15/10/2009

La mobilité, les infrastructures et Twitter

Je dois malheureusement quitter la Constituante. Je ne suivrai donc pas les débat sur la conflictuelle question de la mobilité et sur les infrastructures. Je vous livre donc, brut de coffrage, les thèses propoées par la commission 5 que vous pouvez retrouver dans son rapport intermédiaire.

Deux heures plus tard, les deux Verts branchés Louise Kasser et Florian Irminger postaient sur twitter

louisekasser Séance terminée! Timing et tenue des débats parfaits! Rdv le 17 novembre pour la plénière suivante!

floriani83 Applaudissements mérités pour la présidence ! Belle séance. Nous avons bien des chances sur bien des sujets... À suivre donc.

 

Lire la suite

Un aménagement du territoire compact multipolaire et vert

Le projet retenu par la commission reprend, explique Jérôme Savary, les objectifs figurant dans le projet d'agglomération franco-valdo-genevois. Le principe du développement durable n'a pas été retenu car pas assez précis. Par sept voix contre six, l'accès aux rives du lac, sauf les réserves naturelles, n'a pas été retenu.

Deux alinéas sont proposés. On trouvera les explications de la commission dans le rapport de la commission.

  1. Le canton et les communes veillent à ce que l’aménagement du territoire respecte les principes d’une agglomération compacte, multipolaire et verte.
  2. Ils préservent la zone agricole utile et les zones protégées.

Les Partis radical et libéral déposent des propositions.

Lire la suite

Les Services industriels en voie de privatisation: électrique le débat!

Patrick Dimier estime qu'il n'est pas raisonnable d'ancrer dans la Constitution un monopole pour l'électricité compte tenu de l'évolution du droit fédéral qui emprunte la voie de la libéralisation engagée par l'Europe. Il demande en outre de ne pas s'en tenir à un article propre aux SIG, car d'autres entités publiques sont concernées par la même problématique.

Cyril Mizrahi soutient, au nom des socialistes, la nécessaité de conserver le monopole des Services industriels dans la loi fondamentale: " La population ne veut pas d'une dérive à la Californienne et de coupures de courant. Nous pouvons et devons défendre le Service public dans la marge de manoeuvre laissée par le droit fédéral. Et cette marge de manoeuvre existe. Le monopole de droit public est possible pour ce qui est de la distribution fine de l'électricité. Pour l'eau, c'est la même chose, poursuit le jeune socialiste, ce n'est pas parce que nous ne manquons pas d'eau que nous ne devons pas défendre que sa gestion doit rester en mains publiques."

Lire la suite

La Constituante économise 15% sur son budget 2009

16h37, la Consituante reprend ses travaux en présence de Robert Cramer.  Le vice-président Thomas Büchi informe l'assemblée sur la saga budgétaire qui a opposé le Bureau de la Constituante et la commission des finances. Bonne nouvelle, la Constituante dépensera 15% de moins que prévu en 2009. Pour 2010, elle estime que son budget devrait être inférieur à 10%. Une nouvelle demande de crédit supplémentaire va donc être déposée pour boucler l'année 2009, la Constituante honorant actuellement ses factures grâce à une sorte de douzième provisoire que lui a votée la commission des finances. Qui a donc pratiquement gagné son bras de fer.

La constituante poursuit l'examen sans vote des thèses travaillées par la commission 5 en ouvrant le chapitre sur les SIG. Il s'agit de l'article 158 de l'actuelle constitution voté en 1997 par les Genevois. L'enjeu est le caractère public des services gérés par la régie publique. La collecte des déchets reste privatisable. La production de l'électricité et son transport sur les autoroutes européennes sont soumis à la libéralisation fédérale.

Le MCG et les Associations de Genève déposent des propositions.

16:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le climat débarque dans la Constitution sur la pointe des pieds. C'est néanmoins une nouveauté suisse

Jérome Savary cite les scientifiques qui recommandent de réduire la production du CO2 pour stopper la fonte des glaciers et les dérèglements météorologiques notamment. La réduction du gaz à effet de serre promet également de nouveaux emplois à Genève plaide le rapporteur de la Commission 5 qui introduit sur le coup de 15h50 le point 4 sur le climat. "Le petit groupe qui a préparé le thème voulait introduire un objectif chiffré, précise-t-il. Mais la commission 5 s'en est tenu aux exigences des accords de Kyoto":

Le canton réduit ses émissions de gaz à effet de serre, au minimum conformément aux accords internationaux.

L'UDC, les Associations de Genève et les socialistes déposent des amendements.

Lire la suite

L'énergie sera mentionnée dans la Constitution, mais l'interdiction du nucléaire n'est pas acquise

15h05. A l'unanimité cette fois, note son rapporteur Jérôme Savary, la commission 5 souhaite que l'énergie figure dans la Constitution genevoise. Quatre alinéas sont proposés, dont le quatrième maintient l'interdiction de l'énergie nucléaire et suscite la contestation sur les bancs du centre droit.

  1. Le canton assure un approvisionnement suffisant en énergie.
  2. Le canton et les communes s’assurent d’une baisse de la consommation par habitant
  3. Ils veillent à ce que les énergies renouvelables soient utilisées de préférence à toute autre forme d’énergie.
  4. Les autorités cantonales s’opposent par tous les moyens juridiques et politiques à leur disposition à l’installation de centrales nucléaires, de dépôts de déchets radioactifs et d’usines de retraitement sur le territoire et au voisinage du canton.

GE- Avance et les Associations déposent des amendements.

Lire la suite

L'eau, bien public? La gauche a gagné

Béatrice Gisiger est, au nom  des PDC, d'accord pour que l'eau soit protégée au niveau constitutionnel. Ce n'est pas l'avis du professeur de droit Michel Hottelier au nom des libéraux. L'affaire est donc entendue. Forte de l'appui du centre, la gauche a gagné une première manche. Même si le débat du jour ne donne pas lieu à des votes formels. Cruciale, si l'on en croit un commentaire posté par J.C. Simonin sur ce blog il y a deux jours que je vous livre:

"L'eau, tout comme l'air, la terre et la lumière est un élément naturel. Et qu'un élément naturel devienne propriété privée est une aberration. "Tous les malheurs de l'humanité ont commencé le jour qu'un homme a construit un enclos autour d'une pièce de terre, a déclaré que cette terre lui appartenait et les autres l'ont cru" (J.J. Rousseau)"

Lire la suite

La Constituante parle l'eau, le Chancelier tire sa révérence

14h30, le soleil pénètre par les baies sud de la salle du Grand Conseil, la bise bute contre les fenêtres nord qui donnent sur la cour de l'Hôtel de Ville. La Constituante sous la présidence de Christiane Perregaux va entamer le plat de résistance de l'après-midi, le rapport de la commission 5 sur l'énergie (nucléaire), le climat et la mobilité et l'eau bien public.

Juste sous la salle des délibérations, le Chancelier d'Etat tire sa révérence devant la presse qu'il a réunie à la salle de l'Alabama. Seize ans à la tête de quelque 30'000 fonctionnaires, le chancelier était-il le patron de la première entreprise du canton? Certes non! Et c'est peut-être un point que la Constituante devra débattre bientôt. L'audit imposé au Conseil d'Etat par l'initiative du mouvement Halte aux déficits dans les années 90 avait débouché sur de gros rapports d'Arthur Andersen. Restés dans les tiroirs de la Chancellerie et des secrétariats généraux des Départements.

Lire la suite

13/10/2009

L'eau, un bien public? Qu'en pensent les constituants?

savary jérôme.jpgQue doit faire l'Etat? On sait et on est tous d'accord pour qu'il assure la paix, la sécurité, la prospérité, la justice, etc. Personne ne conteste qu'il déclare l'école obligatoire et gratuite pour tous.

Le droit au logement est en revanche plus contesté, surtout s'il est assorti pour ceux qui en sont privés d'un droit de recours devant les tribunaux. Un salaire minimal est aussi un droit qui fait débat.

Doit-il en outre interdire la chasse, la fumée dans les bistrots, l'énergie nucléaire, le libre choix des modes de transport? L'eau est-elle un bien public? Le climat doit-il figurer dans la Constitution genevoise?

Ces quatre derniers points seront, avec quelques autres encore, au coeur des débats de la Constituante qui auront lieu ce jeudi 15 octobre en la salle du Grand Conseil dès 14 heures. La séance est publique et est retransmise sur Léman Bleu.

Les débats ne donneront pas lieu à des votes. Il s'agira de prendre connaissance du rapport de 90 pages qu'a rédigé le constituant Vert Jérôme Savary pour le compte de la commission 5 "Rôle et tâches de l'Etat, finances", présidée par Benoît Genecand.

Lire la suite

09/10/2009

A quel âge la scarification citoyenne?

ocia du site ciao.jpgLe site internet Ciao le dit à la rubrique majorité sexuelle: en Suisse, c'est 16 ans. Pour signer un contrat, c'est 18 ans. Les obligations militaires c'est 19 ans. On cotise à l'AVS dès 20 ans, mais on peut commencer à constituer un 2e pilier dès 17 ans. A Genève, il faut avoir 27 ans pour devenir conseiller d'Etat (mais on peut devenir conseiller fédéral dès la majorité civile de 18 ans).

Alors que "La mauvaise vie" de Frédéric Mitterrand enflamme la France et les médias, la Constituante s'est offert hier soir un débat  hors du temps aux tréfonds du collège Calvin. Vingt-et-une personnes, aucune n'ayant moins de 24 ans, ont doctement discuté du droit de vote à 16 ans. Enfin pas tout à fait hors du temps.

Les Bernois votent sur l'abaissement de la majorité civique le 29 novembre prochain. Et la question taraude une société vieillissante: peut-on laisser les vieux décider de l'avenir de Genève - l'âge moyen des Genevois est 56 ans et dans 20 ans il y aura deux fois plus d'octogénaires.

Lire la suite

08/10/2009

Les jeunes débattent du droit de vote à 16 ans

martinez andrez vert constituant.jpgLes cantons primitifs ne le sont pas toujours. Glaris, qui certes ne fait pas partie du trio fondateur de la Suisse, a surpris son monde par deux fois ces dernières années. Sa Landsgemeinde a voté la réduction du nombre des communes à trois, une audace que l'on n'ose pas imaginer sur les bancs de la Constituante de Genève. Les Glaronnais ont aussi accordé, le 6 mai 2007, le droit de vote aux jeunes dès 16 ans.

Le sujet va revenir sous les feux de l'actualité le 29 novembre. Le peuple bernois devra accepter ou non le droit de vote à 16 ans.

Une bonne occasion pour tirer le Cercle des jeunes de sa torpeur. Rebaptisé  Passerelle des jeunes de la Constituante, et désormais présidé par Andres Martinez, il organise un débat contradictoire sur le sujet

ce jeudi soir, 8 septembre, à 18h30 au collège CALVIN (nouveau bâtiment

Lire la suite

10:50 Publié dans Cercles, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

04/10/2009

Intégration des étrangers, le beau témoignage d'Albert Rodrik

rodrik Albert souriant.jpgJe poste une nouvelle vidéo sur l'audition-débat qu'a organisé la commission 2 "Droits politiques" de la Constituante mercredi de cette semaine à l'école des Avanchets-Salève. C'est le témoignage d'un constituant d'origine turc devenu suisse, député socialiste et aujourd'hui constituant: Albert Rodrik, qui tient un blog rare mais toujours pertinent sur la plateforme de la Tribune: Bosphore. Un message fort et passionné.

J'ajoure également le lien vers le blog de Thierry Cerutti. Le maire MCG de Vernier a eu la bonne idée de poster les mots d'accueil qu'il a prononcés à l'ouverture de l'audition publique :"Je vous félicite de nous faire participer à votre ambitieuse entreprise, qui s’inscrit tout à fait dans la politique participative mise en place à Vernier, en particulier avec les contrats de quartier qui permettent aux habitants de s’exprimer. Vous êtes ce soir aux Avanchets, cité diverse si l’en est, où notre commune s’efforce de proposer des activités participatives de proximité, notamment grâce à un Contrat de Quartier." (JFM)

Lire la suite

03/10/2009

Victime d’un bras de fer politique, la Constituante est sur la paille

com finances.jpg"La droite, dominante au Grand Conseil, dicte sa loi à la Constituante, où sa majorité est fragile."

La lecture à deux vitesses doit permettre aux lecteurs d'être informés en survolant les titres, sous-titre, légendes, images et astuces graphiques. On lira ci-dessous l'article publié par la Tribune de ce jour sur le nième épisode de la mise en route laborieuse de la Constituante, auquel j'ajoute les liens vers les communiqués publiés cette fin de semaine par les protagonistes: la commission des finances (cliquez sur l'image pour l'agrandir), le Bureau de la Constituante et les Verts seul parti à avoir ajouté leur grain de sel dans ce brouet budgétaire et à soutenir le point de vue de la Constituante.

A noter que cette mini-crise intervient à une semaine de l'élection des députés et en pleine préparation du budget 2010.

En soi, l'épisode est pitoyable. Autant la prétention de la Constituante de se placer au-dessus des lois et des institutions existantes est détestable, autant l'est l'acharnement de la majorité de droite de la commission du Grand Conseil de s'en tenir à la lettre de la loi.

La Constituante a été élue pour repenser la gouvernance du canton, laissons-là travailler. Au final, c'est de toute manière le peuple qui tranchera. Si la droite a des craintes d'être minorisées, qu'elle forme ses troupes et les discipline!

Lire la suite

07:53 Publié dans Etat de droit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/10/2009

Députés: arrêtez de harceler la Constituante! Et balayez devant votre porte!

[Ceci est un billet d'humeur]

démon.jpgLes démons de la Constituante ressurgissent. Trop gourmande (?), la Constituante est toujours la bête noire du Grand Conseil et en particulier de sa commission des finances. Son Bureau convoque cet après-midi à 17 heures en urgence une conférence de presse pour dire sans doute tout le mal qu'il pense du refus par ladite commission des finances du crédit supplémentaire au budget 2009.

Les leçons budgétaires des députés sont difficilement supportables, au moment où ils s'apprêtent à se soumettre au verdict populaire sans avoir purger leur ordre du jour. Le site internet de l'Etat publie en première page la liste édifiante des retards du Grand Conseil.

Messieurs les députés faut-il vous condamner à siéger sans discontinuer jusqu'au 11 octobre pour mettre de l'ordre dans vos affaires?

[A 16h06: les Verts ont publié un communiqué de presse critiquant l'attitude de la commission des finances. A lire ici]

 

Lire la suite

12:55 Publié dans Actualités, Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

01/10/2009

Quatre premières vidéos de l'audition publique du 30 septembre

Les prises de parole étaient d'une impressionnante densité hier soir à l'école Avanchets-Salève où la commission 2 organisait sa première audition-débat publique sur le thème controversé des droits de vote et d'éligibilité des étrangers au plan cantonal. Je publie ci-dessous trois vidéos.

  • La première porte sur la prise de parole d'Alpha Dramé, conseiller municipal Verts en ville de Genève et président de Kultura.
  • La deuxième contient la prise de parole de Guillermo Montano de Kultura également
  • La troisième contient la prise de parole du constituant Maurice Gardiol.

D'autres suivront (dans la mesure de mon temps...)

NB: pour une meilleure qualité de l'image, cliquez sur les deux lettres jaunes SD et sélectionnez HD (haute définition)

 

Lire la suite

30/09/2009

Jaques Pagan est pour les droits civiques aux étrangers, enfin presque

DSC02902.JPGSceptique. Le constituant UDC Jacques Pagan était sceptique hier soir à l'issue du premier tour de table: "Non, a-t-il affirmé très poliment, vous n'avez pas réussi à me convaincre de l'impérative et absolue nécessité d'introduire les droits de vote et d'éligibilité pour les étrangers dans la Constitution genevoise."

Les prises de paroles de sept présidents et délégués de la Ligue des droits de l'homme, de Kultura, du Centre de contact Suisse immigrés avaient pourtant été fortes, construites, synthétiques. Tous avaient tentés de montrer que citoyenneté et nationalité était deux droits distincts, que la citoyenneté découlait tous simplement du fait de vivre dans une cité, d'y travailler, d'y créer une famille, d'être actifs dans des associations, tandis que la nationalité était une affaire d'identité, de coeur, d'amour. Bref point n'est besoin d'être Suisse pour être citoyen.

C'est de la salle composée pour une petite moitié de constituant n'appartenant pas à la commission 2 et pour une grosse moitié de partisans de la cause de l'intégration des étrangers, dont plusieurs membres du SIT, que sont venus les témoignages les plus forts, les plaidoyers les plus clairs. Ont-ils ébranlé le constituant Pagan? Lui ont-ils apporté cette conviction intime que les droits civiques sont le moyen d'intégration qu'attend plus d'un Genevois sur trois, le moyen pour les immigrés d'être considéré à l'égal des autres habitants: des citoyens à part entière?

Sa conclusion a dégagé une ouverture subtile et inattendue et suggéré un argument que l'ancien conseiller national UDC aurait aimer entendre, mais qui n'a point été proposé:

Lire la suite

27/09/2009

Quels droits civiques pour les étrangers à Genève?

vivre ensemble titre.png

pagan_jacques.jpgLe très civil constituant UDC Jacques Pagan n'a pas froid aux yeux.

En pleine campagne électorale, il organise dans le chaudron de Vernier une audience publique de la commission 2 qu'il préside sur deux sujets brûlants:

  • quelle intégration pour les étrangers et
  • faut-il leur accorder le droit de vote et d'éligibilité au plan cantonal?

Le public est invité à assister à l'audition et à participer au débat ce mercredi 30 septembre, à 20h, à l'école des Avanchets-Salève.

La soirée se déroulera en deux temps, explique un communiqué de presse de la Constituante:Tout d'abord, Jacques Pagan procèdera avec sa commission à l'audition de plusieurs représentants des associations qui ont déposé la proposition collective «Vivre ensemble, renforcer la cohésion sociale».

Dans un deuxième temps, le public et les autres associations auront la parole. Le débat sera modéré par M. Eric Budry, journaliste à la Tribune de Genève. La soirée se terminera autour d'une verrée.

 

Lire la suite

24/09/2009

Rendons à Soli Pardo sa couronne

pardo soli couleur.pngLa fièvre éditoriale saisit les blogueurs de la Tribune. Un billet chasse l'autre. Du coup j'ai manqué la note que Soli Pardo a publiée hier matin sur Substratum à propos de la séance de la Constituante de mardi et attribué les lauriers à Boris Calame. Félicitons-les les deux.

Sous le titre "Le cri muet du règlement violé", le constituant UDC règle ses comptes avec une institution dont il ne cesse de combattre l'existence. Son propos mérite attention.

"Les règlements, comme les lois, ne crient pas quand on les viole, écrit Soli Pardo."

Les socialistes défendront sans doute la co-pérsidente Christiane Perregaux, qui est directement mise en cause. Sans doute dénonceront-ils la méthode qui relève de la grève du zèle ou des pires dictatures: appliquer le droit à la lettre, mécaniquement. Terrible paradoxe pour la Constituante et les futures institutions dont elle prépare les principes de gouvernance.

Lire la suite

12:16 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

23/09/2009

Sauvons la Constituante!

logo nouvelle constituante.jpgOuf, je me demandais qui serait le constituant le plus courageux qui reviendrait sur la séance plénière d'hier 22 septembre. Le premier à oser un retour public est Boris Calame * qui publie ce soir un billet sur son blog Associatif et durable. Un billet en forme d'explication sur ces 6h30 de débat où les problèmes de procédure l'ont parfois emporté sur les sujets de fond.

Alors que les cinq commissions thématiques ont, semble-t-il, toutes trouvé leur mode de fonctionnement, l'assemblée est encore en phase de rodage. Compte tenu de l'inexpérience parlementaire de nombreux élus, ce n'est ni étonnant ni problématique.

Le relais médiatique reste cependant à inventer, car la retransmission des sessions par Leman bleu n'est qu'un pis-aller.

Il est peut-être temps de réveiller la belle au bois dormant, l'Association pour une nouvelle constitution genevoise dont le site internet est en sommeil depuis le 21 octobre 2008.

C'est dans un mois. Madame Lacombe, convoquez votre assemblée pour la fin octobre et exigez de vos membres qu'ils s'engagent désormais et relaient activement les travaux de la Constituante!

Lire la suite

L'avis de la benjamine: un débat constructif


twitter kasser fin 22 sept.png
Un dernier message sur Twitter posté peu avant minuit. La prochaine session plénière de la Constituante aura lieu le jeudi 15 octobre.

22/09/2009

Bonne nuit twitter journalistes!

twitter floriani83 logo.pngIl est 23 heures. La constituante a sans doute interrompu l'examen du rapport de la commission 5 sans l'achever. Le twitter journaliste et constituant Florian Irminger a quitté ses 71 collègues à 22 heures, car il s'envole demain pour Tbilisi et Baku. Préalablement il a publié cinq micro-textes sur Twitter qu'on découvrira ci-dessous.

Le Print journaliste de la Tribune Eric Budry a lui abandonné la partie à l'heure du dîner. Impossible en effet de communiquer depuis la galerie de la presse avec le système rédactionnel de la Tribune. Est-ce dû au fait que le secrétariat de la Constituante s'est vu contraint de reprendre intégralement la gestion de la salle qui jusqu'à présent était gérée par le Service du Grand Conseil (et dûment facturée)?

Aucun constituant blogueur n'a fait oeuvre de chroniqueur sur son blog de cette première assemblée qui selon nos informations ne restera pas dans les annales. En revanche j'ai repéré quelques messages sur Facebook, notamment ceux de la benjamine Louise Kasser dont le look juvénile a changé.

A noter que Louis Kasser s'est inscrite aujourd'hui sur Twitter (louisekasser) où elle a emboîté le pas à son camarade de parti Verts. Ses gazouillis sont différents de ceux de Florian. Joli duo! (JFM)

Lire la suite

Le français langue officielle des Genevois

Le français, la langue officielle : « Une inovation décoiffante », dit-on derrière moi… et Les armoiries sont-elles vraiment un héritage, un symbole, auquel il convient de donner rang constitutionnel…? Tels sont les sujets dont débattent les constituants peu avant 18h30 selon le site Twitter du constituant Florian Irminger, qui, en première genevoise, chronique en direct le débat de l'Assemblée. Ce serea d'autant plus précieux que Léman Bleu cessera tout à l'heure de retransmettre en direct les débats qui continueront néanmoins d'être enregistrés.

A noter que, toujours selon Twitter/floriani83, le conseiller d'Etat Robert Cramer assiste au débat.

La Constituante sur Twitter, c'est sommaire!

Irminger florian carrée.jpgSommaire et paradoxal, mais innovant. Florian Irminger publie depuis 14 heures des infos sur Twitter à propos des débats de la Constituante.

Résumer en 140 signes des débats souvent complexes relève de la gageure. A ce paradoxe de la brièveté extrême de ce nouveau mode de communication et de la longueur des rapports et des débats de l'assemblée, s'ajoute le paradoxe du temps: l'instantané de Twitter confronté au siècle que sont sensés valoir les principes débattus aujourd'hui et qui seront soumis au verdict des citoyens genevois en automne 2012.

Le constituant Vert genevois n'est pas le premier à tenter le compte-rendu en direct. Il s'inspire de Fabien Fivaz, député au Grand conseil de Neuchâtel, qui en fait de même lors des sessions du Grand conseil.

Voir ci-dessous les gazouillis de Florian saisis à 16h30.

 

 

Lire la suite

16:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La Culture dans la Constitution: tous artistes?!

deslarzes.jpgC'est Béatrice Deslarzes qui dans un billet intitulé Culture publié sur son blog Politique sans masque m'a fait connaître le projet du Rassemblement des Artistes et Acteurs Culturels de Genève (RAAC) qui dépose ce mardi 22 septembre à l'Assemblée constituante, la "Proposition Collective du RAAC" pour que la culture soit inscrite dans la future constitution genevoise.

"Ce mouvement fondé en 2007, commente la candidate Verts au Grand Conseil, a mené pendant deux ans les états généraux de la culture : le "Forum art, culture et création" pour favoriser la création artistique, améliorer le statut social des artisters, repenser la cohérence des politiques culturelles de Genève."

On y lira la demande d'un filet social et économique bien serré, un confort matériel et une reconnaissance officielle qui n'est pas sans rappeler les heures de gloire de la Russie soviétique et de la Chine maoïste. Point de révolution culturelle en tout cas...

La proposition du RAAC est la suivante.

JFM

 

Lire la suite

21/09/2009

Combien de constituants sans voiture?

lgo pour plus d'équilibre.pngPourquoi la mobilité sera-t-elle le dossier chaud de la Constituante ce 22 septembre, Journée sans voiture?

Parce que la gauche entend remettre en question le vote des Genevois, qui ont accepté la liberté du mode des transports. La gauche veut au contraire déclarer les modes doux prioritaires en ville.

La droite qui apparaît assez dispersée ne remet pas, elle, en cause le renoncement à l'énergie nucléaire qui figure également à l'ordre du jour. Sans doute se retient-elle. Son espoir est de bouter hors du champ constitutionnel le référendum obligatoire sur le logement, que le constituant Grobet a réussi récemment et presque tout seul à faire voter par les Genevois (c'est la raison pour laquelle il y a désormais un sujet logement à presque chaque votation.)

Pour bien enfoncer le clou de la mobilité douce, le groupe Verts et associatifs mobilise la société civile demain après-midi et annonce une manif pour la mobilité douce du Bourg-de-Four à l'Hôtel-de-Ville. On entendra le rapporteur de la commission 5, Jérôme Savary, haranguer la foule juste avant le coup d'envoi des travaux de la Constituante.

Lire la suite

17:47 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook