16/07/2009

Florian Irminger publie ses indemnités de constituant

irminger floria.jpgPrenant exemple sur la plus jeune députée au Bundestag, le constituant vert Florian Irminger a publié peu avant midi le détail de ses indemnités d'élu de l'Assemblée constituante de novembre 2008 à fin mai 2009. Total: 3249 francs et 50 centimes dont 177,50 francs de cotisations sociales à déduire.

Le groupe des Verts a reçu pour l'activité de son élu la somme de 1600 francs que l'on peut sans doute multiplier par dix - le nombre de ses élus - pour connaître l'indemnité du parti. Une transparence qui n'engage que lui, précise-t-il dans son communiqué.

La publication va-t-elle inciter tous les élus du canton, constituants, députés au Grand Conseil et conseillers municipaux à publier leurs indemnités? Et dans la foulée les membres des commissions et des conseils d'administration aussi?

Voilà qui ne va pas manquer de susciter quelques surprises dans la République et alimenter des feux de bouche allumés par les députés de la commission des finances lorsqu'ils ont contesté récemment le budget de la Constituante (voir ici, et là). D'ici à instaurer l'indemnité au mérite et les retenue d'indemnité en cas d'absences non justifiées, la République n'a pas fini d'établir des décomptes.

Notez qu'il n'y a rien de nouveau sous l'horloge du Molard. Calvin déjà , rappelle le spectacle Calvin en flammes, se plaignait qu'elle ne fût pas réparée dans l'heure, l'incertitude quant au début du culte redonnant au hasard un peu trop d'emprise à son goût dans la cité de Dieu.

Lire la suite

21/06/2009

Un constituant relativise le principe du développement durable

genecand benoît ge-avance.jpgLe constituant Benoît Genecand, par ailleurs fraîchement élu président de la Chambre genevoise immobilière, relativise le principe de développement durable. le développement durable est le premier principe à avoir été adopté par l’Assemblée constituante. Mieux les Constituants ont décidé de passer toutes leurs propositions, de l'allongement de la législature à 5 ans, au salaire minimum, de l'interdiction de l'énergie nucléaire à l'intégration des étrangers, tout ce qui figurera dans la nouvelle Constitution qui sera soumise au vote des Genevoise en 2012 sera passer au crible du développement durable.

Dans l’édito qu’il publie dans Immoscope de juin, Benoît Genecand, qui préside la commission thématique 5 Rôle, tâches et de l'Etat et finances, confronte le développement durable, «fils naturel de l’économie de marché», aux problèmes de nos emplois aujourd’hui mis en danger par la décroissance conjoncturelle et de la dette que nous constituons pour relancer la machine et que nous allons léguer à nos enfants. A lire et à commenter ci-dessous en cliquant sur commentaires. JFM

Lire la suite

30/05/2009

Citoyennes, citoyens, ne laissez pas la Constituante tranquille!

cercle-chromatique3.jpgL'Assemblée constituante a voté son concept de communication que sa commission de communication doit encore muscler côté participation du public. Elle a, jeudi soir, voté ses budgets pour 2009 et 2010, ce dernier faisant partie du budget de l'Etat ne devrait pas être entériné avant le mois de décembre...

Elle a encore nommé en deux tours de srutin les cinq membres de sa commission de rédaction (Tanquerel, Hottelier, Grandjean, Alder et Grobet), une commission exclusivement masculine, ce qui n'a, jusqu'à présent, suscité l'ire d'aucun/e féministe de la République, peut-être parce qu'elle est majoritairement à gauche ou subtilement au centre, selon à quel bord on attribue le Vert et spécialiste de l'histoire des relgiions Grandjean).

Elle a sans débat constitué sa commission de coordination formée des présidents des cinq commissions thématiques et des deux coprésidentes (Perregaux et Contat-Hicke) sans quoi on se serait à nouveau retrouvé avec une commission exclusivement ou presque exclusivement masculine.

Bref tous les organes de la noble assemblée sont désormais en place. Il en manque pourtant encore quelques-uns. Et ces derniers sont peut-être le moyen d'éviter à la Constituante de tomber dans l'anonymat entre les séances plénières de son assemblée générale. Il s'agit des cercles.

La suite ci-dessous. Voir aussi la vidéo du rapport de Carine Bachmann, présidente de la commission 4 Territoire et relations extérieures.

Lire la suite

28/05/2009

Il y a encore un parti qui croit à la constituante

logo les socialistes.jpgA défaut d'avoir rendu possible la rédaction en ligne par les Genevois de la Constitution Genève XXI - mais peut-être la Constituante découvrira-t-elle ces outils de la participation citoyenne en ligne avant 2012 - le sacro-saint règlement de l'assemblée ouvre la porte à la pétition populaire.

Les socialistes s'y sont engouffrés pour défendre les droits syndicaux. Ils annoncent ce matin le dépôt cet après-midi d'une proposition collective, forte de plus de 500 signatures, qui visent à inscrire les droits sociaux fondamentaux dans la future règle du jeu de la société genevoise. On lira ci-dessous leur communiqué.

Lire la suite

27/05/2009

La Constitution genevoise coûtera 20 millions

DSC00366.JPGLa future Constitution genevoise coûtera une vingtaine de millions de francs. La facture a été présentée ce matin par les deux hommes de l'actuelle coprésidence en présence de Marguerite Contat-Hickel et Christiane Perregaux, coprésidentes, et de Sophie Florinetti secrétaire générale et Fabienne Bouvier, secrétaire adjointe, chargée de la communication.

Le libéral Jacques-Simon Eggly et le radical Thomas Büchi ont exposé par le menu les budgets 2009 et 2010 qui seront débattus demain après-midi en séance publique à la salle du Grand Conseil. Au total 4,6 millions de dépenses en 2009 et 6 millions en 2010. D'ici 2012 donc, date de la votation populaire, ce seront bien une vingtaine de millions que vaudra le texte de la Constitution, soit 111'111 francs par article, si l'on considère que la future constitution genevois en comportera 180 (le nombre d'articles de la nouvelle constitution vaudoise).

Pour une constitution sensée durer un siècle, c'est donné, d'autant que si les constituants font bien leur travail, ils contribueront par leurs débats à la rénovation de l'esprit citoyen, ce qui n'est pas sans valeur. Si vous voulez moins cher, confiez le travail aux Fribourgeois, ils ont eu la leur il y a six ans pour quatre fois moins cher (mais ont-ils pris en compte tous les coùts?).

Jacques-Simon Eggly, le premier coprésident assure que "le budget est compté au plus près sans excès aucun". L'Etat n'a en effet pas oublié de facturer les locaux du 2, Henri Fazy, inoccupés depuis deux ans après le déménagement des passeports à Onex, dix mille francs par mois.

Pour ceux ou celles qui voudraient chipoter, ils trouveront le détail des dépenses ici.

Question: un éditeur, un expert quelconque, un toubib, vous livre-t-il, lorsque vous commandez un ouvrage, une étude ou un traitement, le détail des salaires des rédacteurs, le montant de ses loyers et de ses frais généraux ou ses dépenses de publicité? Jamais, ces chiffres demeurent dans le secret de la comptabilité des entreprises.

 

Lire la suite

19/05/2009

La mort à petit feu des communes genevoises

culture beer.jpgCe week-end les communes genevoises sont mortes un peu plus. Depuis Napoléon et la création du canton de Genève en 1815, les communes genevoises n'ont que peu ou très peu de pouvoir en comparaison de leur consoeurs helvétiques ou françaises.

L'empereur qui fit de Genève le chef lieu du département du Léman - Ah la région! - instaura le pouvoir municipal sur les ruines des paroissses. Au milieu du XIX siècle, plusieurs se divorcèrent et composèrent les frontières que l'on connaît aujourd'hui. Quant à la Ville, elle est née au début des années trente lorsque les quatre communes de la Cité des Eaux-vives, de Plainpalais et du Petit-Saconnex fusionnèrent non sans mal et après des années de tergiversations.

Depuis, le canton n'a cessé de grignoter ou d'encadrer le pouvoir communal, alimentant la rengaine de quelques magistrats nostalgique pilotant l'avenir le nez dans le rétroviseur. Dernier acte ce week-end. La gestion de Patrice Mugny à l'emporte-pièce de la culture et les lamentations éhontées de la Ville qui serait la seule à la financer cette politique ont fini par décider le canton à mettre de l'ordre. "Charles Beer prend la barre" titrait la Tribune hier au lendemain des Assises de la culture. A la grande joie des artistes, semble-t-il.

Il ne restera bientôt plus que les fanfares, les ludothèques et les troupes de théâtre amateur en main des maires. Et c'est tant mieux.

Lire la suite

07/05/2009

Remettre les dettes tous les 50 ans, un projet pour la constitution genevoise?

09.jpgMaurice Gardiol et Philippe Roch étaient les invités ce jeudi des Midis de la Fusterie. Devant une vingtaine de personnes qui avaient préféré l’ombre du temple des Rues Basses, rendu à la vie civile, à la lumière de son parvis encombré par les céramistes, les deux constituants ont esquissé quelques-unes des valeurs qu'ils souhaitent voir inscrites dans la loi fondamentale qui dictera les règles du vivre ensemble des Genevois  dès 2012.

Le socialiste Gardiol a naturellement évoqué Calvin. Le Réformateur préférait mot création au mot croissance. La création, a expliqué Maurice Gardiol, renvoie à la responsabilité, au respect de la nature, au partage, à la solidarité planétaire, présente et future. Et de citer la Bible qui dictait tous les 7 fois 7 ans de remettre les dettes, de faire table rase." Bref il y a là tous les ingrédients de ce qu'il est convenu d'appeler désormais le développement durable. Reste à traduire cela dans un article de loi. Ce que le constituant ne s'est pas autorisé à faire. Président de la commission thématique no 1, Maurice Gardiol compte sur ses collègues pour finaliser l'affaire.

Le démocrate-chrétien Philippe Roch a également cité le dissident du XVIe siècle au nombre des quatre constituants genevois avec l'évêque Adhémar Fabri, l'homme des franchises, les radicaux de 1847, "qui étaient alors révolutionnaires" et la tout neuve Assemblée constituante qui a l'ambition d'écrire la Charte fondamentale du XXIe siècle. "Les Genevois n'ont pas plébiscité la création d'une Constituante pour qu'elle se limite à un simple toilettage du texte qui nous gouverne. S'il s'était agi de cela une commission de fins juristes aurait suffi."

Voir les entretiens vidéos de Maurice Gardiol et de Philippe Roch

Lire la suite

18:55 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/04/2009

Citoyennes, citoyens, à vos plumes!

5 présidents.png

Les premiers présidents des cinq commissions thématiques ont été élus mardi et mercredi dernier.

  • Maurice Gardiol (Socialiste pluraliste) préside la Commission 1 Dispositions générales et droits fondamentaux
  • Jacques Pagan (UDC) préside la Commission 2 Droits politiques
  • Lionel Halpérin (Libéraux et indépendants) préside la Commission 3 Institutions : les trois pouvoirs
  • Carine Bachmann (Verts et Associatifs) préside la Commission 4 Organisation territoriale et relations extérieures
  • Benoît Genecand ([ge]avance)préside la Commission 5 Rôle, tâches de l'Etat et finances.

Les cinq sont élus pour neuf mois. Le communiqué de presse diffusé cet après-midi par la co-présidente Marguerite Contat-Hickel ne donne pas les noms de leurs successeurs qui ont dû être élus aussi au poste de vice-président la semaine passée.

Les séances des commissions formées de 17 membres ne sont pas publiques. Marguerite Contat-Hickel lance cependant le processus participatif et invite la population à adresser ses doléances à l'adresse suivante: Assemblée Constituante genevoise• 2, rue Henri Fazy • Case postale 3919 • 1211 Genève 3 Fax 022 546 87 01 • e-mail : contact@constituante.ge.ch.

"Les Commissions auront à coeur d'être à l'écoute de la population", note-t-elle. Et de rappeler que "chacun peut faire part de propositions individuelles. De même, des propositions collectives peuvent être soumises à l'Assemblée Constituante. Ces dernières doivent être traitées dès lors qu'elles sont appuyées par 500 signatures." Ainsi en dispose le règlement de l'Assemblée que l'on peut consulter ici.

La Gazette de la Constituante publiera volontiers les lettres, pétitions et autres suppliques qui lui parviendront. Merci de les adresser à blog@tdg.ch. Seuls les textes dont l'auteur aura indiqué son nom et son adresse seront pris en compte.

A vos plumes habitant-e-s de Genève! (JFM)

01/04/2009

Les cinq commissions sont composées

marguerite.jpgLa présidente prima inter pares de la Constituante se prénomme Marguerite, un joli prénom presque prédestiné et bien illustratif de notre assemblée chargée d'ici 2012 de raviver les racines du microcosme genevois. La Constitution, c'est en effet une affaire d'assise, d'ancrage, d'enracimement légal. Droits et devoirs, libertés, gouvernance et tout ça pour quoi, comment? Telles sont les questions existentielles que les 80 élus vont dès la semaine prochaine affronter. Et ce n'est pas une mince affaire.

Après s'être mis d'accord sur le découpage des sujets et la répartition des compétences lors de sa session de mars, la Constituante installera ces cinq commissions thématiques mardi et mercredi prochains, en pleine semaine sainte ou, selon une vue moins catholique du calendrier, à la veille des vacances de Pâques. On trouvera ci-dessous le tableau de l'affectation des 80 élus dans les commissions.

Chaque commission s'organise comme elle l'entend. Elles seront présidées par un ou une président-e dont le mandat s'éteindra au bout de neuf mois. Selon le plan de travail adopté jeudi dernier, elles vont plancher, auditionner et proposer les premiers articles et/ou thèmes clés d'ici le printemps prochain.

La prochaine séance plénière de l'AC aura lieu le jeudi 28 mai. (JFM)

Lire la suite

18/03/2009

Constituante: brouillard ou travail assidu?

Solipardo.jpggardiol Maurice.pngDeux avis contrastés publiés ce matin à propos de la Constituante.

Marri de n'avoir pas encore reçu de convocation officielle pour l'assemblée du 26 mars, le constituant Soli Pardo, par ailleurs président de l'UDC (photo de gauche), dénonce "la décontraction, pour ne pas dire de l'amateurisme, déployé par la Présidence et le Bureau de la constituante, coupables d'avoir organisé une journée "remue-méninges" totalement inutile, dans un cadre fastueux, avec un splendide buffet thaïlandais en plein terroir genevois et une "animation" digne d'une fête pour enfants.."

Tout autre son de cloche sous la plume du constituant Maurice Gardiol, élu sur la liste Socialiste et pluraliste, qui convoque les Genevois à faire valoir leur droit de pétition pour nourrir l'assemblée de leurs voeux et doléances.

Lire la suite

15:51 Publié dans Actualités, Débats publics, Humeur, Partis | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

30/10/2008

La solution pour assurer la parité hommes-femmes

parite.jpgIl y a un os qui restera quatre ans durant dans la gorge de la Constituante genevoise. De toutes les imperfections du scrutin proportionnel à produire une assemblée représentative de la population, celle de l'inégalité des sexes - 14 élues sur 80 - est en effet la plus problématique.

L'ancien député socialiste et consultant indépendant François Brutsch a publié hier dans le Temps un article à ce sujet. Il y défend une solution ancienne déjà mais jamais mise en oeuvre, celle de deux bulletins de vote, l'un pour les hommes, l'autre pour les femmes. De quoi assurer démocratiquement la parité des sexes dans les assemblées. Voici son analyse:

Lire la suite

17:02 Publié dans Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

22/10/2008

80 constituants et 77'208 wiki-citoyens

WIKICONSTITUTION.png77'208 citoyennes et citoyens ont participé à l'élection de la Constituante. Plutôt que de s'apitoyer sur un taux de participation relativement faible (32,93%) ou de mettre en doute la légitimité de l'assemblée, il faut bien au contraire se lancer un défi: briser le mur de l'abstention, régénérer l'esprit citoyen, associer le peuple à l'oeuvre constitutionnelle.

La conquête de la lune, Vingt mille lieues sous les mers ou la gestion de la crise financière n'ont plus rien de commun aujourd'hui avec ce qui fut naguère un rêve de romancier ou le malheur social de millions de gens dans les années 30. La technologie, qui n'est certes ni neutre ni une panacée, nous vient en aide. Pourquoi ne pas la solliciter aussi dans le monde politique, qui fonctionne encore, à bien des égards, comme aux XIXe siècle.

La retransmission des séances du Grand Conseil par Léman Bleu n'a pas ajouté une once ce démocratie dans le processus législatif. Aujourd'hui les constituants genevois tiennent en leur main de quoi révolutionner la pratique parlementaire. Cette technologie qui a fait ses preuves, c'est celle du wiki.

Lire la suite

21/10/2008

Comment passer le mur du son en politique?!

hydroptere.png"Ne me dites que deux tiers des citoyens «se foutent» de la politique, j’ai de peine à le penser." Charly Schwarz, l'animateur branché de la liste des Associations qui a juste sauvé sa peau dimanche, dit ce matin sur son blog tout haut le sentiment de la plupart des démocrates bon teints. Pourtant la vérité est bien là, cruelle dans la sobriété d'un chiffre précis au centième: 67,07% des Genevois se sont fichus de la Constituante.

Ce matin sur la RSR, Jean-Olivier Pain nous parlait du mur du vent, à propos de l'hydroptère dont un prototype hydroptere.ch tentera de dépasser les 100 km/h sur le Léman l'année prochaine. "La difficulté explique un des scientifiques de l'EPFL, c'est de franchir les 49 noeuds, vitesse à laquelle l'eau se vaporise. C'est aussi délicat que de passer le mur du son." Il en va peut-être de même en politique:

Passer le mur de l'abstention requiert un enjeu exceptionnel, une volonté de fer, des technologies innovantes, des pilotes ultraprofessionnels et des moyens importants. Rien de tout cela n'était réuni lors de la campagne de la Constituante.

Lire la suite

08:04 Publié dans Actualités, Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

18/10/2008

"Il faudra dissoudre la Constituante!"

constitution big.jpgAu cours du seul débat public organisé par un média, dans lequel les 18 partis et associations étaient représentés - c'était à Uni-Mail le 2 octobre par GHI -, Pierre Vanek de la liste Solidarités Gauche en mouvement a déclaré que la première décision de la Constituante devrait être de se dissoudre et de demander au Grand Conseil de nouvelles élections dans lesquelles les étrangers établis à Genève pourront participer.

Dans un billet publié ce matin sur son blog http://causetoujours.blog.tdg.ch, le socialiste Pascal Holenweg revient sur cette problématique. Et déclare que s'il n'est pas élu il fera de toute manière partie de la vrai constituante, celle des Genevois non représentés dans la nouvelle assemblée. De quoi alimenter l'idée d'un wikiconstitution!

Lire la suite

09:05 Publié dans Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

16/10/2008

Pour ou contre un Conseil des sages à Genève?

conseil des anciens.png«Comme tous les candidats à la Constituante, j’ai reçu, un courrier du Conseil des Anciens de Genève, me demandant quels sont «parmi d’autres sujets d’intérêt général, celui de la place des Aînés dans la société» [cliquer ici pour lire la lettre]. Tatiana Roiron, candidate sur  la liste des indépendants www.proposition.ch est favorable à la création d’un «Conseil des sages». Question un peu insolente: est-on plus sage quand on affronte plus directement la souffrance et la mort?

Lire la suite

14:00 Publié dans Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

15/10/2008

La Constituante et la région

frontaliers_grand.JPGLe développement du canton de Genève ne peut se concevoir aujourd’hui que dans une perspective régionale. Comment sérieusement prendre en compte cette donnée dans la rédaction de la nouvelle constitution cantonale? Une bonne question que pose là le professeur Thierry Tanquerel, candidat socialiste à la Constituante. La solution passer le texte de la future loi fondamentale genevoise au crible de la "régio-compatibilité. [La ligne bleue sur l'image ci-contre représente la limite actuelle du projet d'agglomération franco-valdo-genevois. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.]

Lire la suite

19:06 Publié dans Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/10/2008

La Constitution radicale ne décoiffe pas tant que ça

affiche radicale sans texte.pngL'avant-projet de Constitution du duo radical Adler-Böhler comprend 147 articles [lire aussi ici]. C'est moins que les  182 articles de la Constitution actuelle. En revanche, il y a plus d'alinéas dans leur projet que dans le texte actuel. Où se situe la limite? Y'en a-t-il une? On sait que la droite plaide pour une Constitution légère résumée aux droits de l'homme et aux principes d'organisation de l'Etat et de ses trois pouvoirs. Quand la gauche opte plutôt pour un texte qui liste les grandes politiques de l'Etat. La Constitution américaine tient en quelques articles et des milliers d'amendements [NB: dans un commentaire rectificatif pertinent qu'on lira ci-dessous, Soli Pardo précise que la Constitution américaine contient 7 articles et 27 amendements et une foultitude de décisions de la Cour suprême].

Ce qui est enjeu c'est la hiérarchie des lois. L'idéal serait en effet que la Constitution s'en tienne aux grands principes, que les lois définissent les politiques et leur financement et que les règlements et les contrats de prestations détaillent les manières de faire les mesures d'atteinte des résultats, etc. L'avant-projet radical n'est pas un modèle sur ce plan. Les deux auteurs en conviennent volontiers. Leur texte est un défi qui a le mérite d'exister et de donner du grain à moudre aux autres partis.

Lire la suite

12/10/2008

Brûler les partis c’est une chose: mais par quoi les remplacer ?

meissner zébulon Pic Vert.jpgAvec ses votations populaires, la Suisse est le pays à la démocratie la plus participative du monde, écrit Christina Meissner dans son blog. http://leblogdezebulon.blog.tdg.ch. La candidate de l'Association Pic-Vert constate aussitôt que «cela ne suffit pas, il faut trouver d’autres moyens pour impliquer la société civile qui aujourd’hui ne se reconnaît plus dans les organes sensés la représenter: partis politiques, associations, etc.

Christina Meissner poursuit: « La démarche adoptée par la Tribune de Genève dans le cadre du projet Praille Acacias Vernets (PAV) est une piste intéressante qui mériterait d’être étudiée, et pour ma part, adoptée par la future Constituante dans l’élaboration de la nouvelle Constitution. » Sur son blog, Charly Schwarz réfléchit également à ce que pourrait être une démocratie participative revivifiée. D’autres candidats et associations n’ont pas de mots assez durs pour dénoncer la partitocratie.

Le débat doit donc être ouvert :

Brûler les partis c’est une chose: mais par quoi les remplacer ?

10/10/2008

Fusionner la Ville et le canton: le jeu en vaut-il la chandelle?

tanquerel.jpg"Je ne suis pas convaincu que les gains d’efficacité obtenus par cette centralisation, qui restent à démontrer, justifieraient le prix à payer en termes de démocratie de proximité. écrit Thierry Tanquerel dans un  texte qu'on lira ci-dessous. Maintenir la Ville de Genève, en tant que telle, dans la  nouvelle constitution genevoise ne signifierait nullement ne rien changer, poursuit le professeur de droit, candidat sur la liste socialiste pluraliste qui suggère trois pistes de réforme."

Lire la suite

18:15 Publié dans Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

08/10/2008

Faut-il professionnaliser le Grand Conseil?

mouton mensualisé.jpgStoooop! titrait hier le libéral Renaud Gautier, réclamant de l'air, de l'air et de l'audace dans le débat constitutionnel! Stop! s'écrie ce matin dans son blog Pierre Losio. Le député Verts s'alarme à juste titre de l'accumulation des objets non traités par le Grand Conseil à la veille d'une session qui verra deux débats manger une bonne partie de l'ordre du jour: la protection des données (dans le cadre entre outre de la vidéosurveillance et le 13e salaire des fonctionnaire.

Une lecture de son billet s'impose. Elle me permet d'ouvrir un débat:

Faut-il professionnaliser le Grand Conseil?

Développer vos arguments, postez votre avis en cliquant sur sur le mot "commentaires" ci-dessous. (JFM)

11:18 Publié dans Débats publics | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Les avocats et les Martiens

martiens.pngPour le décor: MDLIX, Jean Calvin, Théodore de Beze*, trois vitraux noirs, la nuit tombée. Pour l'ambiance, un éclairage souffreteux, une salle vieillotte, un accès sépulcral. Et c'est là que le Conseil d'Etat pourrait installer la Constituante! A moins qu'il ne choisisse la salle communale de Plainpalais comme l'on souhaité hier les Verts, le Centre international des conférences de Varambé, la cathédrale ou tout simplement la salle du Grand Conseil où les caméras fixes de Léman donnent une piètre image de nos parlements du canton et de la ville.

C'est là en tout cas, en l'aula maxima d'Uni Bastions, B106 dans la nomenclature administrative, que l'avocat Dimier, tête de la liste du MCGe, veut voir travailler la noble assemblée qui aura pour tâche de rédiger la constitution du XXIe siècle pour Genève. Il l'a dit hier soir juste avant de quitter la salle B106 où sept avocats ont débattu mollement du thème passionnant "La Constituante, au carrefour du politique et du juridique".

On espère que les 80 élus de la Constituante seront plus éclairés que les lieux et que les sept juristes (six de droite et une de gauche), qui ont récité sans passion un credo constitutionnel fade et plutôt convenu. Chacun des futurs élus pourraient peut-être, dotés par le député Stauffers, tenir sa lampe basse consommation à l'instar des candidats de g[e]'avance... Mais parlons des Martiens.

Lire la suite

Où rencontrer les candidats?

sondage tg 7 oct.pngLes associations doivent être plus visibles, si elles ne veulent pas être laminées par les partis. Si l'on en croit notre sondage en ligne [cliquer sur l'image pour l'agrandir], les internautes de la Tribune sont plutôt des citoyens attachés aux partis politiques et adeptes du panachage des listes*, ce qui ne veut évidemment pas dire qu'ils sont représentatifs des électeurs de la Constituante. Nouveau petit tour des occasions de rencontrer des candidats.

- Jeudi 9 octobre, entre 12h15 et 13h45, Les Midis de Science po à Uni Mail, salle 1150 (premier étage) Débat contradictoire entre le socialiste Thierry Tanquerel et le radical Murat Alder sur le thème des relations entre le canton, la Ville de Genève et les communes. Modérateur: Frédéric Varone.

- Jeudi 9 octobre, 18h30, à Uni Mail, salle MR060 (rez-de-chaussée) Débat organisé par la société suisse des étudiants de Zofingue sur le thème: "L'Assemblée constituante, une affaire de jeunes".  

Samedi au Molard, on retrouvera les candidats des listes 5 PDC, 15 UDC. D'autres rendez- vous:

Lire la suite

07:39 Publié dans Actualités, Candidatures, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

06/10/2008

Où siégera la Constituante?

ballon jet d'eau.JPGLe débat sur l'après 19 octobre commence à chauffer les méninges de quelques candidats sûrs d'être parmi les 80 élus de la Constituante. Les questions d'intendance et d'organisation interne seront les premières que l'Assemblée devra trancher. Les Verts* jamais en retard dans l'art de se faire remarquer convoque une conférence de presse, ce mardi à 11h, dont le titre est: "Où siégera la Constituante?

"Il est essentiel, écrit Mathias Buschbeck dans l'invitation à la presse, que lea future Constituante ne singe pas l'actuel Grand Conseil (les députés vont apprécier), dont les débats sont trop souvent caractérisés par les antagonismes traditionnels. une des façons d'y parvenir sera d'éviter de se réunir dans un lieu lourdement connoté."

Les Verts promettent donc pour ce midi une proposition qui sera "un vrai bol d'air" pour la Constituante. Nous avons donc passé en revue quelques lieux aérés où nos constituants pourraient constitués libérés des lourdeurs du quotidien. Voici nos premières suggestions:

Lire la suite

18:30 Publié dans Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

A-t-on encore envie de vivre ensemble?

constitution culture.pngCe lundi 6 octobre, l'association l'Esprit de Genève organise, de 17h. à 19h. à la Salle Centrale Madeleine, rue de la Madeleine 10, son troisième 5 à 7 de la Constituante. il sera consacré à "Quel avenir culturel pour Genève?"

Demain mardi, la même association convie les Genevois au même endroit et à la même heure sur le sujet: "A-t-on encore envie de vivre ensemble?"

Ce mardi 7 octobre, à 18h30, ne pas manquer non plus le duel des avocats à Uni-Bastions.

Lire la suite

13:51 Publié dans Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

03/10/2008

Débat: quel droit à mourir dans la Constitution?

Exit.jpg

Une grosse dizaine de nouveaux blogs de candidats ont débarqué cette semaine sur notre site www.blog.tdg.ch. Vous trouverez les liens à tous les blogs qui nous sont connus dans la colonne de droite. Il suffit de cliquer sur un nom pour s'y rendre. Chaque jour ou presque, un candidat nous suggère un débat.

Aujourd'hui Vincent Latapie, candidat sur la liste Libéraux & Indépendants aborde une question difficile : la fin de vie. Le statut actuel de l’assistance au suicide est plus qu’ambigu, écrit-il. Pour publier votre avis à ce sujet, il suffit de cliquer sur le mot commentaires qui figure sous sa note que vous trouverez à cette adresse : http://vincentlatapie.blog.tdg.ch