La Gazette de la Constituante de Genève sur ww.tdg.ch - Page 9

  • « La police peut-elle promouvoir la paix ? Et si oui, de quelle façon?»

    police geneve intervention.pngCertains voudraient désarmer la police. D'autres, au contraire, l'armer de taser, car la dissuasion est facteur de paix: qui vis pacem para bellum. Qu'en est-il de la police genevoise. Qu'en est-il de la Constitution genevoise? La Journée mondiale de la paix est l'occasion rêvée d'en débattre. C'est ce soir au Cercle de l'Espérance, à l'initiative de l'association Graines de paix.

    Le sujet sera animé par deux constituants: un MCG Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, et un Vert, Florian Irminger. Ils se demanderont comment la constitution peut améliorer le rôle et le sort de la police et diminuer la violence liée à sa fonction. Ils en parleront avec Frédéric Maillard, économiste, enseignant à l’École d’études sociales et pédagogiques à Lausanne, responsable des analyses de pratique à la Police. Le débat sera modéré par Laurence Bézaguet, journaliste, Tribune de Genève.

    Trois autres débats sont au menu de la soirée qui démarre à 18h30. Gargantuesque, jugez-en!

    Lire la suite

  • Neuf constituants pour la paix à l'Espérance

    colombe.gifIls sont sans doute tous d'accord, les 80 constituants genevois, pour déclarer la paix comme une valeur cardinale de la vie en société. La paix, plus que le développement durable ou que le principe de précaution, fait partie de ces principes incontestés. Cependant neuf constituants le diront publiquement ce lundi soir à 18h30 au bien nommé Cercle de l'Espérance, des Eaux-Vives, à l'invitation de l'association Graines de paix et dans le cadre de la Journée mondiale de la Paix.

    La manifestation publique s'articulera autour de quatre débats, auxquels participeront les constituants suivants:

    Christiane Perregaux, qui présidera le lendemain mardi, de 14h à 23 heures, sa première session plénière, Maurice Gardiol, Président de la Commission 1, Carine Bachmann, Présidente de la Commission 4, Michel Hottelier, professeur de droit constitutionnel, Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, Florian Irminger, responsable du bureau genevois d’une ONG internationale, Raymond Loretan, ancien ambassadeur, Yves Lador, président de la Fédération Associative Genevoise (FAGE) et Patrick Dimier, avocat, docteur en sciences politiques et éthique politique. On relèvera l'absence de représentants des partis libéraux, radicaux, AVIVO, SolidaritéS et GE Avance.

    Lire la suite

  • Les quatre images de la Constituante

    logo constituante.pngLa constituante met le turbo. La semaine dernière, sa commission 4 inaugurait la forme de l'audition-débat à Thônex, une première doublement historique. En effet, les invités de l'Assemblée étaient le président de la région de Nyon et deux maires voisins, ceux d'Annemasse et de Ferney-Voltaire; deux villes immédiatement limitrophes de Genève, qui auraient pu devenir genevoises en 1814, si les protestants genevois n'avaient pas craint alors d'accueillir trop de catholiques au sein du nouveau canton suisse. Mais cela appartient à l'histoire. On ne déplace plus les frontières aujourd'hui comme au temps du Congrès de Vienne.

    Ce jour, le secrétariat de la noble assemblée, qui, rappelons-le, a jusqu'en 2012 pour refondre complètement la charte fondamentale du Canton et République de Genève, diffuse l'ordre du jour de la prochaine session plénière du 22 septembre. Deux gros dossiers seront débattus:

    Mais l'essentiel du message tient comme disait McLuhan dans le media lui-même: le site internet de la constituante est en ligne. il affiche quatre images qui sans doute reflètent la Genève d'aujourd'hui. Rendez-vous donc à cette adresse www.ge.ch/constituante!

    Lire la suite

  • La pépite démocratie est dans la gangue des conventions (à propos du premier débat public de la Constituante)

    DSC02487.JPGQui a peur de la démocratie? Drôle de question me direz-vous.  Pourtant elle a été sans cesse en filigrane de la première audience-débat publique d'une commission de la Constituante. La commission 4 a invité hier soir à Thônex deux maires français (Christian Dupessey, divers gauche, maire d'Annemasse et François Meylan, écologiste, maire de Ferney-Voltaire), le président de Regionyon et syndic de Copet (Pierre André Romanens, radical) et l'ancien conseiller d'Etat libéral Claude Haegi, aujourd'hui président de la FEDRE.

    Qui a peur de la démocratie? Pas les constituants en tout cas. Au contraire, ils en voudraient davantage pour améliorer la gouvernance de la région. Ils ont élaboré déjà plusieurs thèses à ce sujet, que leur présidente, l'experte Carine Bachmann (personne ne soupçonne de n'être pas francophone ;-)... ), a longuement détaillées avec son délicieux accent alémanique.

    Les peureux de la démocratie -  le terme est peut-être un peu fort -  étaient les quatre invités qui on tardé à dire si oui ou non ils sont favorables à une "institution permanante et renouvelable" (prudent et soucieux de ne froisser personne, les constituants n'utilisent pas le mot "élue") pour gouverner la région dans "'objectif du développement durable et équitable dans le respect du droit international en vigueur" (cette dernière réserve permettant de ménager la susceptibilité des Etats nations qui nous gouvernent).

    Sur le débat d'hier soir, on lira avec intérêt le long commentaire que publie le constituant Pierre Kunz sur son blog "Je la connais la musique!" celui de la co-présidente de l'assemblée sur Le blog de Marguerite Contat-Hickel, celui encore du constituant Maurice Gardiol sur son blog Résistance et ouverture où ont été posté deux commentaires intéressants.

    Lire la suite

  • Qui sont les quatre auditionnés du premier débat public d'une commission de la Constituante?

    eurodistrict gltc espaces-transfrontaliers.png«Genève, centre de la région : un atout?" Une question quelque peu existentielle pour une première historique, celle de l'audition publique de quatre personnalités de la région franco-valdo-genevoise par la commission 4 de la Constituante chargée précisément de défricher les enjeux des relations régionales.

    L'ancien conseiller d'Etat Haegi, les maires d'Annemasse Christian Dupessey et de Ferney-Voltaire François Meylan et le président du Conseil régional du District de Nyon Pierre-André Romanens s'exprimeront donc ce mardi soir à 20h à la salle communale de Thônex autour de ces trois axes:

    La « centralité » de Genève au regard de votre expérience quotidienne de l’agglomération franco-valdo-genevoise.

    Les améliorations que vous proposeriez d’apporter aux formes de collaboration actuelle (une institution régionale ? autre chose?) et

    Les moyens à inventer pour que les habitants s’approprient la région transfrontalière.

    Les auditionnés ont une riche expérience en matière de gouvernance régionale et des solutions à proposer comme les GLCT dont on trouvera la genèse et les ambitions notamment sur le site www.espaces-transfrontaliers.org (cliquer sur l'image pour l'agrandir) et un exemple concret concernant la mobilité franco-valdo-genevoise ici. Jugez-en et affûtez vos questions!

    Lire la suite

  • Ludwig Muller veut acheter des morceaux de France et de Vaud

    muller ludwig.jpg"L'inviolabilité des frontières est garantie. L'influence et le pouvoir politique des Genevois s'arrêtent à la frontière. Mais, à une époque lointaine, où les choses étaient moins figées, il y avait trois possibilités de changer les limites territoriales: la guerre, les mariages entre familles régnantes et le rachat de territoire."

    Excluant les deux premières possibilités, le constituant UDC Ludwig Muller a proposé à ses collègues de la Commission 4 "de réfléchir à cette troisième possibilité.  Non pas pour changer le tracé de la frontière, rassure-t-il, laquelle est définitive et inviolable, mais en vue d'asseoir l'influence de Genève au-delà de cette limite, somme toute artificielle." Nous avons reçu sa motion que tout un chacun peut désormais lire ici.

    Lire la suite

  • Nuclaire et assemblée régionale au menu de la rentrée

    La Constituante prépare sa rentrée. Les 80 élus espèrent faire la Une des journaux le mardi 22 septembre, date à laquelle se réunira leur première assemblée plénière de l'automme en la salle du Grand Conseil et du Conseil municipal de Genève sous la présidence de la socialiste Christiane Perregaux. Les autres sessions sont programmées les 15 octobre, 17 novembre et 10 décembre.

    La séance du 22 septembre devrait être largement consacrée à la discussion d’un premier gros rapport préparé par le Vert Jérôme Savary pour la Commission 5 sur les tâches de l’Etat. On devrait notamment y retrouver la question très controversée du maintien ou non de l’interdiction de l’énergie nucléaire dans la Constitution genevoise, domaine qui est réservé à la Confédération selon l'article 90 de la Constitution fédérale.

    Le débat promet d'être chaud, même si, selon nos informations, il ne devrait pas encore se clore par un vote formel. Il s'agira à la fois de rendre publics les travaux de la Commission et de sentir le pouls de l'assemblée sur quelques sujets délicats.

    MEYLAN dupessey romanens haegi.jpgMardi prochain 8 septembre, c’est la Commission 4 qui innovera, en organisant à 20 heures, à la salle communale de Thônex, une première audition-débat publique sur la question d’une future assemblée régionale. Les 15 commissaires entendront successivement le point de vue de quatre personnalités genevoises au sens régional du terme: le maire de Ferney-Voltaire François Meylan, le maire d'Annemasse Christian Dupessey, Pierre-André Romanens, syndic de Coppet, président du Conseil régional du district de Nyon, l'ancien conseiller d'Etat responsable des communes Claude Haegi.

    Le public est attendu nombreux pour ces deux échéances de rentrée.

    JFM

     

  • Souveraineté alimentaire: plan Wahlen pas mort

    ge terre avenir.jpgA la veille d'une manifestation monstre des paysans suisses, samedi à Sempach, mille deux cent sept Genevois demandent à la Constituante d'inscrire le principe de la souveraineté alimentaire dans la nouvelle constitution genevoise. La pétition lancée ce printemps par Uniterre Genève en écho à l'initiative fédérale sur le même sujet vise non pas à assurer l'auto-approvisionnement du canton, ni même de la région, mais à obliger les autorités cantonales et communales à conserver voire à récupérer les clés de la politiques agricoles locales.

    Si la souveraineté alimentaire était ancrée dans la constitution genevoise, convient Valentine Hemmeler, secrétaire centrale d'Uniterre, le Conseil d'Etat genevois devrait s'opposer au principe du cassis de Dijon (la Suisse importe des produits alimentaires d'Europe sans autres mesures sanitaires ou d'indication de provenance par exemple que celles que prescrit l'Union européenne).

    Genève devrait s'opposer à l'accord de libre échange agricole (ALEA), que Doris Leuthard négocie avec Bruxelles. Car une fois ces deux dispositions adoptées, disent leurs opposants, il en sera fini pour la Suisse d'adopter des mesures conservatoires favorables aux petits paysans ou aux modes de culture alternatifs. Seul le marché dictera sa loi dans l'agriculture comme ailleurs.

    Lire la suite

  • La place de la paix dans la Constituation genevoise

    paix 21 sept 09.jpgIl utilisait d'ordinaire son blog Consom'acteur, le constituant Alfred Manuel utilise FaceBook pour inviter ses amis à une manifestation citoyenne le 21 septembre à 18 heures, au Théâtre du Centre de l'Espérance, sur le thème "La place de la paix dans la Constitution genevoise.  ça tombe bien, le 21 septembre, c'est la Journée internationale de la Paix.

    Les organisateurs, Graines de Paix (et  ici) et l'APRED au nom du Collectif paix et non-violence, avec le soutien du pôle paix de la FAGE (Fédération associative genevoise), proposent quatre débats sur la nouvelle Constitution genevoise avec des constituants et des spécialistes sur les thèmes suivants:

    - Faire de la Paix un droit humain
    - Le rôle de la police pour la promotion de la paix
    - Les responsabilités de la Genève internationale
    - La place de la paix dans l’éducation

    Lire la suite

  • Que fait la Constituante? (suite) A lire un rapport confidentiel de la commission no 4

    brain-storming.jpgBien que toujours embourbée dans ses problèmes d'intendance, la Constituante s'est mise au vert. Rien ne bouge donc au 2 , Henri Fazy, sauf que plusieurs constituants bossent sérieusement à domicile pour préparer la rentrée. Pas évident le boulot de constituant. Même ingrat jusqu'à présent. Coincés qu'ils sont entre le secret des commissions que leur impose la règle constitutionnelle actuelle, le harcèlement assez mesquin du Grand Conseil, le dédain du Conseil d'Etat, les ricanements des fonctionnaires et le "on verra bien ce que verra" des municipalistes (à défaut de pouvoir utiliser communards et communistes qui ont d'autres sens), les 80 constituants méritent notre indulgence et notre respect.

    Donc le "rien ne bouge" ne signifie pas que leurs méininges soient en vacances. Une audition-débat public est annoncée pour le début septembre par la commission no 4 "organisation territoriale et relations extérieures". La commission no 2 " Droits politiques) a publié un rapport d'étape. Le silence radio sur le bilan du premier semestre des trois autres commissions 1 "Droits fondamentaux", 4 "Organisation territoriale et relations extérieures" et 5 Rôle, tâches de l'Etat et finances" commence lentement à être rompu.

    Il y a quelques jours, j'ai reçu un document bien intéressant. Il s'agit d'un résumé des PV de la commission 3 chargées des institutions. Je vous le livre brut de coffrage. Histoire que les lecteurs de la Gazette que je salue au passage dispose d'un os à ronger durant cet été et puissent au fil des prochains temps alimenter ce blog de leurs commentaires.

    Lire la suite

  • La Constituante rajeunit un peu

    hirsch Laurent constituant succède à Fatio juillet 09.jpg Dis Papa, c’est quoi la Constituante ?

    C’est l’assemblée qui aura pour mission d’écrire une nouvelle Constitution pour Genève.

    Et la Constitution Papa, c’est quoi en fait ?

    C’est la loi fondamentale, qui fixe les règles les plus importantes du fonctionnement du canton de Genève, par exemple que le gouvernement est constitué de 7 personnes élues par le peuple tous les 4 ans à la majorité simple

    - ...

    Sur son blog abandonné depuis le 3 octobre 2008 (mais qu'on espère bientôt ranimé), il n'a écrit qu'un billet, mais un billet qui deviendra célèbre, car Laurent Hirsch, 47 ans, avocat, marié, 3 enfants, selon la bio "un peuplus perso" qu'il publie sur son site internet du parti libéral, succède à Olivier Fatio qui vient de démissionner de la Constituante.

    Le professeur de théologie à la retraite de l'université a fait valoir un emploi du temps surchargé pour expliquer un parcours au sein de l'Assemblée qui n'aura duré que huit mois. C'est le troisième libéral à jeter l'éponge pour la même raison après l'entrepreneur pâtissier Gilles Desplanches et la journaliste productrice TV Béatrice Barton. Un quatrième libéral serait sur le point de quitter le navire, mais René Koechlin, chef du groupe libéral, ne confirme pas ce matin la nouvelle.

    A noter encore que Laurent Hirsch préfigure le prochain mariage de raison entre les radicaux et les libéraux genevois déjà fort consommé au plan fédéral comme on sait, puisque sa fille Nadège (et ) a été candidate au Grand Conseil il y a quatre et l'an dernier à la Constituante sur la liste radicale. Elle également membre d'écologie libérale.

    Lire la suite

  • "Enfermons les constituants durant 100 jours!"

    pierre_weiss.gifPierre Weiss a une dent contre la Constituante. Une dent en or qu'il a durcie lors d'un récent voyage dans le Montana, 41e Etat des Etats Unis d'Amérique, dont la ville Helena, perdue dans les Rocheuses à deux pas du Canada, abrita à la fin du XIXe siècle la plus forte concentration de millionnaires du monde. Une ville qui rédigea sa constitution en 100 jours.

    "A Genève, comparaison n’étant pas raison, écrit le député de Soral, les 80 constituants élus l’an passé ont encore trois ans pour réussir à rédiger leur devoir. (...) Constituant pendant quatre ans, cela exige temps et attention. C’est même un métier qui ne s’improvise pas. Le nombre de démissions en témoigne malheureusement déjà.

    Peut-être eût-il fallu, pour les éviter, enfermer les constituants genevois dans la salle du Grand Conseil pendant cent jours, comme à Helena ? Pour sûr, l’attrait du Lac, du chalet dans les Alpes ou de la résidence en Provence n’aurait pas manqué d’accélérer les travaux… Et de diminuer le coût de l’exercice.

    On lira l'intégralité de l'éditorial paru ce jour dans Entreprise romande l'hebdomadaire des patrons genevois dans son blog à l'adresse http://pierreweiss.blog.tdg.ch.

    Question: les six constituants élus sur la liste [ge]'avance des milieux économiques genevois vont-ils démissionner en bloc?

    JFM

  • Le CEVA et la Constituante

    calame boris détail de la photo calame contat genecand.jpgBoris Calame est un constituant actif sur son blog Associatif et durable et je m'en félicite, espérant chaque matin découvrir les réflexions de nos 80 sages ou du moins de ceux qui ont tâté du blog et dont on trouvera les noms dans la colonne de droite.

    Membre du bureau de l'Assemblée Constituante genevoise et de la Commission thématique n° 5 "Rôle, tâches de l’Etat et finances", Coordinateur du Cercle développement durable, élu sur la liste des Associations de Genève, Boris Calame livre ce matin une belle déclaration démocratique à propos du référendum contre le CEVA. Et une défense convenue du CEVA par la même occasion.

    Sur le premier point on aurait aimé savoir si le Vice-président de la Coordination transports et déplacements est

    • pour ou contre l'augmentation des signatures pour le dépôt d'un référendum, ce que la logique arithmético-démographique commande,
    • pour ou contre la collecte par internet des signatures, ce que la logique du vote par internet commande,
    • pour ou contre le référendum financier obligatoire, au-delà d'une certaine somme (50 millions par exemple)...

    Lire la suite

  • Florian Irminger publie ses indemnités de constituant

    irminger floria.jpgPrenant exemple sur la plus jeune députée au Bundestag, le constituant vert Florian Irminger a publié peu avant midi le détail de ses indemnités d'élu de l'Assemblée constituante de novembre 2008 à fin mai 2009. Total: 3249 francs et 50 centimes dont 177,50 francs de cotisations sociales à déduire.

    Le groupe des Verts a reçu pour l'activité de son élu la somme de 1600 francs que l'on peut sans doute multiplier par dix - le nombre de ses élus - pour connaître l'indemnité du parti. Une transparence qui n'engage que lui, précise-t-il dans son communiqué.

    La publication va-t-elle inciter tous les élus du canton, constituants, députés au Grand Conseil et conseillers municipaux à publier leurs indemnités? Et dans la foulée les membres des commissions et des conseils d'administration aussi?

    Voilà qui ne va pas manquer de susciter quelques surprises dans la République et alimenter des feux de bouche allumés par les députés de la commission des finances lorsqu'ils ont contesté récemment le budget de la Constituante (voir ici, et là). D'ici à instaurer l'indemnité au mérite et les retenue d'indemnité en cas d'absences non justifiées, la République n'a pas fini d'établir des décomptes.

    Notez qu'il n'y a rien de nouveau sous l'horloge du Molard. Calvin déjà , rappelle le spectacle Calvin en flammes, se plaignait qu'elle ne fût pas réparée dans l'heure, l'incertitude quant au début du culte redonnant au hasard un peu trop d'emprise à son goût dans la cité de Dieu.

    Lire la suite

  • Révocation des magistrats: l'échec des communistes genevois, c'est aussi l'échec d'un MCG

    communistes logo.jpgVolontiers rouspéteurs et rebelles à l'autorité, les Genevois n'ont pas saisi la perche que leur tentaient Les Communistes de pouvoir destituer un magistrat par un vote révocatoire. L'initiative populaire lancée le 25 mai dernier a échoué. Les militants n'ont récolté que six mille signatures. Impossible d'ici le 31 juillet, sans une mobilisation dont ils n'ont pas les ressources, de passer le cap des 10'000 signatures nécessaires.

    Cet échec est aussi un coup dur pour le constituant MCG Patrick-Etienne Dimier qui rêve d'introduire une procédure d'impeachment démocratioque dans la nouvelle constitution genevoise.

    Lire la suite

  • L'UDC Pagan surprend son monde

    pagan_jacques.jpg"Genève serait-elle prête et les Genevois disposés à élire une personne de moins de 18 de nationalité étrangère au gouvernement de la République?" Telle est la question qui a occupé l'essentiel des travaux de la Commission des droits poliques (CDP) depuis avril 2009. Jacques Pagan publie ce matin un long communiqué sur les travaux de la commission qu'il préside. Laquelle s'est mise en vacances, comme les quatre autres sans doute, jusqu'au 29 août. Espérons que les quatre autres présidents ne partiront pas sous les cocotiers sans publier leur note de synthèse.

    C'est une heureuse surprise que ce communiqué de presse, d'autant que le rapport oral du constituant UDC lors de la dernière session plénioère de l'assemblée avait été un morceau d'anthologie de langue de bois parlementaire, au prétexte que les députés genevois avaient bailloné les constituants en instaurant le terrible article décrétant la non publicité des travaux en commission.

    L'avocat Pagan et ses porte-plume ne dévoilent rien d'essentiel des débats de la commission 2. Mais ils informent tout de même les Genevois des deux thèmes qui ont occupé les 15 commissaires depuis le mois d'avril. "La vivacité des échanges traduit la passion que ce thème soulève et les réserves de part et d’autre montrent que dans ce domaine, la Commission n’a pas d’idées arrêtées ou certaines, écrit le duo Dimier Irminger. Les Commissaires auront donc, dès la rentrée de septembre 2009, à coeur d’auditionner différents experts et associations. Ces auditions permettront à la Commission de continuer ses travaux pour pouvoir proposer différentes thèses à l’Assemblée plénière."

    L'actualité sera donc chaude cet automne, d'autant que le canton de Berne votera sur le droit de vote à 16 ans. Cela dit on s'étonnera que la CDP n'ait abordé que deux sujets. A-t-elle dressé l'inventaire des réformes qu'elle entend proposer?

    Lire la suite

  • Quelle protection des consommateurs dans la Constitution genevoise?

    manuel _Alfred_Associations_de_Geneve.jpgLa section genevoise de la FRC propose à l'Assemblée consitutante d'inscrire la protection des consommateurs dans la future constitution, annonce le constituant Alfred Manuel dans son blog Consom'acteurs. Il suffit de 500 signatures pour obliger la Constituante à entrer en matière.

    "Dans notre société complexe, l'acte de consommer, malgré son apparente banalité, n'est pas sans risque ni conséquence." Inombrables sont "les enjeux et les répercussions de la consommation sur les plans économiques, environnementaux, juridiques, éthiques ainsi que sur la sécurité et la santé des consommateurs si l'on pense notamment à l'impact de la crise économique sur le pouvoir d'achat et sur l'emploi, à l'impact des stratégies de production et de distribution sur l'environnement ou encore à l'impact des nouvelles technologies sur les échanges de biens et de service entre entreprises et individus. L'Etat a donc une importante place plurielle à assumer", estiment les pétitionnaires.

    Question: la constitution genevoise peut-elle sérieusement infléchir une politique qui est largement décidée à Berne, à Bruxelles et à l'OMC? (JFM)

    Lire la suite

  • Un constituant relativise le principe du développement durable

    genecand benoît ge-avance.jpgLe constituant Benoît Genecand, par ailleurs fraîchement élu président de la Chambre genevoise immobilière, relativise le principe de développement durable. le développement durable est le premier principe à avoir été adopté par l’Assemblée constituante. Mieux les Constituants ont décidé de passer toutes leurs propositions, de l'allongement de la législature à 5 ans, au salaire minimum, de l'interdiction de l'énergie nucléaire à l'intégration des étrangers, tout ce qui figurera dans la nouvelle Constitution qui sera soumise au vote des Genevoise en 2012 sera passer au crible du développement durable.

    Dans l’édito qu’il publie dans Immoscope de juin, Benoît Genecand, qui préside la commission thématique 5 Rôle, tâches et de l'Etat et finances, confronte le développement durable, «fils naturel de l’économie de marché», aux problèmes de nos emplois aujourd’hui mis en danger par la décroissance conjoncturelle et de la dette que nous constituons pour relancer la machine et que nous allons léguer à nos enfants. A lire et à commenter ci-dessous en cliquant sur commentaires. JFM

    Lire la suite

  • La souveraineté alimentaire dans la Constitution?

    genève opage.jpg

    Les paysans genevois font cause commune avec le syndicat Uniterre et Via campesina et réclament l'inscription de la souveraineté alimentaire dans la Constitution genevoise. La souveraineté alimentaire est avec le développement durable et le principe de précaution la (sainte) trinité de la pensée écologique. Elle désigne le DROIT - c'est Uniterre qui met les capitales, et non le devoir serais-je tenté d'ajouter - d’une population, d’une région ou d’un pays à définir leur politique agricole et alimentaire, sans dumping de prix vis-à-vis de pays tiers. Il suffit de recueillir 500 signatures pour que l'Assemblée constituante soit tenu de traiter cette pétition. Uniterre propose également d'introduire un article 104 bis dans la Constitution fédérale.

    A noter que AgriGenève soutient également la pétition du constituant Michel Chevrolet pour construire 14'000 logements à La Praille Acacias Vernets. Les paysans ont en effet de quoi s'inquiéter de l'emprise sur la zone agricole prévue par le projet d'agglomération franco-valdo-genevois. On parle je crois de 800 hectares, soit près de 8% de la surface agricole utile du canton. A moins de construire des tours maraîchères à la Praille ou de mettre toute la population au régime des Jardins de Cocagne (et encore), je ne vois pas comment le principe de la souveraineté alimentaire pourra être réalisé à Genève. (photos opage)

    Lire la suite

  • La bible des constitutions suisses

    Manuel _Alfred_Associations_de_Geneve.jpgAlfred Manuel est le plus utile des constituants. Après nous avoir proposé le règlement interactif sur son blog (dont on trouve également la référence dans la colonne de droite), l'élu du groupe Associations de Genève récidivé il y a quelque temps en publiant sur son blog http://frcalaconstituante.blog.tdg.ch la liste de toutes les constitutions des cantons suisses et celle de la Confédération. Un document pdf actif  - on clique sur le nom d'un canton et hop on accède au texte ad hoc. 1042 pages!

    Une vraie bible que les constituants lisent avec assiduïté, comme l'avoue le constituant socialiste Maurice Gardiol sur son blog http://resistanceetouverture.blog.tdg.ch.

    Lire la suite

  • Salade russe, niçoise, minestrone, macédoine

    ensemble nous faisons la suisse.jpgSalade russe, niçoise, minestrone, macédoise: les légumues et les fruits sont encore distincts dans ces mets, ils conservent leur apparence - ni soupe ni compote - mais le bouillon de culture leur donne néanmoins un goût et une consistance unique et reconnaissable. Sans pousser la comparaison à l'excès, c'est de l'assimilation ou de l'intégration des étrangers à Genève dont il est question dans proposition collective munie de 600 signatures que que déposent cet après midi à 15h30 L'Association Camarada et le Centre de contact Suisse Immigrés dépose au 2, Henri Fazy, siège de la Constituante.

    Intitulé "Vivre ensemble, renforcer la cohésion sociale, Suissesses, étrangères, Suisses étrangers, ensemble nous faisons Genève", le texte réclame principalement

    • le droit de vote et d'éligibité pour tous les étrangers âgés de plus de 18 ans et qui habitent le canton depuis 5 ans,
    • que l'Etat et les communes garantissent des mesures de protection à l'égard des minorités,
    • une procédure de naturalisation rapide et gratuite assortie d'une instance de recours,
    • l'introduction du principe un travail un permis qui supprimerait la notion même de clandestin et
    • la garantie du maintien du droit de séjour des conjoint-es indépendant de la poursuite de la vie commune.

    Pour les 80 constituants, le problème clé est de savoir dans quelle proportion introduire ces droits nouveaux sans risquer de déboucher sur un vote négatif en automne 2012?

    Lire la suite

  • Deux cercles constitués, un en germe

    e "Cercle du développement durable" a été formellement constitué le 18 mai, signale l'excellent Boris Calame dans un commentaire posté ce jour sous la note Citoyennes, citoyens, ne laissez pas la Constituante tranquille. Le constituant du groupe Associations de Genève alimente la Gazette de la Constituante de commentaires pertinents. J'espère que son exemple sera suivi par ses 79 collègues. Le cercle DD est le deuxième créé après celui des jeunes mis sur pied le 3 décembre 2008 mais dont on n'a guère entendu parler.

    Muller ludgwig bijoutier udc.jpgJ'apprends également que le Cercle des PME est en cours de constitution. C'est l'UDC Ludwig Muller, dont le blog devrait renaître bientôt, qui en a pris l'initiative. Il a déjà convaincu Michel Chevrolet (Ge-Avance, CT 4), Yves-Patrick Delachaux (MCG, CT1) et Michel Amaudruz (UDC, CT1) d'y participer.

    Actif dans l'orfèvrerie et connaissant bien les problèmes des petites et moyennes entreprises, Ludwig Muller, membre du Bureau et de la commission thématique 4 (CT4), souhaite introduire le principe d'équilibre dans la Constitution entre la formation théorique et la formation pratique insuffisamment développée à Genève à son avis. La pérennité des entreprises familiales, la création d'emplois et la charge fiscale font entre autres également partie des domaines d'intérêt de ce cercle.

    Lire la suite

  • Gâteau vert poireaux-épeautre au parfum de cannelle

    kasser m magazine.jpgLouise Kasser était la seule constituante invitée au Forum des 100, elle est la première à faire la une d'un magazine gratuit diffusé à presque tous les Romands. M-Magazine la met au fourneau dans son édition du 2 juin. La benjamine et éphémère présidente de la Constituante genevoise nous livre le gâteau vert poireau-épeuatre au parfum de cannelle, sans doute la version genevoise et multicultruelle du papet vaudois, où l'épeautre de chez nous remplace la pomme de terre du Pérou.

    "Verte et si mûre Mademoiselle Kasser", écrit Véronique Zbinden en conclusion d'un article qui ne s'aventure pas sur les sujets traités par la Constituante. Une cuisine moins digeste assurément pour un journal qui a oublié ses origines. Duttweiler n'a-t-il pas créé l'Alliance des indépendants? C'était un autre siècle. Depuis belle lurette, le commerce doit plaire à tout le monde.

    "Chez les scouts, puis les éclaireuses, ses totems furent tour à tour Soleil astucieux, puis Indri, du nom d'un petit lémurien de Madagascar." La jeune Constituante doit maintenant démontrer que sa jolie frimousse cache une politicienne capable de mettre les 80 élues en orbite.

     

  • Citoyennes, citoyens, ne laissez pas la Constituante tranquille!

    cercle-chromatique3.jpgL'Assemblée constituante a voté son concept de communication que sa commission de communication doit encore muscler côté participation du public. Elle a, jeudi soir, voté ses budgets pour 2009 et 2010, ce dernier faisant partie du budget de l'Etat ne devrait pas être entériné avant le mois de décembre...

    Elle a encore nommé en deux tours de srutin les cinq membres de sa commission de rédaction (Tanquerel, Hottelier, Grandjean, Alder et Grobet), une commission exclusivement masculine, ce qui n'a, jusqu'à présent, suscité l'ire d'aucun/e féministe de la République, peut-être parce qu'elle est majoritairement à gauche ou subtilement au centre, selon à quel bord on attribue le Vert et spécialiste de l'histoire des relgiions Grandjean).

    Elle a sans débat constitué sa commission de coordination formée des présidents des cinq commissions thématiques et des deux coprésidentes (Perregaux et Contat-Hicke) sans quoi on se serait à nouveau retrouvé avec une commission exclusivement ou presque exclusivement masculine.

    Bref tous les organes de la noble assemblée sont désormais en place. Il en manque pourtant encore quelques-uns. Et ces derniers sont peut-être le moyen d'éviter à la Constituante de tomber dans l'anonymat entre les séances plénières de son assemblée générale. Il s'agit des cercles.

    La suite ci-dessous. Voir aussi la vidéo du rapport de Carine Bachmann, présidente de la commission 4 Territoire et relations extérieures.

    Lire la suite

  • La Gazette censurée?

    censure 28 mai 09.pngOuf, je l'ai échappé belle. Mais ce n'est peut-être que partie remise. Hier après-midi, je m'installe à la tribune des journalistes avec deux confrères. La tribune du public est, elle, quasi vide. J'ouvre mon ordinateur portable et fixe une petite caméra vidéo sur un trépied de poche. Le président Eggly ouvre la séance. Une quinzaine de constituants sont absents. Est-ce la raison de l'agitation de l'huissier qui me fait des signes depuis la salle. Mon confrère me dit:

    - Tu n'as pas le droit de filmer?

    - Ah bon? Léman bleu a l'exclusivité de la retransmission?

    Entre temps, l'huissier a gravi les deux volées d'escalier et m'intime l'ordre de cesser de fimer l'assemblée qui se poursuit. Je lui demande en vertu de quelle loi, il agit. Il pointe son doigt vers la porte de la galerie du public, où le règlement du Grand Conseil est affiché. Interdiction de filmer et de prendre des photos! Je parlemente, m'étonne de cet entrave à la liberté de la presse et finit par trouver l'argument qui fait reculer le fonctionnaire: "Mais nous ne sommes pas au Grand Conseil!"

    L'huissier se retire et s'en va faire son rapport au président (photo). La séance se poursuit. Les élus du groupe Associations de Genève, qui ont repéré le manège, rigolent. Le règlement de l'assemblée constituante sera-t-il amendé? Le président Eggly a annonce que plusieurs points litigieux étaient déjà à l'examen de la commission du règlement. (JFM)

    Pour voir la vidéo de l'ouverture et des rapporteurs Carine Bachmann et Yves-Patrick Delachaux, cliquez sur lire la suite

    Lire la suite