16/02/2010

Genève internationale: les cinq propositions d'Astrid Stückeberger

Stuckelberge astridr.jpgL'autre soir au CICG, lors de l'audition de la Genève internationale par la Commission 4, Hans-Peter Graf, membre de la Commission d'évaluation des politiques publiques, ne s'est pas contenté d'écouter la gérontologue Astrid Stückelberger. Il a voulu en savoir plus. Il a donc adressé cinq questions à cette bonne connaisseuse des Organisations internationales, par ailleurs chargée d'enseignement à l'Uni et présidante du comité des organisations non-gouvernementales sur le vieillissement.

Dans une long message - un peut brut de coffrage - qu'on lira intégralement ci-dessous, Astrid Stückelberber échaffaude les conditions "d'une réelle culture durable de la Genève internationale, et non seulement élitiste comme cela arrive encore trop souvent". La faisabilité de ces propositions est élevée, estime-t-elle, forte de ses 15 ans d’expérience avec les organisations internationales et les ONG, tant dans le partenariat que l’organisation de nombreux événements (notamment les deux dernières journées Portes ouvertes de l’ONU 1999 et 2001).

 

 

Lire la suite

10/02/2010

"En 2020, la Constitution de 2012 sera foutue"

DSC04168.JPGXavier Comtesse n'a pas ménagé les constituants réunis mercredi soir au Centre internationale des conférences de Genève. En quelques mots - il était le dernier des cinq spécialistes de la Genève internationale invités par la commission 4 en audience publique (lire ici) -  le directeur de la branche romande d'Avenir Suisse a expliqué pourquoi "la constitution que vous fabriquez sera foutue: parce qu'elle correspond à un monde qui disparaît.

L'ordre des nations est remplacé par l'ordre de la société civile, a-t-il dit en substance, des accords provisoires, des ajustements permanents. Ce qui marche s'impose, ce qui ne marche pas disparaît. Quant à la Genève internationale, elle risque de se vider, car les gens travailleront en réseau. Ils ne se réuniront que quelques jours par année.

Quelques rires crispés ont accueilli ces paroles déstabilisantes. L'ancien ambassadeur François Nordmann ne croit pas trop à cet avenir dématérialisé. L'Etat nation est toujours là. Il se renforce même. Même analyse dans la bouche du chef du cabinet du patron de l'OMC. Les nations dictent leur loi. Nos traducteurs à qui l'on propose de travailler chez eux préfèrent des conditions de travail modestes pour être ensemble.

Lire la suite

Les communes genevoises, quel avenir? (2/3)

maires1.jpgDominique von Burg suit l'activité des communes avec attention et bienveillance. Mercredi dernier 3 février, il s'est rendu à Bernex, où la Constituante, préciséement sa commission 4 chargée d'étudier les questions de gouvernance communale régionale et internationale organisait une deuxième de trois réunions consacrées à l'audition des conseillers municipaux. La dernière session aura lieu ce 11 février à Vandoeuvres.

On lira ici le compte-rendu de la session du 26 janvier à la Salle du Môle.

 

Lire la suite

08/02/2010

Qu'attend la Genève internationale de Genève?

onu_genev sculpture e.jpgQu'attend la Genève internationale de Genève? Bonne question que pose la Constituante ce mercredi 10 février à 20h au CICG et à laquelle tentera de répondre, sous les ordres du constituant Antoine Maurice, une palette de cinq acteurs* de la nébuleuse OI et ONG, à laquelle le Service cantonal de statistique a consacré une étude circonstanciée parue en novembre dernier.

Le questionnement des constituants est d'autant plus pertinent que les nations sont au prise avec un véritable casse-tête: promouvoir une meilleure gouvernance mondiale et défendre leurs intérêts bien compris, lesquels ne coïncident que rarement, du moins à court ou moyen terme. A long terme, c'est bien connu, on sera tous morts.

Sans compter que les nations - un concept né au XIXe siècle - qui se sont unies au XXe siècle, pourraient bien disparaître au cours de ce XXIe siècle, contestées qu'elles sont par les très grandes entreprises transnationales ou a-nationales, les mafias, les humains qui se pensent volontiers citoyens du monde et le sont sur la toile, et les défis que la terre affronte et qui réclament des solutions globales.

Lire la suite

28/01/2010

Pan sur la Liaf!

DSC04136.JPG

Invitées par la Constituantes à Plan-les-Ouates pour discuter de leurs relations avec l'Etat, les associations du canton de Genève - quelque 120 militants surtout dans le domaine social, un peu moins dans les secteurs culturel, environnemental et sportif - ont dénoncé ce jeudi soir le caractère mercantile et monstrueusement bureaucratique de la loi sur les indemnités et les aides financières (LIAF) récemment mise en œuvre.

Ce code des subventions - Genève est l'un des derniers cantons à s'en doter - fait dépendre l'octroi des aides publiques de la signature d'un contrat de prestations. Une politique qui est perçue par nombre d'associations comme une violation de leur autonomie et un changement radical du modèle traditionnel de gestion fondé sur la confiance. Désormais il faut rendre des comptes à l'Etat payeur. Et ça passe mal.

Elles réclament que la Constitution leur octroi une véritable reconnaissance, des soutiens matériels transparents et permanents et instaure une structure de dialogue permanente - pourquoi pas un parlement des associations - leur assurant d'être entendues et d'être associées  à l'élaboration des politiques ou des infrastructures publiques.

NB: Le compte-rendu ci-dessous est brut de saisie en direct, merci de votre indulgence

Lire la suite

26/01/2010

Les municipaux de gauche et de droite: tout sauf révolutionnaires

DSC04067.JPG

Où étaient donc les radicaux, ce mardi soir à la salle du Môle, qui proposent de réduire le nombre des communes à 10 contre 45 aujourd'hui? Où étaient les critiques - à droite surtout - qui ne cessent de dénoncer les doublons entre les communes et le canton. Où étaient  les partisans de la fusion Ville Canton, un projet du Conseil d’Etat,  mort né il y a une dizaine d’années ?

La petite quarantaine d’élus municipaux qui a bravé la bise noire ce soir pour rejoindre la salle du Môle, au cœur du quartier des Pâquis, n’était pas d’humeur à bouleverser le partage des tâches entre l’Etat et les communes ni a fortiori à se faire hara kiri. Que des doléances donc, aucune autocritique ou presque. Les élus Zaugg (AGT), Saez (PDC) de la Ville ou Kössler de Chambésy ont bien suggéré la nécessité de quelques changements, mais pas dans le même sens.

Lire la suite

1, 2, 3, 10, 45, 60 communes à Genève?

communes cartes.pngComment gouverner Genève? C'est la question clé de la réforme constitutionnelle 2012 qui entame son deuxième exercice.

Faut-il accroître le participation des associations, les intégrer formellement dans l'élaboration des projets comme l'a souhaité la politique fédérale des agglomérations ou comme l'expérimentent certaines communes avec plus ou moins de bonheur?

Faut-il renforcer les partis politiques qui sont le lieu où se forgent et se débattent les options politiques et que le mode d'élection à la proportionnelle rend tout simplement indispensable? Faut-il renforcer les communes, ériger l'ancienne amicale des maires, devenue association des communes genevoises, en sénat cantonal?

Ces questions courent dans le landerneau et vont occuper trois soirs durant les quelque sept cents municipaux du canton (enfin ceux qui voudront bien se déplacer). La première réunion a lieu ce soir en Ville de Genève.

Lire la suite

10/12/2009

Droits politiques des étrangers: quelle sera l'audace de la Constituante?

urnes genevoises.jpgDix jours après l'interdiction constitutionnelle des minarets en votation populaire et alors que la France s'interroge sur son identité nationale * et que Sarkozy s'en mêle, l'Assemblée constituante de Genève débat cet après-midi, en séance publique, de l'octroi des droits de vote et d'éligibilité aux étrangers établis en Suisse.

Les 80 élus chargés de réécrire la Constitution de 1847 pour le XXIe siècle fera-t-elle preuve d'audace? Va-t-elle proposer aux Genevois qui voteront sur le projet en 2012 d'accorder les droits politiques entiers au plan communal et cantonal? Deux blogueurs le radical Murat Alder, rapporteur de la commission avec le MCG Patrick-Etienne Dimier et le socialiste Thierry Tanquerel, et Pierre Kunz ont déjà donné leur point de vue qu'on lira avec intérêt ici et .

La Commission 2 propose un petit pas en avant: octroyer le droit d'éligibilité seulement au plan communale, un projet refusé par 52,8% des Genevois en votation populaire en avril 2005, alors qu'ils acceptaient par 52,3% l'initiative J'y vis. j'y vote.

 

Lire la suite

10/11/2009

La Constituante suggère un seul patron pour la région: débat le 17 novembre

agglo rapport nov 09 com 4.jpg"Les relations extérieures relèvent de la responsabilité d’un seul Conseiller d’Etat et département. Leur mise en oeuvre se fait en étroite coopération avec les autres départements." C'est la thèse numéro 3 - il y en a neuf - du rapport de 25 pages que la commission des affaires extérieures met en débat jeudi prochain 17 novembre lors de la prochaine séance plénière et publique de la Constituante.

Un seul patron donc mais pas encore de contrôle démocratique direct. La commission présidée par la Verte Carine Bachmann a sué sur la question. Sa proposition provisoire s'en ressent. C'est la thèse no 7: "L’Etat et les communes promeuvent activement la création d’une institution régionale de concertation, permanente et renouvelable, dans les limites du droit international en vigueur." Les plus optimistes y retrouveront sans doute les prémices d'une assemblée régionale élue au suffrage universelle, dont feue l'AGEDRI rêvait déjà dans les année 80.

Lire la suite

27/10/2009

La CICAD obtient l'annulation d'une audition publique de la Constituante

gurfinken cicad.jpgLa commission 2 de la Constituante de Genève annule l'audition publique de ce mercredi soir à Onex.

La décision  est tombée à la fin de cet après-midi à la suite de la découverte tardive des propos tenus par le conseiller national Baettig à mi-octobre devant le congrès du Bloc identitaire, un mouvement d'extrême-droite français. L'émission Mise au point de la TSR s'en était fait l'écho dimanche soir, suscitant une vigoureuse dénonciation par la CICAD ce matin sur les ondes de Radio Cité. Son responsable, Johanne Gurfinkiel publie sur le site de la CICAD l'essentiel des propos qu'il a tenu ce matin.

La Commission devait entendre le Vaudois Jean-François Cavin, auteur d'une thèse de doctorat en 1971 intitulée "Territorialité nationalité et droits politiques", et le conseiller national UDC jurassien Dominique Baettig, dont les seules compétences en matière de droits politiques semblent d'être un opposant à l'octroi de ces droits aux étrangers dans un canton pionnier.

Lire la suite

Un Vaudois et un Jurassien d'extrême droite auditionnés sur les droits politiques des étrangers

baettig dominique (Nationalrat,_2008).jpgPas de chance pour la Constituante, sa commission 2 invite les Genevois à une nouvelle audition publique, à la salle communale d'Onex, ce mercredi soirà 20 heures. A cette même heure, la Tribune fera sans doute salle comble pour le grand débat qu'elle organise à Uni Dufour en présence des candidats au Conseil d'Etat.

Présidée par Jacques Pagan, la commission 2 poursuit son travail sur la délicate question des droits politiques des étrangers. Elle avait auditionné aux Avanchets six associations genevoises favorables à l'octroi des droits de vote et d'éligibilité (voir ici, et ), elle auditionne ce mercredi dans le bastion du tribun du MCG, deux Suisses "spécialistes de la question des droits politiques des étrangers" selon le communiqué de presse de la Constituante, qui exprimeront des avis opposés: l'ancien patron des patrons vaudois Jean-François Cavin et le très controversé conseiller national UDC jurassien Dominique Baettig (photo)

N'y a-t-il donc aucun Genevois contre l'octroi des droits politiques aux étrangers? Quant à savoir en quoi ces deux éminents hommes de droite sont des spécialistes des droits politiques, on ne trouve guère de trace sur le net. Sinon que le Jurassien y est dénoncé par la CICAD pour avoir participé à la mi-octobre à un congrès d'extrême droite à Orange.

Lire la suite

13/10/2009

L'eau, un bien public? Qu'en pensent les constituants?

savary jérôme.jpgQue doit faire l'Etat? On sait et on est tous d'accord pour qu'il assure la paix, la sécurité, la prospérité, la justice, etc. Personne ne conteste qu'il déclare l'école obligatoire et gratuite pour tous.

Le droit au logement est en revanche plus contesté, surtout s'il est assorti pour ceux qui en sont privés d'un droit de recours devant les tribunaux. Un salaire minimal est aussi un droit qui fait débat.

Doit-il en outre interdire la chasse, la fumée dans les bistrots, l'énergie nucléaire, le libre choix des modes de transport? L'eau est-elle un bien public? Le climat doit-il figurer dans la Constitution genevoise?

Ces quatre derniers points seront, avec quelques autres encore, au coeur des débats de la Constituante qui auront lieu ce jeudi 15 octobre en la salle du Grand Conseil dès 14 heures. La séance est publique et est retransmise sur Léman Bleu.

Les débats ne donneront pas lieu à des votes. Il s'agira de prendre connaissance du rapport de 90 pages qu'a rédigé le constituant Vert Jérôme Savary pour le compte de la commission 5 "Rôle et tâches de l'Etat, finances", présidée par Benoît Genecand.

Lire la suite

09/10/2009

A quel âge la scarification citoyenne?

ocia du site ciao.jpgLe site internet Ciao le dit à la rubrique majorité sexuelle: en Suisse, c'est 16 ans. Pour signer un contrat, c'est 18 ans. Les obligations militaires c'est 19 ans. On cotise à l'AVS dès 20 ans, mais on peut commencer à constituer un 2e pilier dès 17 ans. A Genève, il faut avoir 27 ans pour devenir conseiller d'Etat (mais on peut devenir conseiller fédéral dès la majorité civile de 18 ans).

Alors que "La mauvaise vie" de Frédéric Mitterrand enflamme la France et les médias, la Constituante s'est offert hier soir un débat  hors du temps aux tréfonds du collège Calvin. Vingt-et-une personnes, aucune n'ayant moins de 24 ans, ont doctement discuté du droit de vote à 16 ans. Enfin pas tout à fait hors du temps.

Les Bernois votent sur l'abaissement de la majorité civique le 29 novembre prochain. Et la question taraude une société vieillissante: peut-on laisser les vieux décider de l'avenir de Genève - l'âge moyen des Genevois est 56 ans et dans 20 ans il y aura deux fois plus d'octogénaires.

Lire la suite

08/10/2009

Les jeunes débattent du droit de vote à 16 ans

martinez andrez vert constituant.jpgLes cantons primitifs ne le sont pas toujours. Glaris, qui certes ne fait pas partie du trio fondateur de la Suisse, a surpris son monde par deux fois ces dernières années. Sa Landsgemeinde a voté la réduction du nombre des communes à trois, une audace que l'on n'ose pas imaginer sur les bancs de la Constituante de Genève. Les Glaronnais ont aussi accordé, le 6 mai 2007, le droit de vote aux jeunes dès 16 ans.

Le sujet va revenir sous les feux de l'actualité le 29 novembre. Le peuple bernois devra accepter ou non le droit de vote à 16 ans.

Une bonne occasion pour tirer le Cercle des jeunes de sa torpeur. Rebaptisé  Passerelle des jeunes de la Constituante, et désormais présidé par Andres Martinez, il organise un débat contradictoire sur le sujet

ce jeudi soir, 8 septembre, à 18h30 au collège CALVIN (nouveau bâtiment

Lire la suite

10:50 Publié dans Cercles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

30/09/2009

Jaques Pagan est pour les droits civiques aux étrangers, enfin presque

DSC02902.JPGSceptique. Le constituant UDC Jacques Pagan était sceptique hier soir à l'issue du premier tour de table: "Non, a-t-il affirmé très poliment, vous n'avez pas réussi à me convaincre de l'impérative et absolue nécessité d'introduire les droits de vote et d'éligibilité pour les étrangers dans la Constitution genevoise."

Les prises de paroles de sept présidents et délégués de la Ligue des droits de l'homme, de Kultura, du Centre de contact Suisse immigrés avaient pourtant été fortes, construites, synthétiques. Tous avaient tentés de montrer que citoyenneté et nationalité était deux droits distincts, que la citoyenneté découlait tous simplement du fait de vivre dans une cité, d'y travailler, d'y créer une famille, d'être actifs dans des associations, tandis que la nationalité était une affaire d'identité, de coeur, d'amour. Bref point n'est besoin d'être Suisse pour être citoyen.

C'est de la salle composée pour une petite moitié de constituant n'appartenant pas à la commission 2 et pour une grosse moitié de partisans de la cause de l'intégration des étrangers, dont plusieurs membres du SIT, que sont venus les témoignages les plus forts, les plaidoyers les plus clairs. Ont-ils ébranlé le constituant Pagan? Lui ont-ils apporté cette conviction intime que les droits civiques sont le moyen d'intégration qu'attend plus d'un Genevois sur trois, le moyen pour les immigrés d'être considéré à l'égal des autres habitants: des citoyens à part entière?

Sa conclusion a dégagé une ouverture subtile et inattendue et suggéré un argument que l'ancien conseiller national UDC aurait aimer entendre, mais qui n'a point été proposé:

Lire la suite

27/09/2009

Quels droits civiques pour les étrangers à Genève?

vivre ensemble titre.png

pagan_jacques.jpgLe très civil constituant UDC Jacques Pagan n'a pas froid aux yeux.

En pleine campagne électorale, il organise dans le chaudron de Vernier une audience publique de la commission 2 qu'il préside sur deux sujets brûlants:

  • quelle intégration pour les étrangers et
  • faut-il leur accorder le droit de vote et d'éligibilité au plan cantonal?

Le public est invité à assister à l'audition et à participer au débat ce mercredi 30 septembre, à 20h, à l'école des Avanchets-Salève.

La soirée se déroulera en deux temps, explique un communiqué de presse de la Constituante:Tout d'abord, Jacques Pagan procèdera avec sa commission à l'audition de plusieurs représentants des associations qui ont déposé la proposition collective «Vivre ensemble, renforcer la cohésion sociale».

Dans un deuxième temps, le public et les autres associations auront la parole. Le débat sera modéré par M. Eric Budry, journaliste à la Tribune de Genève. La soirée se terminera autour d'une verrée.

 

Lire la suite

23/09/2009

L'avis de la benjamine: un débat constructif


twitter kasser fin 22 sept.png
Un dernier message sur Twitter posté peu avant minuit. La prochaine session plénière de la Constituante aura lieu le jeudi 15 octobre.

22/09/2009

Bonne nuit twitter journalistes!

twitter floriani83 logo.pngIl est 23 heures. La constituante a sans doute interrompu l'examen du rapport de la commission 5 sans l'achever. Le twitter journaliste et constituant Florian Irminger a quitté ses 71 collègues à 22 heures, car il s'envole demain pour Tbilisi et Baku. Préalablement il a publié cinq micro-textes sur Twitter qu'on découvrira ci-dessous.

Le Print journaliste de la Tribune Eric Budry a lui abandonné la partie à l'heure du dîner. Impossible en effet de communiquer depuis la galerie de la presse avec le système rédactionnel de la Tribune. Est-ce dû au fait que le secrétariat de la Constituante s'est vu contraint de reprendre intégralement la gestion de la salle qui jusqu'à présent était gérée par le Service du Grand Conseil (et dûment facturée)?

Aucun constituant blogueur n'a fait oeuvre de chroniqueur sur son blog de cette première assemblée qui selon nos informations ne restera pas dans les annales. En revanche j'ai repéré quelques messages sur Facebook, notamment ceux de la benjamine Louise Kasser dont le look juvénile a changé.

A noter que Louis Kasser s'est inscrite aujourd'hui sur Twitter (louisekasser) où elle a emboîté le pas à son camarade de parti Verts. Ses gazouillis sont différents de ceux de Florian. Joli duo! (JFM)

Lire la suite

Le français langue officielle des Genevois

Le français, la langue officielle : « Une inovation décoiffante », dit-on derrière moi… et Les armoiries sont-elles vraiment un héritage, un symbole, auquel il convient de donner rang constitutionnel…? Tels sont les sujets dont débattent les constituants peu avant 18h30 selon le site Twitter du constituant Florian Irminger, qui, en première genevoise, chronique en direct le débat de l'Assemblée. Ce serea d'autant plus précieux que Léman Bleu cessera tout à l'heure de retransmettre en direct les débats qui continueront néanmoins d'être enregistrés.

A noter que, toujours selon Twitter/floriani83, le conseiller d'Etat Robert Cramer assiste au débat.

La Culture dans la Constitution: tous artistes?!

deslarzes.jpgC'est Béatrice Deslarzes qui dans un billet intitulé Culture publié sur son blog Politique sans masque m'a fait connaître le projet du Rassemblement des Artistes et Acteurs Culturels de Genève (RAAC) qui dépose ce mardi 22 septembre à l'Assemblée constituante, la "Proposition Collective du RAAC" pour que la culture soit inscrite dans la future constitution genevoise.

"Ce mouvement fondé en 2007, commente la candidate Verts au Grand Conseil, a mené pendant deux ans les états généraux de la culture : le "Forum art, culture et création" pour favoriser la création artistique, améliorer le statut social des artisters, repenser la cohérence des politiques culturelles de Genève."

On y lira la demande d'un filet social et économique bien serré, un confort matériel et une reconnaissance officielle qui n'est pas sans rappeler les heures de gloire de la Russie soviétique et de la Chine maoïste. Point de révolution culturelle en tout cas...

La proposition du RAAC est la suivante.

JFM

 

Lire la suite

21/09/2009

« La police peut-elle promouvoir la paix ? Et si oui, de quelle façon?»

police geneve intervention.pngCertains voudraient désarmer la police. D'autres, au contraire, l'armer de taser, car la dissuasion est facteur de paix: qui vis pacem para bellum. Qu'en est-il de la police genevoise. Qu'en est-il de la Constitution genevoise? La Journée mondiale de la paix est l'occasion rêvée d'en débattre. C'est ce soir au Cercle de l'Espérance, à l'initiative de l'association Graines de paix.

Le sujet sera animé par deux constituants: un MCG Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, et un Vert, Florian Irminger. Ils se demanderont comment la constitution peut améliorer le rôle et le sort de la police et diminuer la violence liée à sa fonction. Ils en parleront avec Frédéric Maillard, économiste, enseignant à l’École d’études sociales et pédagogiques à Lausanne, responsable des analyses de pratique à la Police. Le débat sera modéré par Laurence Bézaguet, journaliste, Tribune de Genève.

Trois autres débats sont au menu de la soirée qui démarre à 18h30. Gargantuesque, jugez-en!

Lire la suite

14:04 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/09/2009

La pépite démocratie est dans la gangue des conventions (à propos du premier débat public de la Constituante)

DSC02487.JPGQui a peur de la démocratie? Drôle de question me direz-vous.  Pourtant elle a été sans cesse en filigrane de la première audience-débat publique d'une commission de la Constituante. La commission 4 a invité hier soir à Thônex deux maires français (Christian Dupessey, divers gauche, maire d'Annemasse et François Meylan, écologiste, maire de Ferney-Voltaire), le président de Regionyon et syndic de Copet (Pierre André Romanens, radical) et l'ancien conseiller d'Etat libéral Claude Haegi, aujourd'hui président de la FEDRE.

Qui a peur de la démocratie? Pas les constituants en tout cas. Au contraire, ils en voudraient davantage pour améliorer la gouvernance de la région. Ils ont élaboré déjà plusieurs thèses à ce sujet, que leur présidente, l'experte Carine Bachmann (personne ne soupçonne de n'être pas francophone ;-)... ), a longuement détaillées avec son délicieux accent alémanique.

Les peureux de la démocratie -  le terme est peut-être un peu fort -  étaient les quatre invités qui on tardé à dire si oui ou non ils sont favorables à une "institution permanante et renouvelable" (prudent et soucieux de ne froisser personne, les constituants n'utilisent pas le mot "élue") pour gouverner la région dans "'objectif du développement durable et équitable dans le respect du droit international en vigueur" (cette dernière réserve permettant de ménager la susceptibilité des Etats nations qui nous gouvernent).

Sur le débat d'hier soir, on lira avec intérêt le long commentaire que publie le constituant Pierre Kunz sur son blog "Je la connais la musique!" celui de la co-présidente de l'assemblée sur Le blog de Marguerite Contat-Hickel, celui encore du constituant Maurice Gardiol sur son blog Résistance et ouverture où ont été posté deux commentaires intéressants.

Lire la suite

08/09/2009

Qui sont les quatre auditionnés du premier débat public d'une commission de la Constituante?

eurodistrict gltc espaces-transfrontaliers.png«Genève, centre de la région : un atout?" Une question quelque peu existentielle pour une première historique, celle de l'audition publique de quatre personnalités de la région franco-valdo-genevoise par la commission 4 de la Constituante chargée précisément de défricher les enjeux des relations régionales.

L'ancien conseiller d'Etat Haegi, les maires d'Annemasse Christian Dupessey et de Ferney-Voltaire François Meylan et le président du Conseil régional du District de Nyon Pierre-André Romanens s'exprimeront donc ce mardi soir à 20h à la salle communale de Thônex autour de ces trois axes:

La « centralité » de Genève au regard de votre expérience quotidienne de l’agglomération franco-valdo-genevoise.

Les améliorations que vous proposeriez d’apporter aux formes de collaboration actuelle (une institution régionale ? autre chose?) et

Les moyens à inventer pour que les habitants s’approprient la région transfrontalière.

Les auditionnés ont une riche expérience en matière de gouvernance régionale et des solutions à proposer comme les GLCT dont on trouvera la genèse et les ambitions notamment sur le site www.espaces-transfrontaliers.org (cliquer sur l'image pour l'agrandir) et un exemple concret concernant la mobilité franco-valdo-genevoise ici. Jugez-en et affûtez vos questions!

Lire la suite

11/08/2009

La place de la paix dans la Constituation genevoise

paix 21 sept 09.jpgIl utilisait d'ordinaire son blog Consom'acteur, le constituant Alfred Manuel utilise FaceBook pour inviter ses amis à une manifestation citoyenne le 21 septembre à 18 heures, au Théâtre du Centre de l'Espérance, sur le thème "La place de la paix dans la Constitution genevoise.  ça tombe bien, le 21 septembre, c'est la Journée internationale de la Paix.

Les organisateurs, Graines de Paix (et  ici) et l'APRED au nom du Collectif paix et non-violence, avec le soutien du pôle paix de la FAGE (Fédération associative genevoise), proposent quatre débats sur la nouvelle Constitution genevoise avec des constituants et des spécialistes sur les thèmes suivants:

- Faire de la Paix un droit humain
- Le rôle de la police pour la promotion de la paix
- Les responsabilités de la Genève internationale
- La place de la paix dans l’éducation

Lire la suite

08:52 Publié dans 1 Principes généraux, Associations, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

21/07/2009

Le CEVA et la Constituante

calame boris détail de la photo calame contat genecand.jpgBoris Calame est un constituant actif sur son blog Associatif et durable et je m'en félicite, espérant chaque matin découvrir les réflexions de nos 80 sages ou du moins de ceux qui ont tâté du blog et dont on trouvera les noms dans la colonne de droite.

Membre du bureau de l'Assemblée Constituante genevoise et de la Commission thématique n° 5 "Rôle, tâches de l’Etat et finances", Coordinateur du Cercle développement durable, élu sur la liste des Associations de Genève, Boris Calame livre ce matin une belle déclaration démocratique à propos du référendum contre le CEVA. Et une défense convenue du CEVA par la même occasion.

Sur le premier point on aurait aimé savoir si le Vice-président de la Coordination transports et déplacements est

  • pour ou contre l'augmentation des signatures pour le dépôt d'un référendum, ce que la logique arithmético-démographique commande,
  • pour ou contre la collecte par internet des signatures, ce que la logique du vote par internet commande,
  • pour ou contre le référendum financier obligatoire, au-delà d'une certaine somme (50 millions par exemple)...

Lire la suite