01/07/2010

La parité hommes femmes n'est pas pour 2012

thèse parité.jpgthèse 203.1 parité votes.jpg14h30. La Constituante s'engage dans le débat sur la parité hommes femmes. La commission 2 et la commission 3, dont les rapporteurs sont deux verts, Florian Irminger d'une part et Louise Kasser d'autre part, sont majoritairement contre l'inscription dans la consitution d'une règle imposant que les autorités politiques comptent autant d'hommes que de femmes.

Une proposition originale consistant diviser les assemblées en deux parties, une féminine, une masculine permettait d'obtenir la parité automatiquement sans passer par les quotas. Le corps électoral devrait élire 50 femmes et 50 hommes, chaque parti présentant une liste féminine et une liste masculine.

Au terme du débat sur le coup de 15h45, la parité hommes femmes est balayée. La thèse réduite à une phrase proposée par la PDC Béatrice Gisiger est adoptée par 43 oui la «droite élargie» contre un non (Olivier Perroux) et 30 abstentions la gauche et quelques UDC (Pardo et Scherb).

"L'Etat promeut une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des autorités".

Le résultat détaillé des votes est affiché dans la vignette de gauche. Cliquez pour l'agrandir. Sur le net, Charly Schwarz publie une note: Mieux que la « parité », la Déclaration universelle sur la Démocratie ! Cyril Mizrahi déplore pour sa part: Le PDC s'oppose une nouvelle fois à l'égalité entre femmes et hommes! Quant à Maurice Gardiol, il publie son intervention sur son blog Résistance et ouverture: Pour une parité démocratique

Lire la suite

24/06/2010

Pas de parité dans l'équipe de football de la Constituante

contat-hickel iunker.jpgMarguerite Contat-Hickel présidera ce jeudi de 14h à 23h sa dernière séance plénière publique dans le cadre de sa coprésidence de la Constituante. L'élue verte conteste sur son blog, trop épisodique malheureusement, le point de vue que j'ai développé dans un précédent billet, qualifiant la démission de Philippe Roch de préoccupante. Les onze démissions enregristrées ne sont pas un problème pour la constituante des Pâquis qui compare la situation genevoise à celle de la Constituante vaudoise.

C’est Jacques-Simon Eggly qui reprendra le gouvernail du navire du 1er juillet au 31 décembre. L’ancien journaliste et conseiller national libéral, qui n'a pas de blog, aura donc la responsabilité d’organiser la consultation publique prévue à la fin de l’année sur les 741 thèses actuellement soumises au débat.

Lire la suite