21/01/2010

L'UDC impose la réélection de la présidence

4 présidents élus le 2 février 09.pngmuller ludgwig bijoutier udc.jpgSoucieuse d'une élection démocratique qui l'honore ou manifestation d'un blocage qui la déshonore - chacun choisira - l'UDC, qui n'a manifesté que son opposition à la Constituante depuis le début du processus, n'en réclame pas moins de participer à sa présidence.

Alors que les autres dix partis avaient convenu de reconduire les quatre co-présidents, élus le 9 février 2009, qui ont plutôt bien fonctionné en 2009 pour une nouvelle année présente Ludwig Müller, un orfèvre et expert diamantaire et horloger, qu'on a cependant peu entendu durant l'année, sinon pour une proposition surprenante au terme de laquelle le consultant proposait d'acheter des morceaux de France voisine et de Terre Sainte (avec où sans la racaille qui la peuple?).

Les quatre co-présidents cèdent leur place à Jocelyne Haller le temps de l'élection. Une heure (de perdue) plus tard, les quatre co-présidents sortants sont réélus:

Thomas Büchi 66 voix, Jacques-Simon Eggly 54 voix, Marguerite Contat-Hickel 46 voix, Christiane Perregaux 44 voix. Ludwig Muller obtient 28 voix.

On regrettera que chaque groupe ait cru devoir répéter la même chose pour soutenir qui son candidat qui la co-présidence. L'occasion sans doute de lui rendre hommage. Ce qu'elle n'a pas volé.

Le bureau a été élu sans contestation.

JFM

PS: pour les accros de Twitter, consultez les gazouillis de Louise Kasser des Verts et de Pierre Gauthier de l'AVIVO.

15:15 Publié dans Partis, Règlement, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 21 janvier 2009, udc, coprésidence | |  Facebook