04/06/2010

Des constituants désabusés: Gardiol propose "une contre-constitution"

Il n'y a pas que le vert Florian Irminggardiol maurice étranger.pnger à exprimer son ras-le-bol. Le socialiste Maurice Gardiol, qui a démissionné de la présidence de la Commission 1 et voit son travail taillé en pièces à grands coups de hache comme mardi 25 mai ou par petites entailles comme ce jeudi 3 juin, manifeste dans son blog la nécessité d'une résistance.

"Tous les Constituantes et Constituants de droite ont leur liste commune de consignes de vote, préalablement définies et verrouillées, pour l’ensemble des thèses à débattre et vote bien évidemment en bloc, écrit pour sa part Boris Calame sur Associatif et durable.

Lire la suite

03/06/2010

Protection des justiciables: la droite balaie toutes les thèses une à une

21h25. Le droit de grève est garanti mais la droite a imposé un service minimum obligatoire à certaines catégories. Elle a refusé le salaire minimum (Résultat des votes dans la note précédente)

Cyril Mizrahi poursuit la présentation d'un nouveau et volumineux paquet de thèses, celui des garanties de procédure judiciaire. Après plus d'une heure, toutes les thèses ont été refusées par la droite au prétexte qu'elles sont redondantes avec le code de procédure pénale fédéral qui entrera en vigueur au 13r janvier 2011. La gauche a vainement et longuement argumenté en faveur d'un catalogue largement adopté au sein de la Commission 1 qu'elle voit comme un signe donné au monde et une couverture plus large des justiciables.

La présidente Perregaux a été généreusement applaudie. Prochaine réunion jeudi prochain

Lire la suite

Droit de grève consacré et salaire minimal balayé

Dialogue de sourd ou presque entre le radical Pierre Kunz Michel Barde et Olivier Perrouxd, Nils de Dardel Albert Rodrik et quelques autres sur le salaire minimal.

Lire la suite

Liberté économique et garantie de la propriété

18h40. La Constituante vient de terminer les votes sur les thèses relatives à la liberté d'expression, d'association et de manifestation. On trouvera le résultat des votes en pied de la précédente note.

 

Lire la suite

Libertés d'expression, de rénunion de manifestation, d'association

17h. Chacun  des onze groupes dispose de 5 minutes pour s'exprimer sur un paquet d'une quinzaine de thèses. Le débat va donc durer au minimum 55 minutes. On lira ci-dessous quelques extraits de ce débat difficle à suivre et à restituer, car plusieurs débats ont lieu en parallèle du fait qu'ils sont conduits par paquets de thèses (il y en a quelque 740 thèses à traiter en 18 journées d'ici fin octobre).

Lire la suite

Dimier apaise les débats, mais Genecand les renflamme un peu

Il est 16h50, la séance reprend. On parle de la liberté d'expression. La tribune du public est vide, celle de la presse aussi retenue dans la rue sans doute par la manif.

Lire la suite

Droits de l'enfant, droits de la formation droit de la famille adoptés

10.06.03 manif femmes.jpgLa constituante a repris son rythme de croissière. Il est 16h30, une poignée de femmes et autant d'hommes manifestent bruyamment devant l'Hôtel-de-Ville contre la suppression d'une mention explicite de l'égalité des sexes dans le chapitre des droits fondamentaux - la droite dit se contenter de la Constitution fédérale sur ce plan - elle a pourtant voté en bloc les droits souvent détaillés des handicapés, de la famille, de l'enfant et de la formation. On trouvera le verbatim partiel du débat et le résultat des votes ici. (photo Schwarz)

Maria Casarès est la première à se saisir du micro. Suivent de nombreuses autres discours ponctués par les sifflets, les gongs. Des drapeaux rouge, bleu du SIT, verts des verts colorent la rue de l'Hôtel-de-Ville. Les constituants heureux du beau temps et de leur vote unanimes observent toutes tendances mélangées l'animation des manifestants. C'est bon enfant. Je m'attendais à ce que la Cour soit pleine, dit un élu en rentrant dans la salle, alors que Christiane Perregaux frappe la cloche.

Il est 16h50, la séance reprend. On parle de la liberté d'expression. La tribune du public est vide. Dimier se fait applaudir mollement par les Verts en retirant un amendement transversal du type de celui qui a mis le feu aux poudres mardi dernier.

Lire la suite

Les jeunes constituants tweetent les débats

10.06.03 attaque des radicaux.jpgFlorian Irminger, Louise Kasser lancent des messages de 140 signes sur Twitter qui permettent de suivre les débats de la Constituante. On peut les consulter ici et . David Matthey-Doret le président du CLAFG suit aussi les débats. Twitter s'avère toutefois inapproprié pour apprécier réellement la complexité des débats.

D'autres constituants plutôt de droite (Chevrolet, Alder) postent leurs infos et humeurs sur Facebook. Quelques exemples ci-dessous. A la tribune du public, Charly Schwarz suit aussi les débats.

Lire la suite

15:59 Publié dans Médias, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : twitter | |  Facebook

La Constituante redémarre en douceur

Les bancs de la "droite élargie" (terme indéfini qui a forgé une majorité active mardi dernier) sont pleins. Les bancs de la gauche sont clairesemés. Les Verts sont les premiers à les compléter. Aucune mention n'est faite sur le clash de la semaine dernière qui a vu la gauche quitter la salle après la suppression du principe explicite de l'égalité des sexes et la suppression de quatorze thèses dont le droit au logement au profit d'une norme plus générale piochée dans la Constitution fédérale.

De Dardel revient néanmoins avec une proposition de minorité touchant au droit au logement "qui a sans doute échappé par mégarde dit le constituant de Solidarités en regardant les bancs de droite".

L'ancien conseiller national socialiste distingue le droit au logement des personnes non logées de celui des personnes qui risquent de perdre leur logement. Cette seconde disposition va être prochainement réglée par le droit fédéral. La minorité propose donc de reprendre de manière anticipée le futur droit fédéral qui est d'ailleurs une pratique ancienne depuis les excellents procureurs Foix et Egger. ça ne se passe plus comme ça aujourd'hui."

Lire la suite

14:19 Publié dans 1 Principes généraux, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

ça va encore chauffer cet après-midi à l'Hôtel-de-Ville

portrait de groupe Eggly Buchi Contat Perregaux.jpgLe drapeau phallique redessiné par les Jeunes socialistes n'a pas plu au député vert Pierre Losio qui le dit sur son blog Tout passe (Comment jugera-t-il l'image du préservatif unitlisée hier soir par le professeur Hottelier chez les radicaux?). Le drapeau phallique sera-t-il brandi cet après-midi durant la pause des débats sur le coup de 16h30 sous le nez des Constituants cherchant un peu de détente sur la terrasse du père Glozu? Sans doute. Mais l'animation ne sera pas seulement dans la rue.

L'assemblée n'a pas achevé l'examen des 106 thèses concoctées par la Commission 1, désormais sans président après la démission du socialiste Maurice Gardiol. Comme l'indique le site officiel de la Constituante, les débats reprendront, sauf surprise, au chiffre 102 "Droits fondamentaux". Le catalogue des droits sera sans doute réduit par la droite prise au piège de sa volonté de rédiger dès ce stade de la procédure une Constitution de 150 à 180 articles, alors que plus de 450 thèses sont sorties d'un an de travaux en commission.

Lire la suite

"Non, la Constitution n'est pas un préservatif géant"

Bilan 1er juin femme.jpg"Non, la Constitution n'est pas un préservatif géant". La formule est du constitutionnaliste et constituant libéral Michel Hottelier qui était hier soir devant une poignée de radicaux face au  constituant socialiste Gardiol pour débattre des droits fondamentaux, de ceux qui doivent figurer dans la Constitution de Genève 2012 et de ceux qui n'ont rien à y faire de l'avis du professeur, parce ce qu'ils sont du domaine de la loi - comme les allocations familiales - relève du droit fédéral - comme la protection des travailleurs - ou encore ne veulent pas dire grand chose - comme la lutte contre l'oppression, le droit de résistance ou le droit à l'hospitalité.

Bref "la moitié des thèses de la commission 1 ne sont pas constitution-compatibles". C'est là que Michel Hottelier sort sa formule imagée: "la Constitution n'est pas un préservatif géant. La Constituante n'est pas un Grand Conseil bis." Sans référence au phallus que les Jeunes socialistes veulent désormais aposer sur les armoiries genevoises.

Lire la suite

07:40 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Les constituants, Partis | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/06/2010

Post tenebras Phallus

post tenebras phallus.jpgUne image vaut mille mots disent les Chinois. En communication politique davantage encore. Les jeunes socialistes n'ont pas raté l'occasion de dénoncer la prétendue phallocratie de la Constituante. Ils ont envoyé hier soir à 23h56 au secrétariat de l'Assemblée Constituante une pétition pour "un nouveau drapeau pour la république de Genève". Phallocrates les constituants? L'injure s'adresse au peuple genevois qui n'a élu que 14 femmes sur les 80 membres de la noble assemblée.

Phallocrates donc, parce qu'une étrange majorité dite de "droite élargie", qui va d'ailleurs se débander dare-dare, aurait expulsé l'égalité entre hommes et femmes des droits fondamentaux. Il n'en est évidemment rien, mais le poids des mots et le choc des photos sont là pour rappeler aux esthètes qui voudraient régler la loi fondamentale genevoise en 10 articles ou moins encore, voire en un haïku qui dirait Genève, liberté, égalité, fraternité aurait tout dit des droits et des devoirs de ses membres citoyens, habitants ou passants.

Lire la suite

Egalité hommes femmes: le PDC devrait faire marche arrière

égalité sexe.pngOuh là! Il n'ont pas été à la fête, lundi soir à Vésenaz, les élus PDC à la Constituante. Les Assises sur la nouvelle constitution, convoquées il y a deux mois par le parti, ont rassemblé une quarantaine de personnes. Mais elles ont presque toutes dit leur stupéfaction d'avoir appris par la presse que le groupe PDC de la noble assemblée appartenait à une droite "élargie", dont les contours restent flous, mais dont les extrêmes - le MCG et l'UDC - n'apparaissent pas comme des partenaires fiables. L'UDC était contre la Constituante, comme l'AVIVO à gauche, et continue de l'être et de le manifester. Quant au MCGe, ses quatre élus sont des transfuges d'autres partis dont les décisions n'engagent certainement pas le duo Stauffer Poggia, les électrons libres de la politique genevoise.

Bref que les six constituants PDC se soient retrouvés dans cette majorité qui, d'un vote, d'un seul, a balayé l'égalité entre les hommes et les femmes [cliquer sur l'image tirée du rapport de la commission 1, page 10] et le droit au logement des principes fondamentaux de la future constitution genevoise n'a pas, mais alors pas du tout, été du goût des militants. Philippe Roch et Raymond Loretan ont essuyé le feu des critiques. Ils n'ont pas réussi a faire partager leur point de vue. Les autres sont restés cois.

Votre raisonnement est trop subtile. Vous avez fait preuve de naïveté. La population et nos électeurs ne vous comprennent pas, leur ont rétorqué en substance en salves répétées les très nombreux intervenants. Philippe Joye, très en verve, n'a pas été le dernier à fustiger une posture à 180 degrés du "geste humanitaire de Dominique Föllmi, qui a pris par la main une jeune enfant clandestine pour la conduire à l'école, une action dont Genève se souviendra éternellement et dont les constituants devraient s'inspirer". Carlo Lamprechet a demandé une rapide clarification à l'adresse des militants du PDC.

La gauche n'en demandait pas tant. Plus rompue aux arcanes de la communication combative qu'une droite prise, de son propre aveu, au dépourvu sur ce terrain, elle profite de son avantage.

Lire la suite

10/05/2010

La commission 1 a produit 141 thèses

Mur_reformateurs.jpgSurréaliste la Constituante? Peut-être. La lecture des 141 premières thèses sorties - pour certaines déjà bien ripolinées - de la forge no 1, celles des droits fondamentaux présidée par Maurice Gardiol, ne manqueront pas de réjouir les partisans d'une constitution prolixe et d'inquiéter les tenants d'une loi fondamentale... fondamentale. Le débat aura lieu le 20 mai en public. Entre Ascension et Pentecôte. L'esprit de Genève ou d'ailleurs aura tout loisir de souffler sur les têtes des 80 élus.

"La République est canton de Genève  est un Etat de droit démocratique, fondé sur la liberté, la justice, la responsabilité et la solidarité". Cette première thèse sera-t-elle reprise telle quelle par la commission de rédaction?

Lire la suite

22:47 Publié dans 1 Principes généraux, Rapports des commissions | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

30/04/2010

Soli Pardo reprend du galon

Pardo_Soli.jpgL'ancien président de l'UDC genevoise à qui l'on doit le fameux encart sur la racaille d'Annemasse, l'automne dernier, reprend du galon. Le voici chef de groupe du groupe de son parti à la Constituante, annonce le blog Constituons l'avenir ensemble.

Soli Pardo succède à l'avocat Pierre Scherb. On suivra avec intérêt ses réflexions sur son blog Substratum où il publie ce jour une lettre à Eric Bertinat, à la veille de son dernier jour de travail en qualité de Secrétaire général de l'UDC-Genève. Elle est intitulée: Ce n'est qu'un au revoir...

Nul doute que ce passage de témoin annoncé comme conforme au usage des démocrates du centre augure de chaudes joutes lors des dix-neuf plénières que la Constituante s'apprête à entamer le 20 mai prochain. Le communiqué est sans ambiguïté à ce sujet: "Soli Pardo, nous en sommes convaincus, saura continuer sur la voie tracée par son prédécesseur et mener à bien l'action du groupe UDC au cours de la prochaine phase des travaux de la Constituante, laquelle s'annonce particulièrement intense." (JFM)

15:39 Publié dans Actualités, Partis, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pardo, scherb | |  Facebook

27/04/2010

Black Ice d'AC/DC en fond musical

alder avec chien polaire.jpgMurat Julian Alder "termine son rapport sectoriel sur la titularité des droits politiques en écoutant Black Ice d'AC/DC ! Vivement le concert !"

Une info lue sur Facebook où le constituant radical compte plus de 2500 amis. Que font les autres rapporteurs de la Constituante? Il cravache pour mettre le point final et rendre leur copie avant vendredi 30 avril. Que se passera-t-il ensuite? Assistera-t-on à une série de fuites médiatiques?  A un grand silence, le temps que le secrétariat relise, corrige, imprime, envoie les rapports aux 80 élus?

La première salve devrait arriver d'ici le 10 mai, dix jours avant la première des dix-neuf sessions publiques que la Constituante consacrera aux vingt-et-un rapports sectoriels rendus par les cinq commissions thématiques. Combien de thèses au total? 400, 450?

Et si chaque session était ponctuée par quelques notes de musique. De quoi tempérer l'humeur du constituant MCG (version changer Genève) Patrick Etienne Dimier, qui sur son blog se plaint du changement de rythme: du pas de sénateur à la dragée Fuca... (JFM)

 

Lire la suite

21/04/2010

Deux constitutions. Deux visions de Genève

gva cube.pngLe même soir où les 80 constituants planchaient sur les comptes 2009 et le budget 2011 sous les caméras de Léman bleu, mais devant une galerie du public vide, d'autres constituants remplissaient la salle des abeilles de la noble Société des arts, où la virtuelle Maison de l'architecture a trouvé un refuge précaire.

Le Palais de l'Athénée accueillait ceux qui veulent changer Genève, du moins son urbanisme. Jusqu'à ce soir on peut voir au kiosque des Bastions l'exposition GVA Cube qui remet l'église au milieu du village et, contrairement au projet d'agglo, propose de bâtir les 50'000 logements dont Genève a besoin d'ici 2030 au coeur de la cité: 20'000 logements à la Praille, 20'000 logements entre Les hauts de la Servette et Cointrin et 10'000 logements encore dans un périmètre de quatre kilomètres à partir du centre ville.

Nul n'étant prophète en son pays, la Chambre de commerce de Genève a mandaté le LAPA de Lausanne pour se pencher sur le devenir urbain de Genève. Le résultat est décapant. Les étudiants du professeur bâlois Gugger proposent tout simplement

  • de densifier fortement la couronne urbaines occupées actuellement par des villas et des zones industriels entre trois et quatre kilomètres ,
  • de fusionner Genève, Carouge et Lancy et
  • de modifier les règles d'urbanisme en vigueur permettant aux propriétaires de villas de s'opposer (distance, densité etc.)

Lire la suite

16/04/2010

Jésus (IHS) pourrait disparaître de l'écusson genevois

ecussonETAT.jpgLe drapeau genevois ne perdra pas sa clé (de Saint-Pierre), mais pourrait perdre le tétragramme* monogramme IHS (JESus) du soleil qui surmonte l'écusson genevois. Une minorité de la sous-commission laïcité, composée de Laurent Extermann (président), Tristan Zimmermann, Christian Grobet, Soli Pardo et Michel Grandjean, le demande.

Pour le reste, elle propose d'inscrire dans la Constitution le texte suivant pour consacrer l'indépendance de l'Etat par rapport à toute institution philosophique ou religieuse.: «L’Etat, les communes et les institutions publiques sont laïques. Ils observent une neutralité religieuse.» Les processions religieuses sur le domaine public pourront-elles avoir lieu comme n'importe quelles manifestations de n'importe quelle association?

Lire la suite

12:40 Publié dans 1 Principes généraux, Rapports des commissions | Lien permanent | Commentaires (43) | Tags : jésus | |  Facebook

15/04/2010

Arnold Koller: la Suisse ne réviserait pas sa Constitution aujourd'hui

DSC04646.JPG"Je ne crois pas que la Suisse accepterait aujourd'hui la révision de la Constitution fédérale"

La remarque de l'ancien président de la Confédération, père de la révision votée en 1998 par 60% des Suisses et 13 cantons contre 10, a suscité une bruissement d'étonnement parmi la cinquantaine de personnes réunies ce soir à la salle du Môle, au coeur des Pâquis, à l'invitation du constituant Raymond Loretan.

Le pays serait-il plus ingouvernable qu'il ya 12 ans? "Des alliances néfastes se nouent désormais entre les socialistes et l'UDC. Ce n'était pas le cas lorsque j'étais au Conseil fédéral." Mais Arnold Koller, qui, après son départ du gouvernement en 1999, a encore travaillé jusqu'en janvier dernier dans le cadre du fédéralisme canadien, n'est pas du genre à penser que  c'était mieux de son temps.

A 76 ans, l'homme croit toujours à la Suisse. Dans un français impeccable, mâtiné d'un savoureux accent, il défend une présidence prolongée du Conseil fédéral: "deux ans et même quatre ans si le président fait bien son travail". Il ne se prononce pas sur une présidence durable au niveau cantonal. En revanche il plaide pour l'octroi du droit de vote aux étrangers au plan cantonal. Et il ajouterait sans peine le droit d'éligibilité, si le principe de réalisme et la sagesse politique ne l'incitaient à répéter aux constituants présents:

"Veillez à ne pas surcharger le bateau. Mais ayez le courage de proposer deux ou trois réformes significatives. Une Constitution c'est un acte politique. Les Suisses sont des conservateurs. Les Appenzellois sans doute plus que les Genevois, mais pas tant que ça. Il faut avancer pas à pas."

Paraphrasant Benjamin Constant, Arnold Koller dit qu'une bonne Constitution doit moins révolutionner la société qu'ériger des barrières qui l'empêchent de retomber dans la barbarie.

Lire la suite

23:54 Publié dans Actualités, Contributions individuelles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/04/2010

Arnold K, Dieu, l'argent

constitution by www.wordle.net.pngAvec ou sans préambule? La Constituante de Genève va passer de l'ombre à la lumière. Elle pourrait bien demeurer sous les feux de la rampe jusqu'à Noël.

La noble assemblée aborde en effet une étape publique de la longue marche qui doit conduire les 80 élus à graver les tables de la loi fondamentale pour le XXIe siècle. C'est le peuple qui aura le dernier mot et devra en 2012 adopter le texte proposé. Enfin une partie du peuple. A Genève, à peine plus de la moitié des habitants sont des citoyens. Le canton hébergera tantôt 460'000 âmes la nuit, sans compter les clandestins et les voyageurs, et deux cent mille bras de plus le jour appartenant aux travailleurs, qui dorment en Pays de Vaud ou en France voisine. D'où cette question essentielle: qu'est-ce que la démocratie à Genève?

La pause pascale passée, c'est un ancien président du Conseil fédéral qui ouvre les feux des assemblées publiques. Arnold Koller est l'invité ce jeudi à 20h au coeur des Pâquis (salle du Môle) du constituant PDC Raymond Loretan, blogueur très épisodiques, ancien collaborateur du chef du Département de Justice, ancien ambassadeur de la Suisse à New-York et à Singapour.

Arnold Koller parlera peut-être de Dieu. Son nom est invoqué en préambule de la nouvelle Constitution fédérale, dont Koller fut un des pères, après l'avortement de l'ambitieux projet de son prédécesseur Kurt Furgler.

Lire la suite

03/04/2010

La Constituante a reçu les pétitions de 36'947 citoyennes et citoyens

calame boris.jpgLa Constituante a reçu les pétitions de 36'947 personnes, a comptabilisé le constituant hors partis Boris Calame. Il en fait le bilan chiffré sur son blog  associatifetdurable.blog.tdg.ch. Les curieux trouveront sur le site de la Constituante les 27 propositions collectives que les 80 élus ont reçues, du 11 novembre 2008 au 31 mars 2010, munies de 530 à 7'388 signature. Le secrétariat du 2 Henri-Fazy a encore reçu 27 pétitions (munies de moins de 500 signatures) et 21 demandes d’audition.

36'947 personnes, est-ce beaucoup? Est-ce peu? Comparons à quelques repères

  • le 24 septembre 2008 79% des 143'000 votants ont accepté la loi révisant la Constitutuion
  • le 19 octobre 2008 77'000 Genevois ont élu la Constituante
  • Le canton compte à peu près 235'000 électeurs et 460'000 habitants. Il accueille chaque jour plus de cent mille travailleurs frontaliers (France et Vaud) venant d'une région forte de bientôt 800'000 habitants (sans compter les clandestins et les gens de passage).

Lire la suite

31/03/2010

627 signatures pour la durabilité

wwf_logo.jpgLe WWF a récolté 627 signatures - seulement - à l'appui d'une proposition collective qu'il adresse ce jour à la Constituante. Objectifs:

  1. lutter contre les changements climatiques
  2. maintenir et développer la biodiversité
  3. adapter notre style de vie au travers de quartiers durables

Le WWF a choisi le dernier jour du délai fixé par la Constituante pour remettre ses propositions. Rappelons que le développement durable a été le premier principe adopté par la noble assemblée et doit gouverner les travaux de toutes les commissions. On lira aussi à ce sujet le credo de Gilles Petitpierre.

Lire la suite

16:40 Publié dans 5 Tâches de l'Etat, finances, Associations | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : wwf | |  Facebook

30/03/2010

Pouvoir judiciaire: pas de révolution en vue!

PALAIS DE JUSTICE.pngLa Constituante pourrait introduire le droit à la révolution (en fait le droit à la résistance) dans le chapitre des droits fondamentaux, ce qui n'est pas en soi une révolution. Pas de révolution non plus dans la gouvernance du troisième pouvoir, celui des juges.

Dans le communiqué de presse diffusé ce matin, la commission 3 pilotée par Lionel Halpérin (fils du célèbre avocat et pour quelques jours encore président du parti libéral) et dont les actes ont été consignés par le célèbre avocat socialiste David Lachat ne retient ni l'instauration d'une Cour constitutionnelle, ni la création d'un collège pour gouverner le Palais.

En outre le pouvoir des juges continuera d'être contrôlé par lui-même, alors que les juges contrôlent le pouvoir exécutif et que le peuple a son dernier mot sur les lois votées par le Grand Conseil via le droit de référendum et via l'élection des députés et des conseillers d'Etat.

Lire la suite

Une cour constitutionnelle à Genève?

hottelier michel.jpgLe professeur de droit Michel Hottelier, constituant sur les bancs libéraux, commence cette semaine un cours sur la Constitution. "Il me faudra trois semaines pour survoler le sujet avec mes étudiants. Aujourd'hui j'ai dix minutes." C'était il y a une semaine à Uni Mail, une conférence débat organisée par Les Associations de Genève sur la question d'une Cour constitutionnelle.

Les minarets, l'expulsion des délinquants, deux décision prises sous la pression populaire qu'une Cour constitutionnelle, si elle existait en Suisse, pourrait  sans doute casser en regard du droit international ou d'une lecture sourcilleuseet purement juridique de la Constitution fédérale. Un sujet épineux en Suisse, où le slogan "pas de juges étrangers dans nos vallées" faire vibrer une étrange fibre patriotique, pas seulement dans le coeur des UDC.

Quatre cantons connaissent le contrôle abstrait de la constitutionnalité des lois et ont donc créé une Cour constitutionnelle: Vaud, Jura, Grisons, Nidwald. Sans doute que la Constiuante genevoise ajoutera Genève à cette liste. La proposition se trouvera peut-être dans le rapport de la commission 3 qui rend public ce matin le chapitre sur la gouvernance de la justice.

Lire la suite

29/03/2010

L'idole des jeunes à J -2: l'Etat providence

glaj.pngJeunes et déjà dépendants de l'Etat providence? C'est le sentiment, sans doute un  peu brutal, que l'on peut ressentir à la lecture des doléances que le Groupement genevois des associations de jeunesse dépose ce matin sur le Bureau de la Constituante, deux jours avant la clôture fixée par la noble Assemblée pour recevoir les pétitions et autres propositions citoyennes.

"Le GLAJ demande à l'Assemblée constituante de reconnaître les particularités des jeunes et de leur donner une place dans la nouvelle Constitution genevoise notamment dans les domaines des loisirs, de la culture, de la formation et de la santé, écrit le Glaj dont la liste des demandes est longue. Il demande que l'État et les communes garantissent à tous les mineurs l'accès à des loisirs adaptés à leurs besoins". On lira ici sa pétition.

Ce qui est frappant dans cette pétition, c'est la marchandisation de la société dont les jeunes font la promotion malgré eux. Car on voit mal l'Etat agir réellement sans confier la mise en oeuvre de cette politique à des fonctionnaires et/ou sans subsidier des associations.

Lire la suite