09/03/2011

Les radicaux publient, les Verts et les socialistes convoquent la presse...

gouverner Genève.jpgGouverner Genève demain 3 est une production radicale*. La brochure - dix-neuf pages A5 reliées - publie les réponses du Parti fondé par James Fazy, le père de la constitution actuelle, aux vingt-sept questions posées par la Constituante. Les radicaux l'ont rendu public à la fin de la semaine dernière.

Les socialistes ont invité la presse le 5 mars et publié leur prise de position le 7 dans un communiqué [ndlr: ajout à 12h, merci à GTE]. Les Verts invitent la presse ce mercredi soir à leur assemblée générale. Les libéraux ont tenu leur assemblée sur le sujet mercredi dernier, mais rien n'a encore été diffusé.

Les sept autres partis représentés à la Constituante sont pour l'heure restés cois, à ma connaissance. Le blog du constituant Raymond Loretan est coi. Cois sont aussi d'autres blogs de constituants, dont on trouve les adresses dans la colonne de droite de ce blog.

La consultation publique de l'avant-projet de Constitution 2012 va bon train. Les Constituants organisent leur deux derniers apéros dinatoires politiques dès 19h30 ce

  • mercredi 9 mars Chêne-Bougeries, salle communale Jean-Jacques Gautier, route du Vallon 1 et ce
  • jeudi 10 mars Meyrin, Ferme de la Golette, rue de la Golette 32

Lire la suite

07:58 Publié dans Débats publics, Partis, Projet | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : radical, verts, avant-projet | |  Facebook

03/03/2011

La Constituante réussit sa soirée onésienne

kast constituante.jpg- Pourquoi voulez-vous limiter le droit de grève? - Et le droit au logement, vous allez le rétablir? - J'espère que je repartirai ce soir avec l'oeuf de Colomb de la gouvernance communale... - Des députés suppléants? Est-bien nécessaire! - Comment la Constituante peut-elle interdire à tous les fonctionnaires de siéger au Grand Conseil?

Saisis au vol hier soir à Onex ces questions reflètent très imparfaitement les préoccupations des Genevois qui ont répondu à l'invitation de la Constituante. Les trois magistrats de la ville d'Onex étaient présents. La maire Carole-Anne Kast n'a pas manqué l'occasion de rappeler ses quatre vérités à la Constituante (voir notre vidéo).

Seule une cinquantaine d'habitants, souvent des élus et d'anciens élus, de la région ont bravé la bise et le chantier du tram pour venir débattre avec une vingtaine d'élus de la Constituante de la loi fondamentale qui gouvernera le canton dès 2013, si les Genevois l'adopte en automne 2012.

Les constituants présents ont sans doute apprécié la vivacité des débats et ont quitté la banlieue onésienne avec le sentiment du devoir accompli. Les gens ont besoin de parler. Ce soir, ils sont à Versoix et la semaine prochaine à Chêne-Bougeries et à Meyrin.

Lire la suite

14/02/2011

Yvette Jaggi et la Constituante genevoise

jaggi.jpg"Un public malheureusement clairsemé, pour une conférence passionnante!" Tel ne sera pas, espérons-le, le constat que tirera Pierre Kunz jeudi ou vendredi dans son blog Je la connais la musique [et ] de la conférence d'Yvette Jaggi à l'ING. Le constituant radical et président de l'Institut national genevois accueille en effet l'ex coprésidente socialiste de la Constituante vaudoise ce mercredi à 20h au numéro 1 de la Promenade du Pin pour la seconde fois en six ans.

On saura peut-être pourquoi les Genevois n'auraient pas dû écouter les sirènes - j'en étais - qui les ont engagés à voter massivement oui le 24 février 2008 à la révision totale de leur Constitution.

Lire la suite

23:57 Publié dans Actualités, Débats publics, Démocratie participative | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/02/2011

740 thèse, 208 articles, 27 questions: Genevois à vos plumes!

bus à impériale photomontage jeca.jpg"Au nom de Dieu tout puissant..."

Sans aucun doute, la Constitution genevoise qui se veut un pur acte de volonté populaire, ne placera aucune signe de transcendance ni d'immanence en son préambule. En aura-t-elle même un de préambule?

Les Genevois sont consultés sur la question et 26 autres dans un document publié aujourd'hui.

La première question porte justement sur l'opportunité d'inscrire un préambule en tête de la constitution de 2012. Les curieux trouveront ici les préambules des constitutions vaudoise et fribourgeoise.

Lire la suite

15:16 Publié dans Débats publics, Les constituants, Projet | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/01/2011

Avez-vous lu l'avant-projet de la Constitution 2012?

constitution logo2012.jpgBonne année à toutes et à tous les constituants. La Gazette reprend du service. Enfin!

2011 a démarré en fanfare. La Constituante a eu droit à une pleine page dans la Tribune à l'occasion de la publication, le 14 janvier dernier, du premier avant-projet. Bien difficile à la lecture des 208 articles sortis de la commission de rédaction de se faire une juste idée de ce texte lourd à digérer pour qui n'est pas habitué à ce genre d'exercice.

Pour tenter d'y voir clair, je me suis mis en tête de comparer le texte genevois avec la constitution de Fribourg adoptée en 2003 et celle du Pays de Vaud adoptée en 2004. Je vous livre ici le produit de ce travail. Il faudrait ajouter une colonne supplémentaire pour y recaler les quelque 740 thèses concoctées dans le secret des cinq commissions de travail entre mai 2009 et avril 2010 pour se dépister les bons et les mauvais côté du travail de la commission Adler.

Premier constat, le texte genevois est en l'état et sans préambule ni dispositions transitoires complètes 7% plus long que le texte vaudois et 36% plus long que la Constitution fribourgeoise...

 

Lire la suite

07/10/2010

Le vert Perroux se moque de Longet, les jeunes socialistes dénoncent un assassinat, la droite convoque la presse à 10h

perroux lettre du 6 octobre.jpgN'en jetez plus la cour est pleine! Absente des médias durant de longs mois, la com de la constituante explose. Malheureusement pas en bien. Profitant de cet automne sans enjeux politiques, chacun y va de sa recette. Pour la première fois, la Tribune de Genève consacre sa page 3 à l'assemblée sous le titre: "La Constituante a quelques mois pour sauver sa peau". Voir la page *

Le président des socialistes propose de dissoudre la constituante, mais n'osera pas le faire. Dans sa lettre datée du 6 octobre, le constituant vert Olivier Perroux s'en gausse. Pas question de quitter le navire. Pourtant la tentation de jouer la chaise vide est grande chez certains. La question sera débattue demain par le comité des Associations dont les trois élus qui tirent la langue.

Plus potaches, les jeunes socialistes, alertés "de la forte radioactivité sur l'emplacement de la Salle du Grand Conseil, théâtre d'un crime à l'arme nucléaire", veulent "élucider les motifs et les coupables de cet incident tragique". On est heureux de savoir que cet assassinat n'est qu'un incident. Eux au moins ils bougent. Que pensent les jeunes libéraux radicaux de la Constituante? Le duo présidentiel Genecand Gaillard a-t-il divorcé?

Quant à la droite, restée coite ou presque jusqu'à présent, elle convoque la presse à 10h ce matin pour présenter « Deux articles constitutionnels pour sortir Genève de la pénurie de logements ». De quoi réparer la bourde du 23 mai qui a provoqué le retrait des constituants de gauche? Je doute cependant qu'elle ne déplace les foules. Quand donc va-t-elle se mettre à l'heure des médias audiovisuels?

Lire la suite

16/09/2010

Commission 4 : Comment penser la Genève de demain ?

La Commission 4 s’est réunie à 51 reprises d’avril 2009 à mai 2010 sous les présidences successives de Carine Bachmann (Les Verts et Associatifs), d’avril à décembre 2009, et d’Yves Lador (Associations de Genève), dès janvier 2010.

Lire la suite

17 :00. Climat de travail agréable, fait d’écoute et de respect

«Dans le cadre des travaux de la Commission 4 (Organisation territoriale et relations extérieurs),les discussions ont été ouvertes et toutes les propositions ont été prises en considération, d’où qu’elles viennent et sans a priori, ce qui a créé un climat de travail agréable, fait d’écoute et de respect d’autrui » ; écrit Yves Lador (Associations de Genève) dans son rapport général.

Pourra-t-il confirmer ses dires aux moments où s’ouvriront les débats relatifs aux 102 thèses que comprend le rapport sectoriel 403, celui sur les communes ?

L'entrée en matière est votée : 58 oui et 6 abstentions, l’UDC qui n’a pas osé refuser, même l’envie était là au regard de la thèse 401.11.a:

La République et canton de Genève collabore avec la Confédération, les autres cantons et les régions voisines. Elle est ouverte à l’Europe et au monde.

 

Ca vote… non, égalité et finalement NON !

La mention explicite des termes « Services industriels de Genève », « Transports publics » ainsi qu’  «Établissements public médicaux »  sont rayés de la carte constitutionnelle genevoise.

Lire la suite

15:00 Publié dans 3 Institutions, Débats publics, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Commission 4 : climat de travail agréable, fait d’écoute et de respect

«Dans le cadre des travaux de la Commission 4 (Organisation territoriale et relations extérieurs), les discussions ont été ouvertes et toutes les propositions ont été prises en considération, d’où qu’elles viennent et sans a priori, ce qui a créé un climat de travail agréable, fait d’écoute et de respect d’autrui », écrit Yves Lador (Associations de Genève) dans son rapport général.

En sera-t-il de même au cours de la session qui s’ouvre à l’instant ? (14 :00 – Salle du Grand Conseil)

Lire la suite

Politique extérieure

Le Conseil d’Etat conduit, le Grand Conseil contrôle et un seul conseiller d’Etat dirige, dans les limites du droit international en vigueur. Telles seront les principales thèses débattues dès 14 :00, lors de la 19ème session plénière de l’Assemblée constituante… (CS)

Lire la suite

24/06/2010

Parité des sexes: le débat aura lieu le 2 juillet

Faut-il imposer autant de femmes que d'hommes au Grand Conseil, dans les Conseils municipaux, dans les exécutifs et les organes de direction de la République, le débat était attendu ce 24 juin. Il sera sans doute renvoyé le 2 juillet au Centre international des conférences où la Constituante se réfugiera durant la férie du Grand Conseil. Pendant deux mois en effet la salle des assemblées est inaccessible, musique estivale dans la Cour de l'Hôtel de ville oblige sans doute.

Et qu'en sera-t-il de la parité entre citoyens suisses et électeurs étrangers dans les Conseils municipaux? Mais déjà des blogueurs en parlent. Dans le blog des blogs de la Tribune où je répertorie les meilleurs billets chaque jour, j'ai déjà évoqué les avis des consultants Alder et Pardo. Je cite le blog d'homme libre édité par le très prolixe John Goetelen et celui de Walter Schlechten, libre penseur.

Lire la suite

Les syndicats genevois dénonce les votes de la Constituante

Reymond Claude cgas.jpgAprès les femmes qui manifestent contre l'élimination explicite de l'égalité homme femme dans la Constitution (au profit d'un principe déclarant l'égalité en droit et en fait de toutes les personnes), c'est au tour des syndicats genevois de contester les votes de l'assemblée constituante et d'annoncer leur refus du texte lorsqu'il sera soumis au vote populaire en 2012.

La Communauté Genevoise d’Action syndicale (CGAS) a pris cette décision lors de son assemblée de délégués-es du 17 juin 2010. Le secrétaire syndical Claude Reymond l'a rendue publique le 23 mars dans un long communiqué qu'on lira ci-dessous.

Pour la droite "élargie", dont la majorité est fragile - elle s'est littéralement décomposée sur la question des droits politiques - c'est une nouvelle défaite dans l'ordre de la communication.

Lire la suite

14/06/2010

Post tenebras égalité! Post tenebras Zurich!

post tenebras égalité.jpgLa suppression dans le texte de la future constitution de 2012 de la mention explicite du principe d'égalité des sexes fait toujours couler de l'encre. La blogueuse maire de Genève, Sandrine Salerno, met sa mairie sous le label "Post tenebras égalité" (Lire notamment son interview par Les quotidienns.com et le clafj). Le service pour la promotion de l'égalité entre homme et femme publie ce matin une brochure, intitulée Chiffres clés de l'égalité à Genève, 2010.

ça tombe bien, le 14 juin est le jour de l'adoption par le peuple suisse de l'article constitutionnel sur l'égalité entre homme et femme en 1981.

Pour l'heure, la Constituante poursuit ses travaux ce mardi dès 14h sur la question du nombre de signatures nécessaires pour faire aboutir un référendum ou une initiative. On parlera beaucoup de Zurich. Après Bâle, la métropole suisse est-elle un modèle ou non modèle pour Genève?

Lire la suite

03/06/2010

ça va encore chauffer cet après-midi à l'Hôtel-de-Ville

portrait de groupe Eggly Buchi Contat Perregaux.jpgLe drapeau phallique redessiné par les Jeunes socialistes n'a pas plu au député vert Pierre Losio qui le dit sur son blog Tout passe (Comment jugera-t-il l'image du préservatif unitlisée hier soir par le professeur Hottelier chez les radicaux?). Le drapeau phallique sera-t-il brandi cet après-midi durant la pause des débats sur le coup de 16h30 sous le nez des Constituants cherchant un peu de détente sur la terrasse du père Glozu? Sans doute. Mais l'animation ne sera pas seulement dans la rue.

L'assemblée n'a pas achevé l'examen des 106 thèses concoctées par la Commission 1, désormais sans président après la démission du socialiste Maurice Gardiol. Comme l'indique le site officiel de la Constituante, les débats reprendront, sauf surprise, au chiffre 102 "Droits fondamentaux". Le catalogue des droits sera sans doute réduit par la droite prise au piège de sa volonté de rédiger dès ce stade de la procédure une Constitution de 150 à 180 articles, alors que plus de 450 thèses sont sorties d'un an de travaux en commission.

Lire la suite

02/06/2010

Egalité hommes femmes: le PDC devrait faire marche arrière

égalité sexe.pngOuh là! Il n'ont pas été à la fête, lundi soir à Vésenaz, les élus PDC à la Constituante. Les Assises sur la nouvelle constitution, convoquées il y a deux mois par le parti, ont rassemblé une quarantaine de personnes. Mais elles ont presque toutes dit leur stupéfaction d'avoir appris par la presse que le groupe PDC de la noble assemblée appartenait à une droite "élargie", dont les contours restent flous, mais dont les extrêmes - le MCG et l'UDC - n'apparaissent pas comme des partenaires fiables. L'UDC était contre la Constituante, comme l'AVIVO à gauche, et continue de l'être et de le manifester. Quant au MCGe, ses quatre élus sont des transfuges d'autres partis dont les décisions n'engagent certainement pas le duo Stauffer Poggia, les électrons libres de la politique genevoise.

Bref que les six constituants PDC se soient retrouvés dans cette majorité qui, d'un vote, d'un seul, a balayé l'égalité entre les hommes et les femmes [cliquer sur l'image tirée du rapport de la commission 1, page 10] et le droit au logement des principes fondamentaux de la future constitution genevoise n'a pas, mais alors pas du tout, été du goût des militants. Philippe Roch et Raymond Loretan ont essuyé le feu des critiques. Ils n'ont pas réussi a faire partager leur point de vue. Les autres sont restés cois.

Votre raisonnement est trop subtile. Vous avez fait preuve de naïveté. La population et nos électeurs ne vous comprennent pas, leur ont rétorqué en substance en salves répétées les très nombreux intervenants. Philippe Joye, très en verve, n'a pas été le dernier à fustiger une posture à 180 degrés du "geste humanitaire de Dominique Föllmi, qui a pris par la main une jeune enfant clandestine pour la conduire à l'école, une action dont Genève se souviendra éternellement et dont les constituants devraient s'inspirer". Carlo Lamprechet a demandé une rapide clarification à l'adresse des militants du PDC.

La gauche n'en demandait pas tant. Plus rompue aux arcanes de la communication combative qu'une droite prise, de son propre aveu, au dépourvu sur ce terrain, elle profite de son avantage.

Lire la suite

21/04/2010

Deux constitutions. Deux visions de Genève

gva cube.pngLe même soir où les 80 constituants planchaient sur les comptes 2009 et le budget 2011 sous les caméras de Léman bleu, mais devant une galerie du public vide, d'autres constituants remplissaient la salle des abeilles de la noble Société des arts, où la virtuelle Maison de l'architecture a trouvé un refuge précaire.

Le Palais de l'Athénée accueillait ceux qui veulent changer Genève, du moins son urbanisme. Jusqu'à ce soir on peut voir au kiosque des Bastions l'exposition GVA Cube qui remet l'église au milieu du village et, contrairement au projet d'agglo, propose de bâtir les 50'000 logements dont Genève a besoin d'ici 2030 au coeur de la cité: 20'000 logements à la Praille, 20'000 logements entre Les hauts de la Servette et Cointrin et 10'000 logements encore dans un périmètre de quatre kilomètres à partir du centre ville.

Nul n'étant prophète en son pays, la Chambre de commerce de Genève a mandaté le LAPA de Lausanne pour se pencher sur le devenir urbain de Genève. Le résultat est décapant. Les étudiants du professeur bâlois Gugger proposent tout simplement

  • de densifier fortement la couronne urbaines occupées actuellement par des villas et des zones industriels entre trois et quatre kilomètres ,
  • de fusionner Genève, Carouge et Lancy et
  • de modifier les règles d'urbanisme en vigueur permettant aux propriétaires de villas de s'opposer (distance, densité etc.)

Lire la suite

15/04/2010

Arnold Koller: la Suisse ne réviserait pas sa Constitution aujourd'hui

DSC04646.JPG"Je ne crois pas que la Suisse accepterait aujourd'hui la révision de la Constitution fédérale"

La remarque de l'ancien président de la Confédération, père de la révision votée en 1998 par 60% des Suisses et 13 cantons contre 10, a suscité une bruissement d'étonnement parmi la cinquantaine de personnes réunies ce soir à la salle du Môle, au coeur des Pâquis, à l'invitation du constituant Raymond Loretan.

Le pays serait-il plus ingouvernable qu'il ya 12 ans? "Des alliances néfastes se nouent désormais entre les socialistes et l'UDC. Ce n'était pas le cas lorsque j'étais au Conseil fédéral." Mais Arnold Koller, qui, après son départ du gouvernement en 1999, a encore travaillé jusqu'en janvier dernier dans le cadre du fédéralisme canadien, n'est pas du genre à penser que  c'était mieux de son temps.

A 76 ans, l'homme croit toujours à la Suisse. Dans un français impeccable, mâtiné d'un savoureux accent, il défend une présidence prolongée du Conseil fédéral: "deux ans et même quatre ans si le président fait bien son travail". Il ne se prononce pas sur une présidence durable au niveau cantonal. En revanche il plaide pour l'octroi du droit de vote aux étrangers au plan cantonal. Et il ajouterait sans peine le droit d'éligibilité, si le principe de réalisme et la sagesse politique ne l'incitaient à répéter aux constituants présents:

"Veillez à ne pas surcharger le bateau. Mais ayez le courage de proposer deux ou trois réformes significatives. Une Constitution c'est un acte politique. Les Suisses sont des conservateurs. Les Appenzellois sans doute plus que les Genevois, mais pas tant que ça. Il faut avancer pas à pas."

Paraphrasant Benjamin Constant, Arnold Koller dit qu'une bonne Constitution doit moins révolutionner la société qu'ériger des barrières qui l'empêchent de retomber dans la barbarie.

Lire la suite

23:54 Publié dans Actualités, Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/04/2010

Arnold K, Dieu, l'argent

constitution by www.wordle.net.pngAvec ou sans préambule? La Constituante de Genève va passer de l'ombre à la lumière. Elle pourrait bien demeurer sous les feux de la rampe jusqu'à Noël.

La noble assemblée aborde en effet une étape publique de la longue marche qui doit conduire les 80 élus à graver les tables de la loi fondamentale pour le XXIe siècle. C'est le peuple qui aura le dernier mot et devra en 2012 adopter le texte proposé. Enfin une partie du peuple. A Genève, à peine plus de la moitié des habitants sont des citoyens. Le canton hébergera tantôt 460'000 âmes la nuit, sans compter les clandestins et les voyageurs, et deux cent mille bras de plus le jour appartenant aux travailleurs, qui dorment en Pays de Vaud ou en France voisine. D'où cette question essentielle: qu'est-ce que la démocratie à Genève?

La pause pascale passée, c'est un ancien président du Conseil fédéral qui ouvre les feux des assemblées publiques. Arnold Koller est l'invité ce jeudi à 20h au coeur des Pâquis (salle du Môle) du constituant PDC Raymond Loretan, blogueur très épisodiques, ancien collaborateur du chef du Département de Justice, ancien ambassadeur de la Suisse à New-York et à Singapour.

Arnold Koller parlera peut-être de Dieu. Son nom est invoqué en préambule de la nouvelle Constitution fédérale, dont Koller fut un des pères, après l'avortement de l'ambitieux projet de son prédécesseur Kurt Furgler.

Lire la suite

30/03/2010

Une cour constitutionnelle à Genève?

hottelier michel.jpgLe professeur de droit Michel Hottelier, constituant sur les bancs libéraux, commence cette semaine un cours sur la Constitution. "Il me faudra trois semaines pour survoler le sujet avec mes étudiants. Aujourd'hui j'ai dix minutes." C'était il y a une semaine à Uni Mail, une conférence débat organisée par Les Associations de Genève sur la question d'une Cour constitutionnelle.

Les minarets, l'expulsion des délinquants, deux décision prises sous la pression populaire qu'une Cour constitutionnelle, si elle existait en Suisse, pourrait  sans doute casser en regard du droit international ou d'une lecture sourcilleuseet purement juridique de la Constitution fédérale. Un sujet épineux en Suisse, où le slogan "pas de juges étrangers dans nos vallées" faire vibrer une étrange fibre patriotique, pas seulement dans le coeur des UDC.

Quatre cantons connaissent le contrôle abstrait de la constitutionnalité des lois et ont donc créé une Cour constitutionnelle: Vaud, Jura, Grisons, Nidwald. Sans doute que la Constiuante genevoise ajoutera Genève à cette liste. La proposition se trouvera peut-être dans le rapport de la commission 3 qui rend public ce matin le chapitre sur la gouvernance de la justice.

Lire la suite

19/03/2010

Une Cour constitutionnelle à Genève? On en débat lundi

stop-minarets-suisse-udc.jpegLa récente adoption par le peuple suisse de l'initiative populaire interdisant la construction de minarets a relancé le débat sur le contrôle de constitutionnalité en Suisse: le parlement fédéral et le peuple ont-ils un pouvoir sans limite? Comment assurer le respect du droit supérieur (normes constitutionnelles, traités internationaux, en particulier les conventions internationales en matière de droits humains que la Suisse a ratifiées)? Des organes politiques comme les parlements sont-ils les mieux appropriés pour déterminer en dernière instance de la constitutionnalité du texte des initiatives populaires?

Des questions que posent les «Associations de Genève». Le plus petit groupe de la Constituante a décidé d'en débattre en public. Il invite les Genevois lundi 22 mars 2010 de 12h15 à 13h45 à une conférence suivie d'une discussion sur la thématique: "Une cour constitutionnelle à Genève? L'expérience de la cour vaudoise." Rendez-vous à Uni-Mail (40, bd du Pont d'Arve), salle 5220 (5e étage).

Lire la suite

18/03/2010

Une présidence renforcée du Conseil d'Etat? Le benjamin du Grand Conseil n'est pas très chaud

DSC04546.JPGGuillaume Sauty est le benjamin du Grand Conseil. Que pense le député MCG de l'idée défendue par la Constituante d'une présidence du Conseil d'Etat "renforcée", "durable", "permanente", "unique" pour toute la législature? Autant de qualificatif qui ont été utilisés hier soir à Uni-Mail par les sept hommes invités par la Tribune de Genève pour en débattre.

"Je préfère le tournus actuel", dit le politicien qui souhaite entrer à l'école de police. Ce système est plus démocratique. Je trouve aussi que l'élection du gouvernement devrait avoir lieu au système proportionnel." Un système qui aurait peut-être permis à Eric Stauffer d'entrer au Conseil d'Etat l'automne dernier.

Lire la suite

16/03/2010

Genevois, encore 15 jours pour déposer vos pétitions

Le 31 mars, la Constituante fermera la boîte aux pétitions, doléances et autres propositions citoyennes. Il est temps en effet que les 80 élus digèrent les messages déjà reçus et les intègrents aux thèses qui seront débattues en séances publics dès la fin avril.

Si vous souhaitez faire part de votre avis, il suffit de rédiger votre propositions simplement sur une feuille de papier. Il n’y a pas de forme préétablie pour faire part de vos demandes, précise la Constituante sur son site internet www.ge.ch/constituante. Votre lettre doit être envoyées au Secrétariat général, 2 rue Henri Fazy, 1204 Genève.

Près d'une centaine de pétitions, propositions individuelles ou collectives et demandes d'audition ont été adressées à la Constituante. Pour savoir quel sort leur seront réservés, consultez le règlement de l'assemblée, en particulier les articles. Lorsqu'une proposition émanant de la population est soutenue par au moins 500 signatures, elle est soumise à la commission thématique compétente qui y répond.

 

Lire la suite

05/03/2010

La newsletter de la Constituante

lettre 1 page 1.pngOn est certes très loin des instruments modernes de participation citoyenne dont le modèle aurait pu être une wikiconstitution (et ), mais la publication de la première Lettre de la Constituante marque une étape dans l'effort constant de sa présidence et de son secrétariat pour associer davantage les Genevois aux travaux de la noble assemblée.

Tirée à mille exemplaires envoyés dans les communes, elle est aussi à disposition au guichet des publications de l'Etat, à l'Hôtel-de-Ville, mais sa diffusion s'opère essentiellement par courriel et sur le site de la Constituante www.ge.ch/constituante .

Lire la suite

18/02/2010

Huit jours après le coup de gueule de Comtesse

barbey Christophe gssa.jpgsouaille haute fb.jpgCinq commentaires ont été postés sous le long compte-rendu de l'audition publique de la Genève internationale. Philippe Souaille, par ailleurs blogueur régulier sur Mondialisation humaniste, ne ménage pas ses mots et n'hésite pas à qualifier de loi de la jungle une régulation automatique qui se passerait de l'Etat. On lira son commentaire ci-dessous. J'ai surligné les passages importants.

Le commentaire de Christophe Barbey n'est pas moins intéressant.  Le militant du GSSA, que j'espère bientôt accueillir sur le Forum des blogs de la Tribune, évoque un élément inaccessible aux Constituants mais dont Genève est un des pôles: la gouvernance mondiale.

Pour les constituants qui pensent que la Toile est bonne pour les "djeunes", précisons qu'ils écrivent le texte fondateur pour eux. A lire le vécu récent de Philippe Labro dans Le Figaro de cette semaine sous le titre: "L'Indien aux doigts électroniques"

Lire la suite