03/06/2010

Dimier apaise les débats, mais Genecand les renflamme un peu

Il est 16h50, la séance reprend. On parle de la liberté d'expression. La tribune du public est vide, celle de la presse aussi retenue dans la rue sans doute par la manif.

Lire la suite

Droits de l'enfant, droits de la formation droit de la famille adoptés

10.06.03 manif femmes.jpgLa constituante a repris son rythme de croissière. Il est 16h30, une poignée de femmes et autant d'hommes manifestent bruyamment devant l'Hôtel-de-Ville contre la suppression d'une mention explicite de l'égalité des sexes dans le chapitre des droits fondamentaux - la droite dit se contenter de la Constitution fédérale sur ce plan - elle a pourtant voté en bloc les droits souvent détaillés des handicapés, de la famille, de l'enfant et de la formation. On trouvera le verbatim partiel du débat et le résultat des votes ici. (photo Schwarz)

Maria Casarès est la première à se saisir du micro. Suivent de nombreuses autres discours ponctués par les sifflets, les gongs. Des drapeaux rouge, bleu du SIT, verts des verts colorent la rue de l'Hôtel-de-Ville. Les constituants heureux du beau temps et de leur vote unanimes observent toutes tendances mélangées l'animation des manifestants. C'est bon enfant. Je m'attendais à ce que la Cour soit pleine, dit un élu en rentrant dans la salle, alors que Christiane Perregaux frappe la cloche.

Il est 16h50, la séance reprend. On parle de la liberté d'expression. La tribune du public est vide. Dimier se fait applaudir mollement par les Verts en retirant un amendement transversal du type de celui qui a mis le feu aux poudres mardi dernier.

Lire la suite

Les jeunes constituants tweetent les débats

10.06.03 attaque des radicaux.jpgFlorian Irminger, Louise Kasser lancent des messages de 140 signes sur Twitter qui permettent de suivre les débats de la Constituante. On peut les consulter ici et . David Matthey-Doret le président du CLAFG suit aussi les débats. Twitter s'avère toutefois inapproprié pour apprécier réellement la complexité des débats.

D'autres constituants plutôt de droite (Chevrolet, Alder) postent leurs infos et humeurs sur Facebook. Quelques exemples ci-dessous. A la tribune du public, Charly Schwarz suit aussi les débats.

Lire la suite

15:59 Publié dans Médias, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : twitter | |  Facebook

La Constituante redémarre en douceur

Les bancs de la "droite élargie" (terme indéfini qui a forgé une majorité active mardi dernier) sont pleins. Les bancs de la gauche sont clairesemés. Les Verts sont les premiers à les compléter. Aucune mention n'est faite sur le clash de la semaine dernière qui a vu la gauche quitter la salle après la suppression du principe explicite de l'égalité des sexes et la suppression de quatorze thèses dont le droit au logement au profit d'une norme plus générale piochée dans la Constitution fédérale.

De Dardel revient néanmoins avec une proposition de minorité touchant au droit au logement "qui a sans doute échappé par mégarde dit le constituant de Solidarités en regardant les bancs de droite".

L'ancien conseiller national socialiste distingue le droit au logement des personnes non logées de celui des personnes qui risquent de perdre leur logement. Cette seconde disposition va être prochainement réglée par le droit fédéral. La minorité propose donc de reprendre de manière anticipée le futur droit fédéral qui est d'ailleurs une pratique ancienne depuis les excellents procureurs Foix et Egger. ça ne se passe plus comme ça aujourd'hui."

Lire la suite

14:19 Publié dans 1 Principes généraux, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

ça va encore chauffer cet après-midi à l'Hôtel-de-Ville

portrait de groupe Eggly Buchi Contat Perregaux.jpgLe drapeau phallique redessiné par les Jeunes socialistes n'a pas plu au député vert Pierre Losio qui le dit sur son blog Tout passe (Comment jugera-t-il l'image du préservatif unitlisée hier soir par le professeur Hottelier chez les radicaux?). Le drapeau phallique sera-t-il brandi cet après-midi durant la pause des débats sur le coup de 16h30 sous le nez des Constituants cherchant un peu de détente sur la terrasse du père Glozu? Sans doute. Mais l'animation ne sera pas seulement dans la rue.

L'assemblée n'a pas achevé l'examen des 106 thèses concoctées par la Commission 1, désormais sans président après la démission du socialiste Maurice Gardiol. Comme l'indique le site officiel de la Constituante, les débats reprendront, sauf surprise, au chiffre 102 "Droits fondamentaux". Le catalogue des droits sera sans doute réduit par la droite prise au piège de sa volonté de rédiger dès ce stade de la procédure une Constitution de 150 à 180 articles, alors que plus de 450 thèses sont sorties d'un an de travaux en commission.

Lire la suite

30/04/2010

Soli Pardo reprend du galon

Pardo_Soli.jpgL'ancien président de l'UDC genevoise à qui l'on doit le fameux encart sur la racaille d'Annemasse, l'automne dernier, reprend du galon. Le voici chef de groupe du groupe de son parti à la Constituante, annonce le blog Constituons l'avenir ensemble.

Soli Pardo succède à l'avocat Pierre Scherb. On suivra avec intérêt ses réflexions sur son blog Substratum où il publie ce jour une lettre à Eric Bertinat, à la veille de son dernier jour de travail en qualité de Secrétaire général de l'UDC-Genève. Elle est intitulée: Ce n'est qu'un au revoir...

Nul doute que ce passage de témoin annoncé comme conforme au usage des démocrates du centre augure de chaudes joutes lors des dix-neuf plénières que la Constituante s'apprête à entamer le 20 mai prochain. Le communiqué est sans ambiguïté à ce sujet: "Soli Pardo, nous en sommes convaincus, saura continuer sur la voie tracée par son prédécesseur et mener à bien l'action du groupe UDC au cours de la prochaine phase des travaux de la Constituante, laquelle s'annonce particulièrement intense." (JFM)

15:39 Publié dans Actualités, Partis, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pardo, scherb | |  Facebook

21/04/2010

Deux constitutions. Deux visions de Genève

gva cube.pngLe même soir où les 80 constituants planchaient sur les comptes 2009 et le budget 2011 sous les caméras de Léman bleu, mais devant une galerie du public vide, d'autres constituants remplissaient la salle des abeilles de la noble Société des arts, où la virtuelle Maison de l'architecture a trouvé un refuge précaire.

Le Palais de l'Athénée accueillait ceux qui veulent changer Genève, du moins son urbanisme. Jusqu'à ce soir on peut voir au kiosque des Bastions l'exposition GVA Cube qui remet l'église au milieu du village et, contrairement au projet d'agglo, propose de bâtir les 50'000 logements dont Genève a besoin d'ici 2030 au coeur de la cité: 20'000 logements à la Praille, 20'000 logements entre Les hauts de la Servette et Cointrin et 10'000 logements encore dans un périmètre de quatre kilomètres à partir du centre ville.

Nul n'étant prophète en son pays, la Chambre de commerce de Genève a mandaté le LAPA de Lausanne pour se pencher sur le devenir urbain de Genève. Le résultat est décapant. Les étudiants du professeur bâlois Gugger proposent tout simplement

  • de densifier fortement la couronne urbaines occupées actuellement par des villas et des zones industriels entre trois et quatre kilomètres ,
  • de fusionner Genève, Carouge et Lancy et
  • de modifier les règles d'urbanisme en vigueur permettant aux propriétaires de villas de s'opposer (distance, densité etc.)

Lire la suite

14/03/2010

Un président pour quatre ans élu par le peuple

DSC04460 autoniveau.jpgHiler, Unger, Longchamp, Beer? Qui donc serait le président du Conseil d'Etat genevois si notre canton était d'ores et déjà gouverné par la nouvelle constitution? La question est au coeur des prochains débats de la Constituante de Genève. Qui a fait vendredi le voyage de Bâle pour s'imprégner du génie du lieu. Guy Morin est le seul conseiller d'Etat vert du gouvernement bâlois élu en automne 2008 selon les nouvelles règles constitutionnelles adoptées en 2005 par deux tiers des citoyens. Préalablement ministre de la Justice, il est désormais président du Conseil d'Etat pour la durée de la législature dont la durée n'a pas changé et est restée fixée à quatre ans.

D'origine neuchâteloise, Guy Morin est le premier Bâlois à être à la tête du nouveau département présidentiel. Une première suisse que ce département présidentiel. Le Vaudois Broulis préside aussi le Conseil d'Etat vaudois pour cinq ans, mais il ajoute cette fonction à celle de ministre des finances. Vaud n'a pas profité de réorganiser son administration à la suite de l'adoption de sa nouvelle constitution en 2003. Le canton de Genève y songe-t-il seulement?

Lire la suite

13/03/2010

"Bâle, ville des cliques, Genève ville des claques"

DSC04471.JPG"Genève, un monde en soi!", "Basel Culture unlimited" Les deux cités devenue des marques - concurrence et globalisation obligent - ont chacune leur devise, celle de Genève est toute récente.

DSC04454.JPG"A l'examen, on peut se demander si Genève n'est pas tombée dans le syndrome de la cuvette genevoise, fermée par le Jura et le Salève, s'est demandée, vendredi matin, Marguerite Contat-Hickel, présidente en exercice de la Constituante de Genève à l'adresse de la quarantaine de Genevois, chaleureusement reçus par le président du Conseil d'Etat bâlois, Guy Morin, et l'ancien président de la Constituante, Bernhard Christ, dans le magnifique parlement du canton ville, au coeur du non moins magnifique Rathaus de la métropole rhénane. "Comme si le Rhin emportait Bâle plus loin que le Rhône Genève" , a poursuivi Mme Contat-Hickel dont on peut lire le discours ici.

Et la présidente de conclure joliment: "Si Bâle est la ville des cliques de son Carnaval, Genève est la capitale des claques" (de ces noces à Thomas qui s'y déroulent désormais plus souvent que le carnaval, pensait peut-être l'élue verte genevoise; depuis quelque temps, en effet, le sport favori des Genevois n'est plus le football mais ce théâtre de rue, où l'on jette des balles sur les figurines montées sur des bascule où l'on a affiché les portraits des autorités).

Lire la suite

12/03/2010

La Constituante à Bâle

DSC04412.JPGEst-ce une course d’école ? Sans doute mais une course d'école studieuse. Les fonds de la République ne sont pas dilapidés par la Constituante.

Partie à 6h45, faute d’avoir pu réserver un wagon dans le le train de 7h14, une moitié des élus de la Constituante genevoise passe la journée à Bâle où le président maire Guy Morin, parfaitement bilingue et principalement vert, ne fait pas la pluie et le beau temps, mais occupe tout de même une place éminente dans la politique du demi-canton de Bâle-Ville, dont l’organisation politico-administrative fait office de modèle vu de Genève.

Le voyage s'est passée en discussions passionnées et en lecture des journaux. A l'arrivée Murat Alder, que l'on voit ci-contre en compagnie des constituants Gauthier, Tornare et Luscher (cliquer sur l'image pour l'agrandir), transportait un étrange paquet. Qui s'est révélé contenir des longeoles IGP Genève, destinées à l'apéritif qui sera offert  sur le coup de 18h par les Genevois.

Lire la suite

15/02/2010

Chut! Les constituants travaillent

lièvre.jpgC'est une note publiée sur "Constituons l'avenir ensemble, le blog des élus UDC à l'Assemblée constituante genevoise" qui lève le lièvre ce matin. Pas un très gros lièvre, mais qui dit néanmoins combien nos constituants sont empruntés dès lors qu'il faut débattre en public de sujets qui fâchent.

"C’est une désagréable surprise que la coprésidence de l’Assemblée constituante a réservé aux Genevois, écrit l'UDC qui ne signe pas son blog. Nous lisons, sur le site internet de l’Assemblée constituante, un communiqué non daté mais signé par ses quatre coprésidents, informant le public de la planification des séances plénières pour l’année 2010." Or, constate l'UDC, "les séances plénières des 2 et 25 mars 2010, pourtant prévues de longue date, viennent d’être annulées."

Lire la suite

15:46 Publié dans Médias, Partis, Rapports des commissions, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : udc, planning | |  Facebook

21/01/2010

Louise Kasser lance un concours de préambule via Twitter. Et Chevrolet ne reste pas en rade

twitter 21 janv 10.png

Voilà qui détonne doublement avec la séance un peu compassée, mais intéressante, de la Constituante de ce jour dont on lire la compte rendu saisi en direct ici, , et .

Alors que l'assemblée venait par 36 voix contre 27 de refuser de lancer un concours public de rédaction d'un préambule pour la Constitution de 2012, la benjamine Louise Kasser relève le défi via Twitter et le net.

En cliquant sur la vignette ci-contre, on l'agrandit et peut lire le message que l'élue des Verts adresse à ses abonnés. Je lance un concours: Petit Prince... Dessine moi un préambule! Vos propositions sont les bienvenues! louise.kasser@constituante.ge.ch

Vous pouvez consulter Twitter de Louise Kasser ici et celui de la Tribune de Genève là http://twitter.com/tdgch.

Et participer au concours Kasser du préambule de la Constitution de Genève! Entre le modèle suisse et le modèle bolivien, Genève trouvera sans doute sa voie et les mots pour dire son esprit.

A noter que le candidat Pierre Bayenet avait déjà évoqué la constitution bolivienne dans son blog lors de la campagne électorale.

JFM Twitter http://twitter.com/jfmabut

Lire la suite

L'esprit de Genève plane sur la Constituante

gardiol en plénière.JPGUne société peut-elle vivre sans loi? Certes non. Et peut-elle vivre sans éthique? Non plus. D'où, plaide le constituant socialiste Maurice Gardiol, ancien modérateur de la compagnie des pasteurs et des diacres de l'église protestante, la nécessité de doter la constitution de 2012 d'un préambule. [cliquer sur l'image pour l'agrandir] Très branché - un exemple pour ses  collègues? - le constituant socialiste a posté sur son blog le texte de son intervention.

Le débat est ouvert. Rapidement, les avis penchent majoritairement pour un préambule. A noter l'intervention de Nils de Dardel (Solidarités) qui cite le préambule de la Constitution bolivienne et plaide pour que les valeurs d'hospitalité soient mentionnéee dans la Constitution de 2012.

Par 54 oui et 11 non - un vote indicatif - la Constituante donne mandat à sa commission 1 (principes généraux) présidée par le socialiste Maurice Gardiol d'étudier un préambule. Par 36 non contre 27 oui, les Constituants refusent encore d'organiser un concours de rédaction du préambule auprès des jeunes, comme le proposait Yves Lador des Associations de Genève.

A la fin des travaux, la présidence donne lecture de quelques propositions individuelles un brin populistes, dont celles-ci:

  • Soli Pardo (UDC) propose l'interdiction des forfaits fiscaux.
  • Michel Chevrolet (Genève Avance) demande que les rives du lac soit l'affaire exclusive du canton,
  • Thomas Bläsi (UDC) demande un accès libre aux rives du lac conformément au droit fédéral.

Lire la suite

Où en sommes-nous? Rapport des commissions

Les cinq commissions font rapport de l'état de leur travaux.

Lire la suite

15:35 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 21 janvier 2009, plénière, rapport des commissions | |  Facebook

L'UDC impose la réélection de la présidence

4 présidents élus le 2 février 09.pngmuller ludgwig bijoutier udc.jpgSoucieuse d'une élection démocratique qui l'honore ou manifestation d'un blocage qui la déshonore - chacun choisira - l'UDC, qui n'a manifesté que son opposition à la Constituante depuis le début du processus, n'en réclame pas moins de participer à sa présidence.

Alors que les autres dix partis avaient convenu de reconduire les quatre co-présidents, élus le 9 février 2009, qui ont plutôt bien fonctionné en 2009 pour une nouvelle année présente Ludwig Müller, un orfèvre et expert diamantaire et horloger, qu'on a cependant peu entendu durant l'année, sinon pour une proposition surprenante au terme de laquelle le consultant proposait d'acheter des morceaux de France voisine et de Terre Sainte (avec où sans la racaille qui la peuple?).

Les quatre co-présidents cèdent leur place à Jocelyne Haller le temps de l'élection. Une heure (de perdue) plus tard, les quatre co-présidents sortants sont réélus:

Thomas Büchi 66 voix, Jacques-Simon Eggly 54 voix, Marguerite Contat-Hickel 46 voix, Christiane Perregaux 44 voix. Ludwig Muller obtient 28 voix.

On regrettera que chaque groupe ait cru devoir répéter la même chose pour soutenir qui son candidat qui la co-présidence. L'occasion sans doute de lui rendre hommage. Ce qu'elle n'a pas volé.

Le bureau a été élu sans contestation.

JFM

PS: pour les accros de Twitter, consultez les gazouillis de Louise Kasser des Verts et de Pierre Gauthier de l'AVIVO.

15:15 Publié dans Partis, Règlement, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 21 janvier 2009, udc, coprésidence | |  Facebook

Une minute de silence pour Haïti

DSC04041.JPGMarguerite Contat Hickel souhaite la bonne année aux 80 constituants. Elle exprime sa profonde sympathie au peuple haïti et propose une longue minute de silence. Une boîte située dans la salle des pas-perdus recevra le don de chacun.

Dans les informations la présidente signale que depuis décembre trois nouvelles propositions collectives et deux pétitions ont été déposées. La fédération genevoise de coopération a déposé la sienne il y a un quart d'heure. Le délai est fixé pour déposer des propositions est fixé au 31 mars. La Constituante ira à Bâle pour une journée de travail.

La présidente brosse à grands traits les moments forts de la Constituante en 2009. On lira ici le rapport d'activité 2009 officiel et là le bilan plus personnel de votre serviteur.

JFM

Ci-dessous, les défis et les objectifs pour 2010

Lire la suite

14:13 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 21 janvier 2009, contat-hickel, plénière | |  Facebook

20/01/2010

Des bons voeux pour la Constituante de Genève

voeux tg avec logo et texteweb.jpgL'année 2010 sera l'année clé de la participation citoyenne. En cas d'échec, la Constituante pourra se saborder...

Ce jeudi dès 14h, en la salle du Grand Conseil, la Constituante dresse le bilan de l’année écoulée et devrait procéder à un vote sur le principe d’introduire ou non un préambule à la Constitution de 2012 qui pourrait ou devrait faire référence aux racines spirituelles de notre Etat de droit. On lira à ce propos l’avis du constituant Maurice Gardiol sur resistanceetouverture.blog.tdg.ch. La séance est publique.

Avant celui des élus, je me risque à un petit bilan.

Lire la suite

16:17 Publié dans Actualités, Les constituants, Médias, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

11/12/2009

Droits politiques des étrangers: l'avis des jeunes

étranger vidéos jeunes.jpgLa Constituante a le souci légitime (?) de rédiger un texte que les Genevois pourront adopter en juin 2012. L'octroi des droits de vote et d'éligibilité aux étrangers fait partie de ces sujets sensibles qui a lui seul pourrait emporter le bébé avec l'eau du bain.

Ce risque figure au nombre des trois arguments qui ont conduit hier le Parti radical et d'autres à renoncer à accorder ces droits sur le plan cantonal. Pourtant le droit de vote au plan cantonal a été adopté par les Neuchâtelois en 2002. Il est vrai que que c'est une commission d'experts qui a été chargée de rédiger leur nouvelle constitution.

Qu'en pensent les citoyens? Sans doute sont-ils au diapason de la réponse à la question posée hier par la Tribune sur son site web. De quoi conforter la droite dans sa prudence.

Sur le coup de 14h, hier, juste avant le débat, j'ai posé la question à une classe du Cycle d'orientation qui s'apprêtait à chanter l'Escalade pour quêter quelques sous en vue d'un voyage d'étude. L'avis quasi unanime est l'ouverture et l'octroi des droits politiques aux habitants tout de suite ou après un an ou deux de résidence. A voir ci-dessous. (JFM)

Lire la suite

10/12/2009

Vote et éligibilité des étrangers: les fronts sont bloqués

tweet murat étrangers.jpgLes constituants ont repris leur débat jusqu'à 19h, heure où la benjamine Louise Kasser et la doyenne Zosso casseront la marmite. Je crois avoir entendu l'essentiel des arguments pour ou contre l'octroi des droits politiques aux étrangers.

Nul n'a évoqué les nouvelles technologies de l'information au cours du débat. Une discussion de haute tenue, très identité nationale, très contraint aussi par le défi qui consiste à faire adopter par les seuls citoyens genevois, en juin 2012, les règles du jeu du vivre ensemble durant tout le XXIe siècle qu'est la Constitution.

Une exception, celle du rapporteur de la commission, Murat Alder, qui a cité le sondage posté le matin même par la Tribune de Genève, dont les résultats sont venus conforter la faible majorité de la commission convaincue qu'il faut avancer pas à pas. Cette citation d'un sondage en ligne est, à ma connaissance, une première dans un débat parlementaire.

Lire la suite

18:03 Publié dans 2 Droits politiques, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Droits politiques au plan cantonal: la commission très divisée

sondage droits politiques.jpg"Une forte minorité de la Commission, soit 8 de ses 17 membres (ndlr: dont une abstention dans les rangs de l'AVIVO selon certaines sources) souhaite faire preuve de plus d’audace en ce qui concerne l’octroi de droits politiques aux étrangers au niveau cantonal, écrit le rapport Murat Alder. Une telle démarche ne signifierait nullement un échec programmé de la révision totale de la Constitution genevoise, comme l’ont démontré les exemples de Neuchâtel et du Jura."

En attendant la reprise des débats que le président a sonné à 15h25, le constituant Maurice Gardiol publie un billet intéressant sur son blog Résistance et ouverture. Le socialiste explique: "Un des problèmes abordé par le rapport intermédiaire de la commission 2 est celui du lien à maintenir ou à défaire entre nationalité et citoyenneté. J'aimerai dire que ce problème ne se poserait probablement pas si la Suisse avait une pratique ouverte en matière de naturalisation. Mais justement la législation actuelle dans ce domaine est l'une des plus restrictives d'Europe."

Le débat du jour sur l'octroi des droits politiques aux étrangers est introduit par le président Jacques Pagan et développé par le rapporteur Murat Alder. Le jeune constituant radical délivre un discours très professionnel. Murat Alder sera sans doute un leader politique majeur en Suisse dans les 50 prochaines années. Il cite dans sa présentation orale un sondage que la Tribune de Genève a mis en ligne aujourd'hui [cliquer sur l'image pour l'agrandir].

Lire la suite

Deux tours pour désigner un co-rédacteur de la Constitution future de Genève

Irminger florian carrée.jpg15h 05. Au premier tour, Florian Irminger (Verts) obtient 37 voix, Patrick-Etienne Dimier (MCG) 33 et Soli Pardo (UDC) 6. L'ex président de l'UDC retire sa cantidature à la commission de rédaction de la Constituante, où la démission du professeur de théologie Michel Grandjean (Verts) a laissé un siège vacant. Un second tour a lieu. Nouvelle pause.

A 15h 26, le président déclare Florian Irminger élu avec 39 voix. Patrick-Etienne Dimier obtient 38 voix. La droite doit ronger son frein.

Sans doute le fait qu'il fallait remplacer un Vert par un autre Vert, certes non juriste - mais le théologien Grandjean ne l'était pas non plus - et les propos de Laurent Extermann demandant de ne pas confier aux seuls juristes la rédaction de la Constitution genevose ont convaincu quelques constituants de voter en faveur du jeune constituant actif au sein d'une ONG www.humanrightshouse.org, oeuvrant pour la paix et les droits de l'homme et qui affiche sur son site internet la photo des trois frères Kennedy.

L'élection de Florian Irminger qui remplace donc le théologien Michel Grandjean trouve une étrange illustration sur le site du jeune constituant où l'on peut voir cette image:

Lire la suite

15:11 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Deux démissions: une femme de plus à la Constituante

muelle constitutante.jpgözden melik.jpgLe co-président en chef Thomas Büchi ouvre la 6e séance plénière de la Constituante de Genève, la dernière de l'année qui sera close, sur le coup de 19h par le bris traditionnel de la marmite de l'Escalade, auquel deux femmes procéderont, la benjamine Louise Kasser et l'aînée Solange Zosso. Ce sera le seul acte de la Constituante de cet après-midi. En effet, le gros morceau - l'octroi du droit de vote et de d'éligibilité des étrangers à Genève - donnera lieu à un débat sans vote.

Deux démissions sont annoncées (la quatrième et la ciquième sauf erreur depuis une année).

Le professeur d'économie Béat Bürgenmeier quitte la Constituante pour des raisons de santé. C'est une jeune femme qui lui succèdera ce qui réjouit le socialiste qui indique dans sa lettre "sa crainte de voir l'assemblée sombrer dans des débats politiciens non convainquants". Madame François Dupraz, première viennent ensuite ayant renoncé, c'est Melik Özden qui siégera et qui promet de suivre le règlement.

Le professeur de théologie Michel Grandjean, élu sur la liste des Verts, quitte également l'assemblée avant sa première année complète d'activité. Roberto Broggini, élu au Grand Conseil renonce à siéger. Corinne Mueller Sonnatag, co-directrice du Théâtre du loup, succède donc à Michel Grandjean qui a forgé sa décision en juin déjà, retenu qu'il est par ses études d'histoire des religions. [Au moment de remplacer le théologien à la commission de rédaction, un siège revendiqué par trois personnes, le socialiste Laurent Extermann a remarqué que son collègue n'aurait pas reçu les aménagements d'horaire qu'il était en droit d'attendre de son employeur...].

Lire la suite

14:11 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Droits politiques des étrangers: quelle sera l'audace de la Constituante?

urnes genevoises.jpgDix jours après l'interdiction constitutionnelle des minarets en votation populaire et alors que la France s'interroge sur son identité nationale * et que Sarkozy s'en mêle, l'Assemblée constituante de Genève débat cet après-midi, en séance publique, de l'octroi des droits de vote et d'éligibilité aux étrangers établis en Suisse.

Les 80 élus chargés de réécrire la Constitution de 1847 pour le XXIe siècle fera-t-elle preuve d'audace? Va-t-elle proposer aux Genevois qui voteront sur le projet en 2012 d'accorder les droits politiques entiers au plan communal et cantonal? Deux blogueurs le radical Murat Alder, rapporteur de la commission avec le MCG Patrick-Etienne Dimier et le socialiste Thierry Tanquerel, et Pierre Kunz ont déjà donné leur point de vue qu'on lira avec intérêt ici et .

La Commission 2 propose un petit pas en avant: octroyer le droit d'éligibilité seulement au plan communale, un projet refusé par 52,8% des Genevois en votation populaire en avril 2005, alors qu'ils acceptaient par 52,3% l'initiative J'y vis. j'y vote.

 

Lire la suite

17/11/2009

Thierry Tanquerel propose d'inviter des Français et des Vaudois au Grand Conseil genevois

tanquerel vidéo.jpg17h. Les constituants attaquent la question de l'assemblée régionale. Les avis sont très partagés. L'ancien recteur Weber qui a présidé une structure régionale dans le cadre du partenariat universitaire Genève-Grenoble, qui a pris racine à Archamps, évoque les problèmes très concrets auxquels les acteurs de la région sont confrontés lorsqu'ils veulent agir des deux côtés de la région.

Le socialiste Thierry Tanquerel constate que la commission a fait preuve d'une prudence extrême. "Tentons le coup, ayons plus d'audace pour répondre au défi démocratique de la région! Explorons vraiment la piste d'une assemblée régionale élue. On peut admettre que le bateau que l'on veut construire avec les Français, on ne pourra le construire qu'avec eux, en revanche, le port d'attache, on peut déjà le prévoir à Genève. Installons des observateurs français et vaudois dans notre Grand Conseil. On peut le faire unilatéralement y compris leur donner le droit de parole dans cette assemblée. J'invite la commission à étudier cette proposition", conclut Thierry Tanquerel.

L'audace du professeur ne suscite aucune réaction.

Lire la suite

Faut-il doter la région d'une assemblée et d'un ombudsman?

luscher vidéo.jpg16h25, la séance plénière reprend. Six personnes assistent au débat. combien de téléspectateurs de Léman Bleu?

Faut-il doter la région franco-valdo-genevoise d'une assemblée et d'un ombudsman comme le propose la commission 4? Le débat sans vote s'ouvre à la Constituante.

bezaguet vidéo.jpgBéatrice Luscher, ancienne députée maire libérale de Troinex, mère d'un conseiller national qui a failli devenir conseiller fédéral, est tout à fait contre. "Le Comité régional franco-genevois est bien suffisant", dit-elle dans un entretien vidéo (voir ci-dessous). "Une assemblée coûterait bien trop chère pour pas grand chose."

Janine Bezaguet du groupe AVIVO et de la commission 4 est favorable à l'idée d'une assemblée, mais elle doit faire, dit-elle, avec les prérogatives nationales. Il y a loin de la coupe démocratique aux lèvres institutionnelles. Au sein du plenum les avis sont également partagés.

Le débat sur la région manque de souffle. Aucune envolée lyrique, aucun rêve sur la Genève de 2030, aucune allusion à l'Europe qui se construit à nos portes, aucune mention ni de Voltaire, ni de Rousseau ni d'aucuns autres Genevois qui ont fait l'esprit de la cité.

tanquerel vidéo.jpg"Vous ne savez pas combien sont compliquées nos institutions suisses et françaises. Vouloir les marier a déjà épuisé des doctorants me confie le professeur Tanquerel. Il suggère tout de même une petite innovation que le nouveau Grand Conseil pourra mettre en oeuvre sans attendre l'issue des travaux de la Constituante en 2012. Voyez ce qu'il en dit dans la vidéo ci-dessous.

Lire la suite