09/03/2011

Les radicaux publient, les Verts et les socialistes convoquent la presse...

gouverner Genève.jpgGouverner Genève demain 3 est une production radicale*. La brochure - dix-neuf pages A5 reliées - publie les réponses du Parti fondé par James Fazy, le père de la constitution actuelle, aux vingt-sept questions posées par la Constituante. Les radicaux l'ont rendu public à la fin de la semaine dernière.

Les socialistes ont invité la presse le 5 mars et publié leur prise de position le 7 dans un communiqué [ndlr: ajout à 12h, merci à GTE]. Les Verts invitent la presse ce mercredi soir à leur assemblée générale. Les libéraux ont tenu leur assemblée sur le sujet mercredi dernier, mais rien n'a encore été diffusé.

Les sept autres partis représentés à la Constituante sont pour l'heure restés cois, à ma connaissance. Le blog du constituant Raymond Loretan est coi. Cois sont aussi d'autres blogs de constituants, dont on trouve les adresses dans la colonne de droite de ce blog.

La consultation publique de l'avant-projet de Constitution 2012 va bon train. Les Constituants organisent leur deux derniers apéros dinatoires politiques dès 19h30 ce

  • mercredi 9 mars Chêne-Bougeries, salle communale Jean-Jacques Gautier, route du Vallon 1 et ce
  • jeudi 10 mars Meyrin, Ferme de la Golette, rue de la Golette 32

Lire la suite

07:58 Publié dans Débats publics, Partis, Projet | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : radical, verts, avant-projet | |  Facebook

01/02/2011

Les constituants démocrates condamnés à réussir!

Rodrik Albert.jpg"Bon sang, serions-nous plus bêtes, plus sectaires que nos Confédéré-e-s d'un bon nombre de cantons ?" Ce cri du coeur, c'est Albert Rodrik qui le pousse ce matin dans son blog. Il dit sans doute à haute voix ce qui doit trotter dans la tête de tous les constituants.

"J'ai beau tourner le sujet dans ma tête, poursuit le constituant socialiste, je ne vois pas qui pourra bien sortir grandi par un échec, quelle que soit la forme que pourrait prendre cet échec. Il y a trois ou quatre variantes possibles. Elles ont en commun de jeter durablement le discrédit sur le monde politique."

Bref, la Constituante est condamnée à réussir et vite.

Lisons encore Albert Rodrik: "La Constituante est à l'orée d'une année décisive. Ce qu'elle ne réussira pas à faire d'ici novembre au plus tard, elle ne pourra plus le concrétiser ; le temps fera défaut. 2012 est l'année de l'ordalie du jugement de Dieu, comme on disait au Moyen-Âge. Nous devrons rendre compte de ce que nous avons fait du temps et de l'argent. A l'inverse, si par crainte de l'échec, nous nous ralliions à des brouets rétrogrades, nous serions encore plus discrédités."

Comment sortir du dilemme

Lire la suite

25/10/2010

Boris Calame dénonce la solution Murat Alder

Alder Murat avec arbre.jpgcalame boris.jpgLa Constituante a deux ans. Elle paraît au plus mal. La lune de miel de la première année des travaux qui se sont déroulés à l'abri des regards des partis et de l'opinion publique a enfanté une annus horribilis.

La droite porte une lourde responsabilité de la situation actuelle. Durant un an, elle a laissé la bride sur le cou de ses commissaires qui benoîtement ont voté des thèses à tour de bras, alors que dès le début elle s'était engagé à produire une constitution svelte.

Dès la première plénière, la droite dite élargie - qui est plutôt à géométrie variable car l'UDC et le MCG ne manquent pas une occasion quand c'est leurs intérêts de faire voler le bel attelage en éclat - la droite élargie s'est employée à refuser une bonne partie des thèses qu'elle jugeait indignes de l'idée qu'elle se fait d'une Constitution.

Lire la suite

18/10/2010

Mais pourquoi le parti radical est-il à contre-temps?

de mont Mollin Maurice.pngSanté, Enseignement et recherche, Justice, sécurité, situations d'urgence, Social et Politique de l'enfance, Vie sociale et participative tel est le menu encore copieux et sans doute lourd de quelques chausse-trapes politico-politiciennes que la Constituante doit encore avaler d'ici fin novembre. Elle reprend ses séances plénières et publiques ce jeudi après-midi. L'assemblée a déjà adopté un bon paquet de thèses, dont on trouvera le détail sur le site officiel de l'Assemblée www.ge.ch/constituante et que met en forme une commission de rédaction coîte et, paraît-il, très fière de son oeuvre.

En marge de ces séances, les partis organisent leurs propres réunions d'explications, de mise au point, de réflexion ou de thérapie de groupe, comme au PDC, où les deux Assises constitutionnelles organisées ont vu les délégués démo-chrétiens interpeller vigoureusement leurs élus à propos de leur ralliement, main sur la couture ou presque, à la droite élargie, dont la gouverne semble tenue par Ge-avance.

Lire la suite

05/10/2010

La gauche pleure, la droite ne rigole pas

mizrahi cyril 2.jpgQuelle va être la réaction de la gauche ce jeudi à 14h, à l'ouverture de la prochaine session plénière et publique de la Constituante? Comment va-t-elle déclarer son amertume à la suite de la suppression de l'interdiction de l'énergie nucléaire dans la Constitution, histoire d'en laisser une trace dans le procès-verbal de la noble assemblée?

Hier le journaliste Pascal Décaillet se demandait sur son blog Liberté si Longet n'avait pas un problème avec la démocratie. Rebelote ce matin sous le titre La Constituante et l’Empire du Bien. De quoi susciter une réaction.

Elle est venue de Cyril Mizrahi sous la forme d'une lettre ouverte à Pascal Décaillet: Le journaliste, que d'autres soupçonnent de fréquenter le MCG d'un peu trop près, est qualifié par le chef de groupe socialiste à la Constituante de "chantre de Dark Vador". Ce qui a donné lieu presqu'aussitôt à une duplique sous le titre MM. Longet et Mizrahi, l'adieu aux larmes.

A noter encore que

  • René Longet n'annonce pas de projet de loi de dissolution pour demain matin,
  • Claude Torracinta, qui snobe les blog, publie dans la Tribune une tribune on ne peut plus convenue. En appeler à "un Michel Barde, un Jacques-Simon Eggly, pour ne citer qu’eux, pour convaincre qu’un échec devant le peuple écarterait tout nouveau projet de réforme pour des décennies" en dit long sur l'échec de la génération soixante-huit.
  • Quant à Pierre Kunz, il délivre sa vérité sur le nucléaire à Genève sur le ton "je la connais la musique".

 

Lire la suite

12:55 Publié dans Humeur, Les constituants, Médias, Partis | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

04/10/2010

"Le peuple vote mal? Changeons le peuple...!"

longet onex.jpg"Quoi, la Constituante ne vote pas selon votre programme et vous appelez à la dissoudre? Vous me rappelez certains slogans parmi les plus réactionnaires du siècle passé: "Le peuple vote mal? Changeons le peuple...!"". Le Constituant GE-Avance Jean-Marc Guinchard n'en revient pas de la proposition de René Longet de dissoudre la constituante. Il le dit dans un billet publié sur son blog sous le titre René Longet seriez-vous réac...?

Dans même veine, Pascal Décaillet titre sur sn blog Liberté: René Longet à un problème avec la démocratie. Le patron de l'agence de presse Decaprod développe un intéressant argument:

"René Longet parle de respect des minorités. Que fait-il, lui, du respect le plus élémentaire en République, celui d’une majorité ? La Constituante élue par le peuple se trouve être plutôt à droite. Et c’est cela qui fâche tant M. Longet. Il y aurait eu une majorité de gauche, qui aurait fait passer le droit au logement, l’interdiction définitive du nucléaire, toutes les thèses féministes du PS, M. Longet n’y aurait vu aucun inconvénient. Il aurait même applaudi des deux mains ! Donc, il y a d’un côté la Constituante du Bien, celle qui avalise la pensée socialiste (15% de l’électorat genevois), et de l’autre la Constituante du Mal, celle qui les combat."

Lire la suite

17:04 Publié dans Les constituants, Partis, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

16/06/2010

Quelles démissions après celle de Philippe Roch?

démissions 16 juin 2010.jpglachat.jpgLa Constituante file du mauvais coton. Pas une séance plénière sans que ne fusent de tous bords des critiques, des motions d'ordre, des débat kafkaïens sur la procédure ou le règlement, des suspensions de séance.

La démission de Philippe Roch hier dit le ras-le-bol d'un sage qui se réclame de Nicolas de Flue. Son départ en annonce-t-il d'autres?  On peut le craindre. Roch est le onzième démissionnaire depuis le 19 octobre 2008 [cliquer sur la vignette de droite pour en voir la liste], c'est le constituant genevois le plus connu de Suisse, note le Temps, ce matin, qui ne relate rien des débats de l'assemblée. (Voir ici la liste officielle des thèses adoptées hier)

La semaine dernière, David Lachat (photo) a interpellé la droite qui imposait sa majorité dans le chapitre des droits fondamentaux en revenant sur les votes acquis en commission: "Ne découragez pas les démocrates de cette assemblée" a lancé le socialiste. Des mots lourds de sens.

Hier soir, c'est le jeune radical Alder, dont l'ambition est grande, qui annonce rien moins que le refus par le Parti radical d'un projet qui proposerait une baisse du nombre de signatures nécessaires pour les référendums et les initiatives: "Plus personne n'est pour cette constitution" a-t-il lancé dans une atmosphère orageuse et lourde comme le ciel, noir et pluvieux, de cette journée de juin.

Lire la suite

15/06/2010

Philippe Roch démissionne de la Constitutante

roch mouton.jpgLe PDC Philippe Roch a annoncé sa démission de l'assemblée constituante dès le 16 juin 2010. L'ancien directeur du WWF suisse et directeur de l'Office fédéral de l'environnement a en quelques mots motivé sa décision:

"J'ai sous-estimé le temps que prend la révision de la Constitution genevoise. J'ai quitté mes fonctions à Berne pour me consacrer davantage à des études philosophiques et spirituelles. Je ne vous cache pas que le déroulement de nos débats ne me plait pas. J'aurais souhaité que nous discuttions davantage des visions et des valeurs."

De modestes applaudissements ont ponctué le message.

 

 

Lire la suite

04/06/2010

Cyril Mizrahi: "Le peuple ne voudra pas d'une Constitution rétrograde"

mizrahi cyril 2.jpg10.06.04 mizrahi com.jpgCyril Mizrahi, chef du groupe socialiste pluraliste à la Constituante et rapporteur de la Commission 1 sur les droits fondamentaux a légèrement laissé apparaître un énervement rentré jeudi soir à l'adresse d'un élu de GE-Avance.

Cet après-midi, il publie un long communiqué (cliquer sur la vignette de droite pour le lire). La droite élargie du PDC à l'UDC a biffé de nouveaux droits dont le droit aux soins et à l’assistance (voté à 14 oui et 2 abstentions en commission), le droit d’accéder aux documents officiels (transparence de l’administration, unanimité), la simplicité et la gratuité de la procédure en cas de litige (7 oui, 1 non et 3 abstentions),  le droit à l’assistance juridique gratuite pour toute personne ne disposant pas de ressources suffisantes (16 oui, 1 abstention en commission). A noter que Cyril Mizrahi commente régulièrement les travaux de la consituante sur Faceboook.

10.06.02 com pdc.jpgLa droite reste muetle et n'a diffusé aucun communiqué pour expliquer sa stratégie. Le groupe PDC à la Constituante a publié un communiqué avant la séance de jeudi, justifiant ses votes contre l'égalité des sexes et le droit au logement du mardi 25 mai. (cliquer sur la vignette pour le lire)

Lire la suite

15:44 Publié dans 1 Principes généraux, Partis | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : socialistes, mizrahi | |  Facebook

Des constituants désabusés: Gardiol propose "une contre-constitution"

Il n'y a pas que le vert Florian Irminggardiol maurice étranger.pnger à exprimer son ras-le-bol. Le socialiste Maurice Gardiol, qui a démissionné de la présidence de la Commission 1 et voit son travail taillé en pièces à grands coups de hache comme mardi 25 mai ou par petites entailles comme ce jeudi 3 juin, manifeste dans son blog la nécessité d'une résistance.

"Tous les Constituantes et Constituants de droite ont leur liste commune de consignes de vote, préalablement définies et verrouillées, pour l’ensemble des thèses à débattre et vote bien évidemment en bloc, écrit pour sa part Boris Calame sur Associatif et durable.

Lire la suite

03/06/2010

"Non, la Constitution n'est pas un préservatif géant"

Bilan 1er juin femme.jpg"Non, la Constitution n'est pas un préservatif géant". La formule est du constitutionnaliste et constituant libéral Michel Hottelier qui était hier soir devant une poignée de radicaux face au  constituant socialiste Gardiol pour débattre des droits fondamentaux, de ceux qui doivent figurer dans la Constitution de Genève 2012 et de ceux qui n'ont rien à y faire de l'avis du professeur, parce ce qu'ils sont du domaine de la loi - comme les allocations familiales - relève du droit fédéral - comme la protection des travailleurs - ou encore ne veulent pas dire grand chose - comme la lutte contre l'oppression, le droit de résistance ou le droit à l'hospitalité.

Bref "la moitié des thèses de la commission 1 ne sont pas constitution-compatibles". C'est là que Michel Hottelier sort sa formule imagée: "la Constitution n'est pas un préservatif géant. La Constituante n'est pas un Grand Conseil bis." Sans référence au phallus que les Jeunes socialistes veulent désormais aposer sur les armoiries genevoises.

Lire la suite

07:40 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Les constituants, Partis | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/06/2010

Post tenebras Phallus

post tenebras phallus.jpgUne image vaut mille mots disent les Chinois. En communication politique davantage encore. Les jeunes socialistes n'ont pas raté l'occasion de dénoncer la prétendue phallocratie de la Constituante. Ils ont envoyé hier soir à 23h56 au secrétariat de l'Assemblée Constituante une pétition pour "un nouveau drapeau pour la république de Genève". Phallocrates les constituants? L'injure s'adresse au peuple genevois qui n'a élu que 14 femmes sur les 80 membres de la noble assemblée.

Phallocrates donc, parce qu'une étrange majorité dite de "droite élargie", qui va d'ailleurs se débander dare-dare, aurait expulsé l'égalité entre hommes et femmes des droits fondamentaux. Il n'en est évidemment rien, mais le poids des mots et le choc des photos sont là pour rappeler aux esthètes qui voudraient régler la loi fondamentale genevoise en 10 articles ou moins encore, voire en un haïku qui dirait Genève, liberté, égalité, fraternité aurait tout dit des droits et des devoirs de ses membres citoyens, habitants ou passants.

Lire la suite

Egalité hommes femmes: le PDC devrait faire marche arrière

égalité sexe.pngOuh là! Il n'ont pas été à la fête, lundi soir à Vésenaz, les élus PDC à la Constituante. Les Assises sur la nouvelle constitution, convoquées il y a deux mois par le parti, ont rassemblé une quarantaine de personnes. Mais elles ont presque toutes dit leur stupéfaction d'avoir appris par la presse que le groupe PDC de la noble assemblée appartenait à une droite "élargie", dont les contours restent flous, mais dont les extrêmes - le MCG et l'UDC - n'apparaissent pas comme des partenaires fiables. L'UDC était contre la Constituante, comme l'AVIVO à gauche, et continue de l'être et de le manifester. Quant au MCGe, ses quatre élus sont des transfuges d'autres partis dont les décisions n'engagent certainement pas le duo Stauffer Poggia, les électrons libres de la politique genevoise.

Bref que les six constituants PDC se soient retrouvés dans cette majorité qui, d'un vote, d'un seul, a balayé l'égalité entre les hommes et les femmes [cliquer sur l'image tirée du rapport de la commission 1, page 10] et le droit au logement des principes fondamentaux de la future constitution genevoise n'a pas, mais alors pas du tout, été du goût des militants. Philippe Roch et Raymond Loretan ont essuyé le feu des critiques. Ils n'ont pas réussi a faire partager leur point de vue. Les autres sont restés cois.

Votre raisonnement est trop subtile. Vous avez fait preuve de naïveté. La population et nos électeurs ne vous comprennent pas, leur ont rétorqué en substance en salves répétées les très nombreux intervenants. Philippe Joye, très en verve, n'a pas été le dernier à fustiger une posture à 180 degrés du "geste humanitaire de Dominique Föllmi, qui a pris par la main une jeune enfant clandestine pour la conduire à l'école, une action dont Genève se souviendra éternellement et dont les constituants devraient s'inspirer". Carlo Lamprechet a demandé une rapide clarification à l'adresse des militants du PDC.

La gauche n'en demandait pas tant. Plus rompue aux arcanes de la communication combative qu'une droite prise, de son propre aveu, au dépourvu sur ce terrain, elle profite de son avantage.

Lire la suite

30/04/2010

Soli Pardo reprend du galon

Pardo_Soli.jpgL'ancien président de l'UDC genevoise à qui l'on doit le fameux encart sur la racaille d'Annemasse, l'automne dernier, reprend du galon. Le voici chef de groupe du groupe de son parti à la Constituante, annonce le blog Constituons l'avenir ensemble.

Soli Pardo succède à l'avocat Pierre Scherb. On suivra avec intérêt ses réflexions sur son blog Substratum où il publie ce jour une lettre à Eric Bertinat, à la veille de son dernier jour de travail en qualité de Secrétaire général de l'UDC-Genève. Elle est intitulée: Ce n'est qu'un au revoir...

Nul doute que ce passage de témoin annoncé comme conforme au usage des démocrates du centre augure de chaudes joutes lors des dix-neuf plénières que la Constituante s'apprête à entamer le 20 mai prochain. Le communiqué est sans ambiguïté à ce sujet: "Soli Pardo, nous en sommes convaincus, saura continuer sur la voie tracée par son prédécesseur et mener à bien l'action du groupe UDC au cours de la prochaine phase des travaux de la Constituante, laquelle s'annonce particulièrement intense." (JFM)

15:39 Publié dans Actualités, Partis, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pardo, scherb | |  Facebook

22/03/2010

Arnold Koller à Genève le 15 avril à l'invitation des constituants PDC

koller arnold.pngLes partis commencent à s'intéresser activement à la Constituante. C'est le signe que la noble assemblée, dont le démarrage a été douloureux, pourrait prendre des décisions politiques de grande portée pour l'avenir du canton:

  • la présidence permanente du canton dont on a débattu ces jours à la mode vaudoise ou à la sauce bâloise,
  • l'organisation des communes qui pourrait être servie à la mode neuchâteloise, bâloise ou glaronaise,
  • mais aussi les droits fondamentaux - il est question d'introduire le droit à la résistance et le droit d'hospitalité. Le premier ayant moins de portée pratique que le second, le droit d'hospitalité ne pourrait être mentionné que dans le préambule.
  • etc.

Certains au parti radical libéral commencent à s'agiter constatant que la droite ne dispose pas d'une majorité évidente parmi les 80 élus.

Ce lundi midi à l'Uni, ce sont les Associations de Genève qui s'intéressent à un sujet d'apparence technique mais qui pourrait avoir une grande portée si le principe du Cour constitutionnelle devait être retenue. Elle introduirait un contrôle du Parlement qui légifère aujourd'hui sans autres limites que celles du référendum et de l'initiative populaire.

Sur un mode moins opérationnel, le PDC invite, lui l'ancien président de la Confédération, Arnold Koller le 15 avril à 20h à la salle du Môle aux Pâquis.

Lire la suite

19/03/2010

Une Cour constitutionnelle à Genève? On en débat lundi

stop-minarets-suisse-udc.jpegLa récente adoption par le peuple suisse de l'initiative populaire interdisant la construction de minarets a relancé le débat sur le contrôle de constitutionnalité en Suisse: le parlement fédéral et le peuple ont-ils un pouvoir sans limite? Comment assurer le respect du droit supérieur (normes constitutionnelles, traités internationaux, en particulier les conventions internationales en matière de droits humains que la Suisse a ratifiées)? Des organes politiques comme les parlements sont-ils les mieux appropriés pour déterminer en dernière instance de la constitutionnalité du texte des initiatives populaires?

Des questions que posent les «Associations de Genève». Le plus petit groupe de la Constituante a décidé d'en débattre en public. Il invite les Genevois lundi 22 mars 2010 de 12h15 à 13h45 à une conférence suivie d'une discussion sur la thématique: "Une cour constitutionnelle à Genève? L'expérience de la cour vaudoise." Rendez-vous à Uni-Mail (40, bd du Pont d'Arve), salle 5220 (5e étage).

Lire la suite

15/02/2010

Chut! Les constituants travaillent

lièvre.jpgC'est une note publiée sur "Constituons l'avenir ensemble, le blog des élus UDC à l'Assemblée constituante genevoise" qui lève le lièvre ce matin. Pas un très gros lièvre, mais qui dit néanmoins combien nos constituants sont empruntés dès lors qu'il faut débattre en public de sujets qui fâchent.

"C’est une désagréable surprise que la coprésidence de l’Assemblée constituante a réservé aux Genevois, écrit l'UDC qui ne signe pas son blog. Nous lisons, sur le site internet de l’Assemblée constituante, un communiqué non daté mais signé par ses quatre coprésidents, informant le public de la planification des séances plénières pour l’année 2010." Or, constate l'UDC, "les séances plénières des 2 et 25 mars 2010, pourtant prévues de longue date, viennent d’être annulées."

Lire la suite

15:46 Publié dans Médias, Partis, Rapports des commissions, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : udc, planning | |  Facebook

01/02/2010

Le groupe UDC crée un blog: bienvenue!

udc logo suisse.gifLes constituants blogueurs actifs se comptent encore sur les doigts d'une main. Pourtant de très nombreux candidats et une bonne vingtaine de constituants ont ouvert un blog sur notre plate-forme http://blog.tdg.ch à l'occasion de l'élection de la nobre assemblée. On trouve la liste dans la colonne de droite (j'espère n'avoir oublié personne) et ci-dessous.

Ce matin, le groupe UDC a ouvert un blog collectif http://constituonslavenirensemble.blog.tdg.ch. Je lui souhaite la bienvenue et me réjouis d'y lire les contributions des huit élus de l'Union démocratique du centre, ainsi que d'en faire référence de temps en temps dans la Gazette de la Constituante (ouverte à tous) et dans la revue de presse quotidienne de la Tribune de Genève.

Lire la suite

12:44 Publié dans Contributions individuelles, Les constituants, Partis | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc, blog, scherb | |  Facebook

21/01/2010

L'UDC impose la réélection de la présidence

4 présidents élus le 2 février 09.pngmuller ludgwig bijoutier udc.jpgSoucieuse d'une élection démocratique qui l'honore ou manifestation d'un blocage qui la déshonore - chacun choisira - l'UDC, qui n'a manifesté que son opposition à la Constituante depuis le début du processus, n'en réclame pas moins de participer à sa présidence.

Alors que les autres dix partis avaient convenu de reconduire les quatre co-présidents, élus le 9 février 2009, qui ont plutôt bien fonctionné en 2009 pour une nouvelle année présente Ludwig Müller, un orfèvre et expert diamantaire et horloger, qu'on a cependant peu entendu durant l'année, sinon pour une proposition surprenante au terme de laquelle le consultant proposait d'acheter des morceaux de France voisine et de Terre Sainte (avec où sans la racaille qui la peuple?).

Les quatre co-présidents cèdent leur place à Jocelyne Haller le temps de l'élection. Une heure (de perdue) plus tard, les quatre co-présidents sortants sont réélus:

Thomas Büchi 66 voix, Jacques-Simon Eggly 54 voix, Marguerite Contat-Hickel 46 voix, Christiane Perregaux 44 voix. Ludwig Muller obtient 28 voix.

On regrettera que chaque groupe ait cru devoir répéter la même chose pour soutenir qui son candidat qui la co-présidence. L'occasion sans doute de lui rendre hommage. Ce qu'elle n'a pas volé.

Le bureau a été élu sans contestation.

JFM

PS: pour les accros de Twitter, consultez les gazouillis de Louise Kasser des Verts et de Pierre Gauthier de l'AVIVO.

15:15 Publié dans Partis, Règlement, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 21 janvier 2009, udc, coprésidence | |  Facebook

14/07/2009

Révocation des magistrats: l'échec des communistes genevois, c'est aussi l'échec d'un MCG

communistes logo.jpgVolontiers rouspéteurs et rebelles à l'autorité, les Genevois n'ont pas saisi la perche que leur tentaient Les Communistes de pouvoir destituer un magistrat par un vote révocatoire. L'initiative populaire lancée le 25 mai dernier a échoué. Les militants n'ont récolté que six mille signatures. Impossible d'ici le 31 juillet, sans une mobilisation dont ils n'ont pas les ressources, de passer le cap des 10'000 signatures nécessaires.

Cet échec est aussi un coup dur pour le constituant MCG Patrick-Etienne Dimier qui rêve d'introduire une procédure d'impeachment démocratioque dans la nouvelle constitution genevoise.

Lire la suite

29/04/2009

Les socialistes, le 1er Mai et la Constituante

"Le 1er Mai n'est-il pas le moment rêvé pour réaffirmer les droits des travailleurs?"  Fort de ce constat, le président du parti socialiste genevois René Longet a annoncé en début d'après-midi, rue des Voisins, le lancement vendredi de la première proposition collective à l'adresse de la Constituante.

Le texte, qui doit recueillir 500 signatures au minimum pour être officiellement pris en compte, revendique l'inscription formelle dans la future constitution de 2012 des libertés et des droits syndicaux "qui sont totalement absents de la constitution genevoise actuelle et sont bafoués par certaines entreprises genevoises, comme le montre le récent licenciement de la déléguée syndicale Marisa Pralong par Manor".

Tout en reconnaissant que dans la pratique le dialogue social était effective à Genève - "mais il s'agit de l'étendre à tous les secteurs" - Jean-Pierre Thorel du syndicat Unia a dénoncé une dégradation des conditions de travail et des violations des droits des travailleurs chez Givaudan, chez Frank Muller ainsi que chez un charcutier de Meyrin.

Le parti socialiste ne s'est guère préoccupé de savoir si les autres composantes de la gauche suivraient son action. "On voit mal qu'elles refusent de s'associer à cet acte de démocratie participative," a déclaré Véronique Pürro. La candidate socialiste au Conseil d'Etat profite pour accuser Mark Muller de démanteler les services chargés de surveiller les relations du travail et les chantiers.

Lire la suite

15:33 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Partis | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

28/04/2009

Constituants: ne soyez pas des carpes!

cour les six juges.pngLes constituants travaillent. Les cinq commissions se réunissent à un rythme hebdomadaire, le mardi et le jeudi de 16 heures à 19 heures. Cependant toutes les structures de l'assemblée, chargée d'ici 2012 de réécrire les règles du vivre ensemble des 453'000 habitants de Genève, ne sont pas encore en place. Ce ne sera le cas que le 28 mai, date de la prochaine séance plénière. Toute la communication repose pour l'heure encore sur les épaules des quatre coprésidents.

Dans le silence qui accompagne donc les premiers pas de la Constituante, les partis, qui eux sont en campagne électorale pour l'élection du Grand Conseil et du Conseil d'Etat de cet automne, font flèche de tout bois.

L'UDC par le blog de son secrétaire général annonce ce matin le dépôt d'un projet de loi constitutionnel pour soumettre l'assemblée constitutionnelle au contrôle de la Cour des comptes (photos, pour les identités cliquez ici). Si les députés adoptent ce projet, les Genevois devront donc voter sur la Constituante. De quoi ajouter encore aux troubles politiques. D'autres groupes songent à ouvrir la possibilité de voter sur des projets concurrents à l'issue des travaux de la Constituante. Ce qui imposerait aussi une modification constitutionnelle.

Lire la suite

18/03/2009

Constituante: brouillard ou travail assidu?

Solipardo.jpggardiol Maurice.pngDeux avis contrastés publiés ce matin à propos de la Constituante.

Marri de n'avoir pas encore reçu de convocation officielle pour l'assemblée du 26 mars, le constituant Soli Pardo, par ailleurs président de l'UDC (photo de gauche), dénonce "la décontraction, pour ne pas dire de l'amateurisme, déployé par la Présidence et le Bureau de la constituante, coupables d'avoir organisé une journée "remue-méninges" totalement inutile, dans un cadre fastueux, avec un splendide buffet thaïlandais en plein terroir genevois et une "animation" digne d'une fête pour enfants.."

Tout autre son de cloche sous la plume du constituant Maurice Gardiol, élu sur la liste Socialiste et pluraliste, qui convoque les Genevois à faire valoir leur droit de pétition pour nourrir l'assemblée de leurs voeux et doléances.

Lire la suite

15:51 Publié dans Actualités, Débats publics, Humeur, Partis | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/10/2008

La Constitution radicale ne décoiffe pas tant que ça

affiche radicale sans texte.pngL'avant-projet de Constitution du duo radical Adler-Böhler comprend 147 articles [lire aussi ici]. C'est moins que les  182 articles de la Constitution actuelle. En revanche, il y a plus d'alinéas dans leur projet que dans le texte actuel. Où se situe la limite? Y'en a-t-il une? On sait que la droite plaide pour une Constitution légère résumée aux droits de l'homme et aux principes d'organisation de l'Etat et de ses trois pouvoirs. Quand la gauche opte plutôt pour un texte qui liste les grandes politiques de l'Etat. La Constitution américaine tient en quelques articles et des milliers d'amendements [NB: dans un commentaire rectificatif pertinent qu'on lira ci-dessous, Soli Pardo précise que la Constitution américaine contient 7 articles et 27 amendements et une foultitude de décisions de la Cour suprême].

Ce qui est enjeu c'est la hiérarchie des lois. L'idéal serait en effet que la Constitution s'en tienne aux grands principes, que les lois définissent les politiques et leur financement et que les règlements et les contrats de prestations détaillent les manières de faire les mesures d'atteinte des résultats, etc. L'avant-projet radical n'est pas un modèle sur ce plan. Les deux auteurs en conviennent volontiers. Leur texte est un défi qui a le mérite d'exister et de donner du grain à moudre aux autres partis.

Lire la suite

13/10/2008

Une proposition pour impliquer les 15-23 ans de la région

jeunes_manchots_empereurs.jpgAllez, il faut s'y mettre: ouvrir l'enveloppe du Service des votations et élections, mettre de côté la carte d'électeur et l'enveloppe de retour; et attaquer le vif du sujet: dix-huit listes, 527 candidats: comment choisir!? A ce petit jeu de la concurrence politique, les partis traditionnels ont bien des chances de tirer leur épingle du jeu, mieux que les listes associatives créées pour l'occasion moins connues et moins fortunées. Certes celle-ci peuvent compter sur des centaines, voire des milliers de cotisants et sympathisants. Mais d'ordinaire ces citoyens choisissent un parti. Pourquoi lui être infidèle pour la Constituante?

Les gazettes, les radios et Léman Bleu ont présenté quelques candidats. Mais le choix des journalistes relève plus souvent d'un choix d'angle que d'un choix de pertinence. Et puis, tous les candidats ne méritent-ils pas d'être élus? Cette difficulté de choisir doublée d'enjeux, qui, quoique importants, restent éloignés du quotidien des gens, est certainement à l'origine de la désaffection annoncée des électeurs. Ainsi le Matin dimanche a-t-il mis l'accent sur les bêtes politiques à venir. La Tribune nous offre ce matin quatre portraits de forts en thème. Les blogs sont plus divers.

Ci-dessous, on lira les credos de quelques candidats. Deux jeunes Verts proposent de créer à Genève une commission consultative de suivi composée d'une vingtaine de jeunes de 15 à 23 ans

Lire la suite

14:44 Publié dans Actualités, Associations, Candidatures, Partis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook