvée d'en débattre. C'est ce soir au Cercle de l'Espérance, à l'initiative de l'association Graines de paix.

Le sujet sera animé par deux constituants: un MCG Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, et un Vert, Florian Irminger. Ils se demanderont comment la constitution peut améliorer le rôle et le sort de la police et diminuer la violence liée à sa fonction. Ils en parleront avec Frédéric Maillard, économiste, enseignant à l’École d’études sociales et pédagogiques à Lausanne, responsable des analyses de pratique à la Police. Le débat sera modéré par Laurence Bézaguet, journaliste, Tribune de Genève.

Trois autres débats sont au menu de la soirée qui démarre à 18h30. Gargantuesque, jugez-en!

Lire la suite

14:04 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/09/2009

Neuf constituants pour la paix à l'Espérance

colombe.gifIls sont sans doute tous d'accord, les 80 constituants genevois, pour déclarer la paix comme une valeur cardinale de la vie en société. La paix, plus que le développement durable ou que le principe de précaution, fait partie de ces principes incontestés. Cependant neuf constituants le diront publiquement ce lundi soir à 18h30 au bien nommé Cercle de l'Espérance, des Eaux-Vives, à l'invitation de l'association Graines de paix et dans le cadre de la Journée mondiale de la Paix.

La manifestation publique s'articulera autour de quatre débats, auxquels participeront les constituants suivants:

Christiane Perregaux, qui présidera le lendemain mardi, de 14h à 23 heures, sa première session plénière, Maurice Gardiol, Président de la Commission 1, Carine Bachmann, Présidente de la Commission 4, Michel Hottelier, professeur de droit constitutionnel, Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, Florian Irminger, responsable du bureau genevois d’une ONG internationale, Raymond Loretan, ancien ambassadeur, Yves Lador, président de la Fédération Associative Genevoise (FAGE) et Patrick Dimier, avocat, docteur en sciences politiques et éthique politique. On relèvera l'absence de représentants des partis libéraux, radicaux, AVIVO, SolidaritéS et GE Avance.

Lire la suite

17:58 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

15/09/2009

Les quatre images de la Constituante

logo constituante.pngLa constituante met le turbo. La semaine dernière, sa commission 4 inaugurait la forme de l'audition-débat à Thônex, une première doublement historique. En effet, les invités de l'Assemblée étaient le président de la région de Nyon et deux maires voisins, ceux d'Annemasse et de Ferney-Voltaire; deux villes immédiatement limitrophes de Genève, qui auraient pu devenir genevoises en 1814, si les protestants genevois n'avaient pas craint alors d'accueillir trop de catholiques au sein du nouveau canton suisse. Mais cela appartient à l'histoire. On ne déplace plus les frontières aujourd'hui comme au temps du Congrès de Vienne.

Ce jour, le secrétariat de la noble assemblée, qui, rappelons-le, a jusqu'en 2012 pour refondre complètement la charte fondamentale du Canton et République de Genève, diffuse l'ordre du jour de la prochaine session plénière du 22 septembre. Deux gros dossiers seront débattus:

Mais l'essentiel du message tient comme disait McLuhan dans le media lui-même: le site internet de la constituante est en ligne. il affiche quatre images qui sans doute reflètent la Genève d'aujourd'hui. Rendez-vous donc à cette adresse www.ge.ch/constituante!

Lire la suite

25/08/2009

Souveraineté alimentaire: plan Wahlen pas mort

ge terre avenir.jpgA la veille d'une manifestation monstre des paysans suisses, samedi à Sempach, mille deux cent sept Genevois demandent à la Constituante d'inscrire le principe de la souveraineté alimentaire dans la nouvelle constitution genevoise. La pétition lancée ce printemps par Uniterre Genève en écho à l'initiative fédérale sur le même sujet vise non pas à assurer l'auto-approvisionnement du canton, ni même de la région, mais à obliger les autorités cantonales et communales à conserver voire à récupérer les clés de la politiques agricoles locales.

Si la souveraineté alimentaire était ancrée dans la constitution genevoise, convient Valentine Hemmeler, secrétaire centrale d'Uniterre, le Conseil d'Etat genevois devrait s'opposer au principe du cassis de Dijon (la Suisse importe des produits alimentaires d'Europe sans autres mesures sanitaires ou d'indication de provenance par exemple que celles que prescrit l'Union européenne).

Genève devrait s'opposer à l'accord de libre échange agricole (ALEA), que Doris Leuthard négocie avec Bruxelles. Car une fois ces deux dispositions adoptées, disent leurs opposants, il en sera fini pour la Suisse d'adopter des mesures conservatoires favorables aux petits paysans ou aux modes de culture alternatifs. Seul le marché dictera sa loi dans l'agriculture comme ailleurs.

Lire la suite

11/08/2009

La place de la paix dans la Constituation genevoise

paix 21 sept 09.jpgIl utilisait d'ordinaire son blog Consom'acteur, le constituant Alfred Manuel utilise FaceBook pour inviter ses amis à une manifestation citoyenne le 21 septembre à 18 heures, au Théâtre du Centre de l'Espérance, sur le thème "La place de la paix dans la Constitution genevoise.  ça tombe bien, le 21 septembre, c'est la Journée internationale de la Paix.

Les organisateurs, Graines de Paix (et  ici) et l'APRED au nom du Collectif paix et non-violence, avec le soutien du pôle paix de la FAGE (Fédération associative genevoise), proposent quatre débats sur la nouvelle Constitution genevoise avec des constituants et des spécialistes sur les thèmes suivants:

- Faire de la Paix un droit humain
- Le rôle de la police pour la promotion de la paix
- Les responsabilités de la Genève internationale
- La place de la paix dans l’éducation

Lire la suite

08:52 Publié dans 1 Principes généraux, Associations, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

30/07/2009

Que fait la Constituante? (suite) A lire un rapport confidentiel de la commission no 4

brain-storming.jpgBien que toujours embourbée dans ses problèmes d'intendance, la Constituante s'est mise au vert. Rien ne bouge donc au 2 , Henri Fazy, sauf que plusieurs constituants bossent sérieusement à domicile pour préparer la rentrée. Pas évident le boulot de constituant. Même ingrat jusqu'à présent. Coincés qu'ils sont entre le secret des commissions que leur impose la règle constitutionnelle actuelle, le harcèlement assez mesquin du Grand Conseil, le dédain du Conseil d'Etat, les ricanements des fonctionnaires et le "on verra bien ce que verra" des municipalistes (à défaut de pouvoir utiliser communards et communistes qui ont d'autres sens), les 80 constituants méritent notre indulgence et notre respect.

Donc le "rien ne bouge" ne signifie pas que leurs méininges soient en vacances. Une audition-débat public est annoncée pour le début septembre par la commission no 4 "organisation territoriale et relations extérieures". La commission no 2 " Droits politiques) a publié un rapport d'étape. Le silence radio sur le bilan du premier semestre des trois autres commissions 1 "Droits fondamentaux", 4 "Organisation territoriale et relations extérieures" et 5 Rôle, tâches de l'Etat et finances" commence lentement à être rompu.

Il y a quelques jours, j'ai reçu un document bien intéressant. Il s'agit d'un résumé des PV de la commission 3 chargées des institutions. Je vous le livre brut de coffrage. Histoire que les lecteurs de la Gazette que je salue au passage dispose d'un os à ronger durant cet été et puissent au fil des prochains temps alimenter ce blog de leurs commentaires.

Lire la suite

21/06/2009

Un constituant relativise le principe du développement durable

genecand benoît ge-avance.jpgLe constituant Benoît Genecand, par ailleurs fraîchement élu président de la Chambre genevoise immobilière, relativise le principe de développement durable. le développement durable est le premier principe à avoir été adopté par l’Assemblée constituante. Mieux les Constituants ont décidé de passer toutes leurs propositions, de l'allongement de la législature à 5 ans, au salaire minimum, de l'interdiction de l'énergie nucléaire à l'intégration des étrangers, tout ce qui figurera dans la nouvelle Constitution qui sera soumise au vote des Genevoise en 2012 sera passer au crible du développement durable.

Dans l’édito qu’il publie dans Immoscope de juin, Benoît Genecand, qui préside la commission thématique 5 Rôle, tâches et de l'Etat et finances, confronte le développement durable, «fils naturel de l’économie de marché», aux problèmes de nos emplois aujourd’hui mis en danger par la décroissance conjoncturelle et de la dette que nous constituons pour relancer la machine et que nous allons léguer à nos enfants. A lire et à commenter ci-dessous en cliquant sur commentaires. JFM

Lire la suite

16/06/2009

La souveraineté alimentaire dans la Constitution?

genève opage.jpg

Les paysans genevois font cause commune avec le syndicat Uniterre et Via campesina et réclament l'inscription de la souveraineté alimentaire dans la Constitution genevoise. La souveraineté alimentaire est avec le développement durable et le principe de précaution la (sainte) trinité de la pensée écologique. Elle désigne le DROIT - c'est Uniterre qui met les capitales, et non le devoir serais-je tenté d'ajouter - d’une population, d’une région ou d’un pays à définir leur politique agricole et alimentaire, sans dumping de prix vis-à-vis de pays tiers. Il suffit de recueillir 500 signatures pour que l'Assemblée constituante soit tenu de traiter cette pétition. Uniterre propose également d'introduire un article 104 bis dans la Constitution fédérale.

A noter que AgriGenève soutient également la pétition du constituant Michel Chevrolet pour construire 14'000 logements à La Praille Acacias Vernets. Les paysans ont en effet de quoi s'inquiéter de l'emprise sur la zone agricole prévue par le projet d'agglomération franco-valdo-genevois. On parle je crois de 800 hectares, soit près de 8% de la surface agricole utile du canton. A moins de construire des tours maraîchères à la Praille ou de mettre toute la population au régime des Jardins de Cocagne (et encore), je ne vois pas comment le principe de la souveraineté alimentaire pourra être réalisé à Genève. (photos opage)

Lire la suite

15:10 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

La bible des constitutions suisses

Manuel _Alfred_Associations_de_Geneve.jpgAlfred Manuel est le plus utile des constituants. Après nous avoir proposé le règlement interactif sur son blog (dont on trouve également la référence dans la colonne de droite), l'élu du groupe Associations de Genève récidivé il y a quelque temps en publiant sur son blog http://frcalaconstituante.blog.tdg.ch la liste de toutes les constitutions des cantons suisses et celle de la Confédération. Un document pdf actif  - on clique sur le nom d'un canton et hop on accède au texte ad hoc. 1042 pages!

Une vraie bible que les constituants lisent avec assiduïté, comme l'avoue le constituant socialiste Maurice Gardiol sur son blog http://resistanceetouverture.blog.tdg.ch.

Lire la suite

19/05/2009

La mort à petit feu des communes genevoises

culture beer.jpgCe week-end les communes genevoises sont mortes un peu plus. Depuis Napoléon et la création du canton de Genève en 1815, les communes genevoises n'ont que peu ou très peu de pouvoir en comparaison de leur consoeurs helvétiques ou françaises.

L'empereur qui fit de Genève le chef lieu du département du Léman - Ah la région! - instaura le pouvoir municipal sur les ruines des paroissses. Au milieu du XIX siècle, plusieurs se divorcèrent et composèrent les frontières que l'on connaît aujourd'hui. Quant à la Ville, elle est née au début des années trente lorsque les quatre communes de la Cité des Eaux-vives, de Plainpalais et du Petit-Saconnex fusionnèrent non sans mal et après des années de tergiversations.

Depuis, le canton n'a cessé de grignoter ou d'encadrer le pouvoir communal, alimentant la rengaine de quelques magistrats nostalgique pilotant l'avenir le nez dans le rétroviseur. Dernier acte ce week-end. La gestion de Patrice Mugny à l'emporte-pièce de la culture et les lamentations éhontées de la Ville qui serait la seule à la financer cette politique ont fini par décider le canton à mettre de l'ordre. "Charles Beer prend la barre" titrait la Tribune hier au lendemain des Assises de la culture. A la grande joie des artistes, semble-t-il.

Il ne restera bientôt plus que les fanfares, les ludothèques et les troupes de théâtre amateur en main des maires. Et c'est tant mieux.

Lire la suite

07/05/2009

Remettre les dettes tous les 50 ans, un projet pour la constitution genevoise?

09.jpgMaurice Gardiol et Philippe Roch étaient les invités ce jeudi des Midis de la Fusterie. Devant une vingtaine de personnes qui avaient préféré l’ombre du temple des Rues Basses, rendu à la vie civile, à la lumière de son parvis encombré par les céramistes, les deux constituants ont esquissé quelques-unes des valeurs qu'ils souhaitent voir inscrites dans la loi fondamentale qui dictera les règles du vivre ensemble des Genevois  dès 2012.

Le socialiste Gardiol a naturellement évoqué Calvin. Le Réformateur préférait mot création au mot croissance. La création, a expliqué Maurice Gardiol, renvoie à la responsabilité, au respect de la nature, au partage, à la solidarité planétaire, présente et future. Et de citer la Bible qui dictait tous les 7 fois 7 ans de remettre les dettes, de faire table rase." Bref il y a là tous les ingrédients de ce qu'il est convenu d'appeler désormais le développement durable. Reste à traduire cela dans un article de loi. Ce que le constituant ne s'est pas autorisé à faire. Président de la commission thématique no 1, Maurice Gardiol compte sur ses collègues pour finaliser l'affaire.

Le démocrate-chrétien Philippe Roch a également cité le dissident du XVIe siècle au nombre des quatre constituants genevois avec l'évêque Adhémar Fabri, l'homme des franchises, les radicaux de 1847, "qui étaient alors révolutionnaires" et la tout neuve Assemblée constituante qui a l'ambition d'écrire la Charte fondamentale du XXIe siècle. "Les Genevois n'ont pas plébiscité la création d'une Constituante pour qu'elle se limite à un simple toilettage du texte qui nous gouverne. S'il s'était agi de cela une commission de fins juristes aurait suffi."

Voir les entretiens vidéos de Maurice Gardiol et de Philippe Roch

Lire la suite

18:55 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/04/2009

Les socialistes, le 1er Mai et la Constituante

"Le 1er Mai n'est-il pas le moment rêvé pour réaffirmer les droits des travailleurs?"  Fort de ce constat, le président du parti socialiste genevois René Longet a annoncé en début d'après-midi, rue des Voisins, le lancement vendredi de la première proposition collective à l'adresse de la Constituante.

Le texte, qui doit recueillir 500 signatures au minimum pour être officiellement pris en compte, revendique l'inscription formelle dans la future constitution de 2012 des libertés et des droits syndicaux "qui sont totalement absents de la constitution genevoise actuelle et sont bafoués par certaines entreprises genevoises, comme le montre le récent licenciement de la déléguée syndicale Marisa Pralong par Manor".

Tout en reconnaissant que dans la pratique le dialogue social était effective à Genève - "mais il s'agit de l'étendre à tous les secteurs" - Jean-Pierre Thorel du syndicat Unia a dénoncé une dégradation des conditions de travail et des violations des droits des travailleurs chez Givaudan, chez Frank Muller ainsi que chez un charcutier de Meyrin.

Le parti socialiste ne s'est guère préoccupé de savoir si les autres composantes de la gauche suivraient son action. "On voit mal qu'elles refusent de s'associer à cet acte de démocratie participative," a déclaré Véronique Pürro. La candidate socialiste au Conseil d'Etat profite pour accuser Mark Muller de démanteler les services chargés de surveiller les relations du travail et les chantiers.

Lire la suite

15:33 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Partis | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

14/11/2008

La Constitution de 1862, la peine de mort, Victor Hugo

guillotine.jpgQu'a donc trouvé Soli Pardo dans les archives à propos de la Constituante de 1862? Le président de l'UDC nous promet une brève histoire de l'événement sur son blog http://substratum.blog.tdg.ch prochainement. L'Internet en garde déjà des traces. C'est ainsi qu'on apprend que la noble assemblée avait voté au terme d'un premier débat la peine de mort par 43 voix contre 5. Les républicains progressistes de Genève songèrent à Victor Hugo. Un membre de l’église réformée, M. Bost, auteur de plusieurs ouvrages estimés, lui écrivit une lettre qui parvint au grand homme le 16 novembre. Le 17, l'écrivain répondait. Le détail de cette épisode  de l'histoire genevoise est à lire ici. JFM

03/10/2008

Débat: quel droit à mourir dans la Constitution?

Exit.jpg

Une grosse dizaine de nouveaux blogs de candidats ont débarqué cette semaine sur notre site www.blog.tdg.ch. Vous trouverez les liens à tous les blogs qui nous sont connus dans la colonne de droite. Il suffit de cliquer sur un nom pour s'y rendre. Chaque jour ou presque, un candidat nous suggère un débat.

Aujourd'hui Vincent Latapie, candidat sur la liste Libéraux & Indépendants aborde une question difficile : la fin de vie. Le statut actuel de l’assistance au suicide est plus qu’ambigu, écrit-il. Pour publier votre avis à ce sujet, il suffit de cliquer sur le mot commentaires qui figure sous sa note que vous trouverez à cette adresse : http://vincentlatapie.blog.tdg.ch 

 

23/06/2008

Pourquoi les communes ne servent à rien

tireur de sable.pngL'avenir des communes genevoises semble focaliser l'attention des partis et associations qui briguent un des 80 sièges de l'Assemblée constituante le 19 octobre prochain. En butinant l'ordre du jour du Grand Conseil de cette semaine, dont la dernière session est d'ordinaire consacrée à voter les comptes - le bénéfices extraordinaires donnera-t-il lieu à des débats fleuves? -, je suis tombé sur le rapport de la Commission d'aménagement du canton chargée d'étudier le projet de loi 10252 du Conseil d'Etat portant désaffectation du domaine public communal du Passage des Tireurs-de-Sable, sur le territoire de la Ville de Carouge.[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

Lire la suite

16:52 Publié dans 1 Principes généraux | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/03/2008

La laïcité selon les radicaux

Et bien ça commence bien! Les amoureux des textes concis vont en perdre leur latin.



Les radicaux viennent de diffuser sur leur site internet et par courriel un article de la future Constitution genevoise. Comme de juste le parti, qui fut atteint au XIXe siècle de crises anticléricales particulièrement aigues, pose ses jalons dans le domaine oh combien sensible de la laïcité. Ce choix inspire à Soli Pardo, président de l'UDC Genève, un billet cinglant intitulé: "Première proposition radicale pour la Constituante : clientélisme, xénophobie et atteinte à la liberté des cultes"



Aujourd'hui l'ennemi de la République n'est plus le duc de Savoie, ni l'église catholique ultramontaine, ni le Temple solaire, c'est le fanatisme religieux, islamique en particulier. Cela donc donne ceci. Le monstre est accompagné d'un exposé des motifs de cinq pages non signé que l'on peut consulter ici. (JFM)



L'article et le document a été élaboré par un groupe de travail "laïcité", à la suite de la fête de la laïcité organisée le 28 juin 2007 à l'occasion du centenaire de la séparation de l'Eglise et de l'Etat à Genève. Le communiqué du parti radical ajoute que son groupe de travail s'est également appuyé sur les réflexions du "forum laïcité" du PRG, en 2004, et sur celles de l'assemblée des délégués du parti radical suisse à Morat, les 18 et 19 août 2006.

10:52 Publié dans 1 Principes généraux | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook